LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Anglais Myths and Heroes : The American Dream

Fiche : Anglais Myths and Heroes : The American Dream. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  2 Juillet 2020  •  Fiche  •  767 Mots (4 Pages)  •  181 Vues

Page 1 sur 4

La Banque d'Amsterdam

-Une banque est un établissement financier spécialiser dans l’émission et le commerce de la monnaie. Il qui reçoit et avance des fonds, facilite les paiements par des prêts . Les banques assurent pour l’Etat la traçabilité des opérations financières et luttent contre les trafics.

-La Wisselbank dit banque d’Amsterdam est une banque de dépôt, c'est à dire qu'elle reçoit et génère les dépôts d'argent. La Banque d'Amsterdam devient aux 17ème et 18ème siècles l'établissement principal pour les opérations de clearing. Ces opérations règlent les montants dus et reçoivent les actifs correspondant aux transactions réalisées sur le marché.

-Dans l’Europe de la Renaissance, la monnaie des petits Etats commerçants sont constitués de monnaies différentes. En 1600 , on compte plus de 800 pièces différentes en circulation. Ces espèces circulent librement en Europe et il n'est pas facile de connaître leur vraie valeur. La circulation de ces pièces cause de nombreux conflits ce qui oblige les négociants et les changeurs à tenir des livres de comptes compliqués où sont enregistrées les variations successives du cours de toutes les monnaies.

La Banque d'Amsterdam est créé en 1609 pour faciliter les transactions financières des Provinces-Unies . Elle va instaurer après une période de tâtonnements une monnaie de banque au cours stable, basée sur sa contrepartie en monnaies ou en métaux précieux disposés dans ses coffres. Avec la mise en place d'une politique libérale de circulation de capitaux, le florin de banque devient un instrument de paiement respecté dans toute l'Europe.

-Selon Lucien Gillard , l’objectif des autorités n’était pas de faire des bénéfices mais de remettre de l’ordre dans la monnaie pour restaurer la confiance. Cette banque était dirigée par des officiers ainsi que des employés aux écritures et à la comptabilité , des caissiers et des gardes du trésor sous l’autorité des édiles d’Amsterdam. Les trois commissaires de la Wisselbank étaient renouvelés tous les ans, mais leur liste chronologique montre les mêmes noms revenant régulièrement.

-La Wisselbank émet de la monnaie de banque avec dépôt d'une contrepartie monétaire ou avec des métaux précieux. Cette monnaie ne connaît pas la dépréciation de la plupart des pièces circulant et dont le poids correspondant rarement à la valeur annoncée. La monnaie de banque devient alors une monnaie d'échange plus apprécié que les versements en espèces.

Le florin néerlandais prend ainsi le rôle de monnaie internationale pour les échanges ce qui élève Amsterdam au centre du marché des échanges européens.

La banque commença par accepter les espèces étrangères et locales , les retraits en bonne monnaie se faisaient moyennant une commission qui devait couvrir les frais de monnayage et de fonctionnement . La banque ne prêtait pas d'argent. Le solde des clients était inscrit dans les livres de compte à leur crédit. Ils pouvaient régler leur factures en « monnaie de banque » par simple virement . Contrairement aux retraits, les transferts d'un compte à un autre se faisaient gratuitement, ce qui compte tenu le nombre de transactions effectuées dans

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (37.3 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com