LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En Quoi Le Sport Est-il Le Miroir De Notre Société ?

Note de Recherches : En Quoi Le Sport Est-il Le Miroir De Notre Société ?. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  5 Mars 2013  •  922 Mots (4 Pages)  •  3 791 Vues

Page 1 sur 4

Problématique :

En quoi le sport est-il le miroir de notre société ?

Plan :

I – Le sport est pédagogique, mais implique le dépassement de soi ou la conduite déraisonnable.

- Apprentissage de la coopération et de la démocratie.

- Enseigne la persévérance.

- Implique la persévérance volontaire et énergique.

- Hantise de la contre-performance.

- Amène à un accomplissement.

II – C’est le reflet des idéologies, qui souligne ou attenue les inégalités.

- S’accomplir dans un état d’esprit pacifique.

- Honneur de l’athlète.

- Souffrance comme modèle.

- Contribue à la prospérité de la démocratie.

- Athlètes physiquement inégaux malgré leur préparation.

Le sport est omniprésent dans notre société. 65% des français déclarent pratiquer un sport « occasionnellement ». Le sport renforce la cohésion sociale, comme le soulignent Pierre de Coubertin dans Pédagogie sportive, « psychopédagogie du sport », 1972 et François Bégaudeau, dans La politique par le sport, 2009

De plus, comme l’affirme Haruki Murakami dans Autoportrait de l’auteur en coureur de fond, 2009, ainsi que Pierre de Coubertin et François Bégaudeau, le sport à des valeurs. En effet le sport est également appelé « l’école de la vie ». Il enseigne aux sportifs, petits et grands, différentes valeurs.

On entend souvent dire que le sport reflète notre société, mais en quoi le sport est-il le reflet de notre société ?

Pour répondre à cela, nous nous intéresserons tout d’abord au sport, qui est un outil pédagogique, mais qui implique le dépassement de soi, voir une conduite déraisonnable. Puis, pour finir, nous verrons que le sport est le reflet des idéologies, qui souligne ou atténue les inégalités.

Le sport est pédagogique, mais il implique le dépassement de soi, voir une conduite déraisonnable.

En effet, comme l’indique Pierre de Coubertin, le sport permet l’apprentissage de la coopération, avec la pratique d’un sport d’équipe comme le football par exemple. Il permet également[***] l’apprentissage de la démocratie. Mais, le sport est également individualiste. Cela permet d’enseigner la persévérance, comme le souligne Haruki Murakami. Persévérer, c’est s’obstiner à finir un marathon, alors que l’on a plus de force par exemple.

La pratique sportive implique directement la notion d’effort énergique et de persévérance. La persévérance permet aux sportifs de progresser.

Le sport, dans sa pratique est loin d’être un exemple parfait. En effet, deux conceptions du sport s’opposent. Tout d’abord, celle de l’accomplissement, puis, celle du dépassement de soi. Dans la conception de l’accomplissement, le finalité du sport n’est plus d’atteindre une performance que l’on s’est volontairement imposé ou de battre des records, comme l’illustre Haruki Murakami, dans l’Auteur en coureur de fond, avec les chiffres qui se succèdent sans pitié

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (82 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com