LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir 1 eco droit BTS AG

Dissertation : Devoir 1 eco droit BTS AG. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  27 Février 2017  •  Dissertation  •  2 535 Mots (11 Pages)  •  590 Vues

Page 1 sur 11

Devoir 1 - Economie-droit

Première partie - Economie Générale

Thème 1 du cours : La coordination des décisions économiques par l'échange.

Le marché est un lieu d'échange réel ou fictif entre offreurs et demandeurs. Il existe plusieurs marchés : de biens et services, financier, des changes, du travail.

Le marché mondiale du cacao connait depuis le début des années 90 un vaste mouvement de libéralisation. Le cours de cette matière première est déterminé par le jeu du marché, il a fait face à un record historique en 2011 grâce à sa progression de 9%.

Puis en 2013, le monde a consommé plus de quatre millions de tonnes de cacao, soit 32% de plus en 10 ans, c'est une première !

Depuis l'arrivée massive de nouveaux consommateurs, notamment en provenance des pays émergents, la demande de cacao ne cesse d'augmenter et devient trop importante vis à vis de l'offre. Cette problématique pourrait engendrer une pénurie aux alentours de 2020.

Dans un premier temps, nous nous intéresserons au marché du cacao et à l'évolution de son prix. Puis, dans un second temps, nous étudierons les difficultés que rencontre le marché du cacao au Cameroun. Pour finir, nous analyserons l'externalité engendrée par la production de cacao en Afrique de l'Ouest.

Le marché du cacao est un lieu d'échange réel de biens entre offreurs et demandeurs. Pour ce marché, les offreurs sont les producteurs exploitant la fève dans les pays d'Afrique de l'Ouest (70% de la récolte mondiale), et les demandeurs des consommateurs de plus en plus présents dans les pays émergents tels quel la Chine et l'Inde. Or, la production est effectuée par de petits producteurs n'ayant pas les capacités de moderniser leurs installations pour répondre à cette forte demande. De plus, la zone géographique d'exploitation du cacao reste très réduite. En effet, le cacaoyer a besoin d'un climat humide, ombragé et chaud pour se développer, seule les zones proches de l'équateur lui apporte ce climat. Or, le réchauffement climatique et les nombreuses maladies apportent aux producteurs encore plus de difficultés pour exploiter (certains finissent même par renoncer ou n'ont personne pour les succéder).Il s'agit alors d'une première contrainte. Mais il y a également une autre contrainte concernant la culture de cette précieuse fève. Ses cycles de production sont longs : il faut prêt de 8 ans à un plant de cacaoyer pour devenir mature et produire des cabosses. De plus, la demande mondiale à fortement augmenté ces 10 dernières années, ce qui engendre une demande beaucoup plus forte que l'offre et donc une augmentation des prix à prévoir pour les années à venir. Le cacao pourrai alors devenir un bien dit "de luxe".

Face à cette forte demande qui "sera supérieur à l'offre au cours des cinq prochaines années" (selon l'Organisation Internationale du cacao. Il va alors falloir mettre en place un prix d'équilibre qui permettra de diminuer la demande. En effet, pour déterminer un prix d'équilibre on confronte offre et demande. Lorsque la quantité des biens demandés rencontre celle des biens offerts il y a alors une quantité d'équilibre qui détermine ce prix d'équilibre. Ensuite, il faudra utiliser la notion d'élasticité afin de représenter la variation de la demande en fonction de l'évolution du prix. Plus l'élasticité sera forte plus la variation du prix aura un impact sur la consommation. Pour le cacao, le prix de la tonne doit augmenter pour que l'offre augmente et permette aux producteurs d'investir pour accroitre la productivité.

Selon Leon Warlas, un marché sera optimal s'il se rapproche des 5 conditions :

- Homogénéité : produits ressemblants et comparables

- Atomicité : les offreurs et demandeurs sont nombreux et de petites tailles

- Mobilité : les facteurs de production circulent sans entraves

- Libre Entrée : offreurs et demandeurs sont libre de se présenter ou retirer du marché

- Transparence : la communication d'informations entre agents économiques est intégrale et loyale

Concernant le cacao, les fèves doivent être suffisamment ressemblantes pour être comparées, le travail n'est pas réparti de façon légale et rémunérateur. Les offreurs et demandeurs sont tous deux nombreux et aucun d'entre eux n'a d'influence sur le prix. Il n'y a aucune limites quant à la venue de concurrents sur le marché, la communication intégrale n'est pas toujours accessible notamment par internet.

Face à ces nombreux dysfonctionnements, nous pouvons donc affirmer que le marché du cacao au Cameroun ne fonctionne pas de façon optimale et non basé sur la concurrence parfaite. En effet, en plus de ce problème de marché non-optimal, on observe des "asymétries dans l'accès aux informations essentielles". Les prix des marchés de chaque villages sont indiqués par le biais d'internet, ainsi les agriculteurs peuvent convenir d'un prix équitable. Or, certains d'entre eux n'ont pas d'accès à internet ce qui ne leur permet pas de bénéficier des meilleures conditions de négociations, ce qui traduit le fait que les producteurs de cacao au Cameroun ne reçoivent qu'entre 15% et 8% du prix international moyen pour chaque kilo de cacao vendu. Quant aux acheteurs et exportateurs, l'informations est beaucoup mieux transmise, ce qui leur permet une négociation des prix dérisoires et qui par conséquent aggrave la situation des petits producteurs.

Cependant, des moyens sont mis en œuvre afin d'aider ces pauvres petits producteurs. Dans un premier temps, des émissions radiodiffusées leur permettent d'obtenir deux fois par jour des informations concernant l'évolution des prix pour qu'ils puissent en fixer un à la fois équitable et réaliste. Dans un second temps, l'Union Européenne renforce ses normes sur le cacao et impose depuis 2014 un suivi de sécurité sanitaire stricte. De plus, la condition de transparence sera mise en valeur grâce à la mise en place d'indication géographique et d'appellation

...

Télécharger au format  txt (16.4 Kb)   pdf (60.9 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com