LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse du poème Sensation d'Arthur RIMBAUD

Commentaire de texte : Analyse du poème Sensation d'Arthur RIMBAUD. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  28 Avril 2020  •  Commentaire de texte  •  764 Mots (4 Pages)  •  34 Vues

Page 1 sur 4

Sensation

Rimbaud est un poète de la fin du XIX° siècle. « Sensation » est publié en 1870 dans le premier Cahier de Douai, paru sans son autorisation. Il n'a que 16 ans lorsqu'il écrit ce poème, qui est un fantasme de son projet de fugue par la nature, qu'il réalise par la suite.

I- projet de fugue de Rimbaud

A) Un poème personnel

• Emploi de la 1° pers du singulier (j'irai, j'en sentirai, je ne...)

• Emploi de la nature, qui est très importante pour le jeune Rimbaud (Nature avec maj)

B) Le voyage certain

• « j'irai », répété deux fois pour insister sur l'envie de fuite

• Emploi du futur simple, et non du conditionnel car c'est un chose sûre ( je sentirai, je ne parlerai, l'amour infini me montera...)

• répétition de « loin » dans le même vers créant une assonance en oin avec bohémien pour marteler l'idée d'éloignement

C) précaire, à la manière d'un bohémien

• Il part sans affaires (j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds : pas de chaussures ; la tête nue : pas de chapeau)

il ne sait pas ou il va , pr cb de tps, → insouciance

→ vagabon

bohémien → voyage, peuple voyageant

Projet : fugue au futur ( décidée)

cadre spatio-temporel : paysages idéaux («soirs bleus d’été ») et indéfinis.

Futur et pluriel = expériences pas précise et non encore vécue : (((( insouciance du poete)))

((rêvé pr demain ))

II- Le rapport à la nature

A) L'isolement nécessaire

• Verbes au singulier/ pronoms singuliers

• Rimbaud fera dans sa fuite abstraction de la civilisation pour laisser ses sens exclusivement ceux du toucher l'emporter (je ne parlerai pas, je ne penserai rien)

• Comparaison à Demain dès l'aube de V. Hugo : je ne parlerai pas, je ne penserai rien est comparé aux célèbres vers d'Hugo pour sa défunte soeur « je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, sans rien voir au dehors sans entendre aucun bruit ». Ce poème est comparé à un poème de deuil est donc de réclusion/solitude.

B) La nature divinisée

• la nature est la source du bonheur selon Rimbaud, responsable de la sensation ultime, comme le suggère le titre Sensation non pas au pluriel mais au singulier, qui pourrait choquer le lecteur à première vue. Herbe responsable de la fraîcheur (v2-3) et le vent de l'hydratation (v4) SENSATIONS TOUCHER/TACTILES)

• Personnification de la Nature qu'il écrit avec une maj tout en lui donnant des capacités humaines comme 'monter'

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (39.7 Kb)   docx (549.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com