LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sociologie et Anthropologie

Rapports de Stage : Sociologie et Anthropologie. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  18 Mars 2013  •  9 819 Mots (40 Pages)  •  711 Vues

Page 1 sur 40

Sociologie et Anthropologie.

Pas de TD.

Textes de Levi Strauss.

40 Questions avec une possibilité de mettre plusieurs croix, ou aucune. Pas de retrait de points.

2eme cours : les débuts de l’anthropologie.

3eme cours : de l’évolutionnisme à l’anthropologie moderne.

Thème 1 : Anthropologie de la famille

Thème 2 : Stratification sociale et anthropologie politique

Voir plan sur coursenligne.

Ethnographie : partie descriptive de l’ethnographie, on observe, on enregistre les entretiens. Recueil de matériaux. Collecte direct, minutieuse.

Claude L. Strauss, penseur de l’anthropologie, père du structuralisme. Ethnographie, Ethnologie, Anthropographie : Trois pas d’une même démarche. Voir intro à la socio, TD.

Ethnologie : Première analyse, faire émerger une logique spécifique de la société qu’on étudie. « Ethnologie constitue un premier pas vers la synthèse, cette synthèse peut être géographie, des synthèses historiques (passé etc.) ou une synthèse thématique (coutumes, logique) »

L’anthropologie serait pour lui, une seconde analyse qui permettrait de comparer des sociétés entre elles. Un modèle d’explication qui le permet. L. Strauss se définit comme anthropologue. « La connaissance globale de l’homme dans toute son extension historique et géographique aspirant à une connaissance applicable à l’ensemble du développement humain depuis les hominidés jusqu’aux races modernes et tendant à des conclusions valable pour toutes les sociétés humaines depuis la plus grande ville moderne jusqu’à la plus petite tribu mélanésienne. »

Etude des phénomènes actuels, comme ceux passés, pas de bornes historiques. Anthropologie qui s’intéresse à toutes les époques, à toutes les tribus, peuples du monde. Modèle qui permet de comprendre le comportement de l’homme.

Pas de distinction entre les deux disciplines entre anthropologie et sociologie. Les deux disciplines sont très proches mais historiquement les deux disciplines ont pris un chemin diffèrent.

Ethnologue/Anthropologue : société « primitive » ; traditionnelle ; petite ; sans histoire – pas de trace écrite. Peuvent désormais travailler dans le métro « un anthropologue dans le métro »

Sociologue : Société complexe, a forte profondeur historique ; industrialisé.

Question de regard, spécifique. Ligne de partage, certes flou, mais existe.

Anthropologie : « BONES » anthropologie linguistique : plus porté sur la langue, le patrimoine culturelle. Langue qui compose les individus pour exprimer leur pensée pour communiquer, pour exprimer l’univers, le social.

Organisation sociale et culturelles : traditions différentes, anthropologie sociale : auteurs britanniques au début de la matière : politique. Anthropologie culturelle : auteurs américains, comportement diffèrent suivant les cultures. C’est ce qu’on va faire.

Fondée sur le travail de terrain.

Anthropologie à une méthode de travail spécifique : observation participante = Travail de terrain. Travaux des ethnologues, ça consiste aux immersions des chercheurs durant une longue période : 15 jours dans une population c’est du tourisme. Ne pas déranger la population, recueillir des informations, gagner leur confiance, gagner des matériaux etc.

Lire : Malinowski 1914-1918/ J. Saada.

Malinowski est considéré comme le père de l’observation participante. Il fait une introduction pour raconter comment il a fait pour obtenir ses informations, ses matériaux, voilà pourquoi il est considéré comme le père fondateur, c’est la première fois qu’un auteur raconte comment il a obtenu ses matériaux.

Quand il propose cette technique de recherche ça va créer une rupture, car elle va permettre accès à un nouveau type de connaissance. Car les premiers anthropologues étudiaient les peuples d’une certaine supériorité et de loin, un regard extérieur. Depuis Malinowski, le regard change : on apprend leur langue, la culture, la psychologie, on les regarde de l’intérieur. On peut donc être influencé par la société. Il essaye de s’intégrer. Ça va être l’occasion de regarder ces sociétés d’un autre regard : il n’y a pas d’institution universelle. On va s’intéresser à la spécificité de chaque société. On va donc essayer de dépasser l’ethnocentrisme = réaction naturelle, tous les hommes ont cette tendance à l’ethnocentrisme (diffèrent du racisme). Chacun va s’identifier à sa langue, sa culture à une société où il a rejoint ses valeurs, où il se croit supérieur.

Racisme : 1/ il existe des races distinctes. 2/ certaines de ces races sont inférieurs-supérieurs. 3/cette infériorité n’est pas culturelle ou sociale (acquise), mais innée (inscrite dans les gènes).

On n’isole pas une institution d’une autre chose, que faisait le premier anthropologue. Elles sont imbriquées les unes aux autres.

Chapitre 2 : les débuts de l’anthropologie.

Premiers pas de la discipline, les prémices de la discipline, les conditions nécessaires de sa mise en place. Premières méthodes, premières idées. Les fondateurs, les précurseurs.

Pour cette jeunesse de l’anthropologie

Le XVIEME SIECLE et la découverte du nouveau monde.

Christophe Colomb en 1492 découvre l’Amérique, découverte par les espagnols. Importance majeure, on découvre des espaces inconnus, où il y aussi des hommes, comme en Europe. Cette idée ne vient pas tout de suite, car on se demande pendant longtemps si ce sont des hommes. Ils n’étaient pas sur de l’unité de l’humanité, ils pensaient qu’ils existaient des hommes-animaux. Marco Polo affirmait que les habitants de l’andaman étaient des cannibales a tète de chiens ; ou les amazones n’existaient pas.

La grande question qui va être posée : est-ce que ce qu’on vient de découvrir appartient à l’humanité ? L’humanité s’étend jusqu’au-delà de l’Europe ?

Débat important pour la jeunesse de l’anthropologie.

Une conquête militaire et spirituelle : Il faut convertir

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (506.4 Kb)   docx (35.8 Kb)  
Voir 39 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com