LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cours de francais sur la beauté

Cours : Cours de francais sur la beauté. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  16 Février 2021  •  Cours  •  2 039 Mots (9 Pages)  •  28 Vues

Page 1 sur 9

5/02

I-La beauté évoquée donne à la rencontre une dimension idéale :

 

A) La beauté est célébrée sans être décrite

-préfixe de « sur-passer » qui surenchérit sur toute beauté. La jeune fille n'est pas décrite => beauté surhumaine v. 96

-phrase exclamative : v.100 : « Que son corps était parfait et admirable »

 

B) La beauté de la femme est une beauté florale comme dans les tapisseries aux mille fleurs.

-Métaphore : « fleur de lys »

« rose »v.94

- « aubépine » : comparaison

 

C) La beauté prend une allure sensuelle

-Femme orientale et exotique : qui fait rêver. « Sémiramis »

-« Sous le ciel » Complément circonstanciel de lieu sous forme de périphrase : chez les humains : monde merveilleux et féérique.

-CC Lieu symbolique

-« A l’intérieur de la tente »v. 93

-mise en scène de la beauté : « allongée »« lit »« draps »

« vêtue seulement d’une chemise » : adverbe

rare : Le moyen âge ne représente plus la nudité humaine : il est théocentré (centré sur Dieu) ; la religion chrétienne depuis Saint Paul et son épître aux Corinthiens réduit la sexualité à la reproduction dans le cadre du mariage.

« côté » /  « visage »/« cou »/ « poitrine » ; Champ lexical du corps

gradation croissante

 

 

 

II- La description prend un tour idéal CAR elle appartient au monde de la noblesse

 

A-La description s’appuie sur la  richesse de la noblesse

« ni » v.82 « ni » v.83 Balancement / rythme binaire

« Je ne peux pas en estimer le prix » v. 88 Prétérition

 

 

B- La description montre un univers aussi luxueux que celui des nobles

v. 102 : « soie » : matière orientale très onéreuse + « hermine » : fourrure : champ lexicale des matériaux nobles

« « Aigle en or » v. 87.

 

C- La description montre que celle qui habite la tente est  puissante comme les nobles

symbole de la fleur de lys : royauté

« Plus blanche que la fleur d’aubépine » Comparaison : peau : comparé/ fleur d’aubépine : comparant /point commun : blancheur

outil de comparaison : plus que.

 

 

III- La rencontre amoureuse est idéale parce qu’elle se réfère à la culture

 

A-L’idéal est caractérisé par des valeurs culturelles antiques

« belle et bien dressée »v.81

Un adjectif + un adverbe

laudatifs

Référence à l’idéal grec antique : le beau et le bon : kalon kagaqon : kalon kagathon : le beau et le bon. Iédéal de la perfection.

 

B-L’idéal est évoqué par la référence à plusieurs mythes culturels

Tapisseries des mille fleurs : intérieurs nobles / présence d'animaux fabuleux/ felurs = lieu idyllique.

 

 

C-La culture est célébrée par l’éloge des connaissances.

« biens » , « pouvoirs », « connaissances » rythme ternaire (en trois temps)

superlatif absolu

Gradation croissante de la grandeur de Sémiramis

 

 

Conclusion : 1) réponse à la question posée en introduction :

Ce texte poétique narratif nous présente une rencontre idéale dans un univers caractérisé par la beauté du lieu et des personnages, par la noblesse de l'ensemble et par la culture qui en caractérise la description.

2) ouverture culturelle:de nombreux poètes par la suite célébrerons en l'idéalisant leur première rencontre amoureuse : Baudelaire avec « A une passante », Rimbaud dans « Roman ».

 

 

Mer. 03 Févr.

3/02/2021

Deux mouvements :

La description de la tente (le « pavillon ») jusqu’au vers 92

La description de la jeune fille : v. à 106

 

citations

Procédés d’écriture

Interprétation

« belle et bien dressée »v.81

Un adjectif + un adverbe

laudatifs

Référence à l’idéal grec antique : le beau et le bon : καλον καγαθον€:€kalon kagathon : le beau et le bon. Iédéal de la perfection.

« Sémiramis » v. 83

Référence à un texte antique oriental

Femme puissante : la plus puissante des reines de l’Antiquité

Femme orientale et exotique : qui fait rêver.

« ni » v.82 « ni » v.83

Balancement / rythme binaire

Insiste sur le fait que les plus riches et les plus puissants n’égalent pas cette tente. Elle est au-delà de tout ce qu’on a pu voir.

« le plus » 3x v. 83 et v. 84

Hyperbole

répétition + rythme ternaire (en trois temps)

superlatif absolu

Monde idéal où les connaissances sont les plus importantes.

« biens » , « pouvoirs », « connaissances »

Gradation croissante de la grandeur de Sémiramis

La présentation hyperbolique vise à présenter un monde idéal où les valeurs suprêmes sont les connaissances, le savoir.

« Je ne peux pas en estimer le prix » v. 88

Prétérition (le fait de dire qu’on ne dira pas et le dire : figure d’insistance : « je ne te dirai pas que tu es bête »)

Richesse indicible

« Sous le ciel »

Complément circonstanciel de lieu sous forme de périphrase : chez les humains

Implicitement :  tente qui relève d’un monde supérieur aux humains : monde féerique, merveilleux

La descripion de la fée

« A l’intérieur de la tente »v. 93

CCLieu symbolique

Seuil franchi ; entrée dans l’intimité de la jeune fille

« fleur de lys »

« rose »v.94

Métaphore

 

 

 

 

 

symbole de la fleur de lys : royauté

Comparé : la jeune fille ;

comparant les fleurs au printemps

points communs : couleurs : blanc et rose (carnation de la jeune fille) ; parfum, fraîcheur  Description sensuelle.

 

On est dans un monde noble : cf tapisserie

« sur -passer »

Préfixe « sur » : au-delà

Surenchère pour montrer l’extrême beauté de la jeune fille.

Pas de portrait de la jeune fille

« allongée »

« lit »

« draps »

 

« vêtue seulementd’une chemise »

Mise en scène alanguie de la beauté. Pose sensuelle

 

adverbe

Nudité devinée et suggérée/ sensualité

 

 

 

souligne la presque nudité de la jeune fille. Le moyen âge ne représente plus la nudité humaine : il est théocentré (centré sur Dieu) ; la religion chrétienne depuis Saint Paul et son épître aux Corinthiens réduit la sexualité à la reproduction dans le cadre du mariage.

Il faut attendre le XV° et le XVI° siècle après la chute de Constantinople en 1453 pour que le corps humain soit de nouveau célébré dans sa nudité (Humanisme) :

cf L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci s’inscrit dans un carré et un cercle parfaits.

Cf « La Naissance de Vénus » de Botticelli : Vénus, déesse antique et païenne est nue et représentée comme une statue antique.

 

v. 102 : « soie »

Matière orientale très onéreuse

Luxe

« côté » /  « visage »/« cou »/ « poitrine »

Champ lexical du corps

gradation croissante

La nudité de la jeune fille est mise en scènepar les matières nobles qui l’entourent et par l’évocation de plus en plus précise de son corps.

« Plus blanche que la fleur d’aubépine »

Comparaison : peau : comparé/ fleur d’aubépine : comparant /point commun : blancheur

outil de comparaison : plus que.

Blancheur = signe de la noblesse (seules les femmes du peuple qui travaillent aux champs sont bronzées. Les femmes ,nobles se mettent à l’abri du soleil.)

 

...

Télécharger au format  txt (13.1 Kb)   pdf (95.6 Kb)   docx (302.3 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com