LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Diagnostic Et Propositions De Gestion D'un réseau De Mares En Milieu Agricole

Recherche de Documents : Diagnostic Et Propositions De Gestion D'un réseau De Mares En Milieu Agricole. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  3 Janvier 2013  •  1 701 Mots (7 Pages)  •  851 Vues

Page 1 sur 7

Sommaire

I. INTRODUCTION 2

II. LE SITE D’ETUDE 3

1. Localisation géographique 3

2. Contexte naturel du site 4

3. L’Exploitation agricole 6

 Présentation générale de l’exploitation : 6

 Les pratiques agricoles de M DURAND : 6

III. Les acteurs et la gestion actuelle 7

1. L’ONCFS 7

2. Une gestion partenariale 8

 Une convention entre plusieurs acteurs 8

 Les différents aménagements déjà réalisés 11

3. Objectifs de l’étude 12

IV. Méthodologie mise en œuvre 13

1. Paramètres généraux 13

2. La flore 13

3. Les amphibiens 15

V. Résultats et analyses 16

1. Les mares 16

2. La flore 23

3. Les amphibiens 25

VI. Propositions de mesures de gestions 26

VII. Conclusion 32

Bibliographie 32

Annexes 33

I. INTRODUCTION

Au sud-ouest de Guéret en Creuse, je découvre l’association de la Rabouillère, qui met en place de nombreuses actions pour concilier l’élevage intensif de bovins et la biodiversité. Avec 450 ou 600 ha de territoires agricoles répartis sur les communes d’Augères, Aulon et Masbaraut-Mérignat, l’association développe plusieurs objectifs :

- l’aménagement du territoire en faveur du petit gibier et de la biodiversité.

- la recherche de pratiques agricoles favorables.

- la et le suivi du territoire.

- la formation, la sensibilisation auprès des gestionnaires de territoires et des scolaires.

Ainsi, la plantation connaissance de haies, la réalisation de garennes artificielles, de cultures à gibier, de bandes enherbées, l’entretien des mares ou encore la pose de nichoirs à chiroptères, sont les actions menées actuellement.

Les actions concernant les mares sont d’autant plus importante que de nombreuses mares ont disparues depuis les remembrements et les changements de pratiques agricoles.

Dans ce contexte, cette étude s’attache à établir un diagnostic du réseau de mare ainsi que des propositions de gestion pour rendre ce réseau accueillant pour la biodiversité.

La finalité de ce travail est d’identifier le(s) mode(s) de gestion favorable à la conservation de la biodiversité.

La problématique de ce dossier sera donc :

« Comment intégrer un réseau de mares écologiquement fonctionnel dans un système de production polyculture élevage ? »

II. LE SITE D’ETUDE

1. Localisation géographique

En 2002, Christophe DURAND, agriculteur, sollicite les conseils de l’ONCFS pour gérer la faune sauvage de son territoire en opposition cynégétique (chasse gardée) sur la commune d’Augères. Le but est de développer la biodiversité liée au milieu bocager, de gérer le grand et le petit gibier, dans des mesures compatibles avec la gestion forestière et agricole de l’exploitation.

En 2007, l’association la Rabouillère est créée et la présidence est assurée par Christophe DURAND qui y intègre 250ha de son territoire sur Augères.

D’autres territoires adhèrent à l’association : territoire de la Valodie commune d’Aulon et territoire de M. GLUD commune de Masbaraut-Mérignat. Le système de polyculture élevage est prédominant sur l’ensemble des territoires et des règles de chasse communes sont adoptées.

Ces territoires sont complémentaires, à différents stades de prise en compte de la biodiversité (pratiques agricoles différentes).

Ces territoires constituent une base de suivi de l’impact de l’agriculture sur l’environnement, ils représentent une superficie d’environ 600ha.

Mon site d’étude s’étend sur une partie de l’exploitation de Christophe Durand, correspondant aux limites du territoire de l’association la

Rabouillère, à Augères.

2. Contexte naturel du site

Document n°2 : les systèmes de production dominants en Creuse

La Creuse est un département peu urbanisé, très agricole et forestier, composé de plusieurs régions agricoles. Le système de production majoritaire est le système de bovins viande, suivi de la polyculture élevage (cf. document n°2).

La commune d’Augères se trouve au cœur d’un territoire agricole marqué par l’importance de ses terres arables, de ses prairies et par des pratiques de production diversifiées.

Celle-ci présente également, une surface forestière non négligeable. Les bois et forêts occupent un tiers du territoire régional. Le Limousin est actuellement la sixième région française par son taux de boisement selon le CRPF. Augères est une commune de 152 habitants, qui s’étend sur 1250ha et se situe à une altitude de 450 m sur la région agricole de la Marche Sud. La proximité de la ville de Guéret exerce un pouvoir d’attraction fort sur l’activité économique du secteur. Aucune activité de service n’est installée sur cette commune.

Le climat est de type océanique avec des précipitations importantes, de 1000 à 1100

mm/an réparties sur toute l’année. Le vent dominant est celui du sud-ouest, souvent porteur de pluies. Les températures restent assez basses avec une moyenne de 9°C et les jours de gelées sont nombreux.

La

...

Télécharger au format  txt (12.6 Kb)   pdf (140.8 Kb)   docx (14.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com