LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Karl Marx.

Dissertation : Karl Marx.. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  13 Novembre 2012  •  Dissertation  •  903 Mots (4 Pages)  •  1 077 Vues

Page 1 sur 4

Sociologie

I. INTRODUCTION - QUI EST KARL MARX ?

1) Une vie d’exil

1818.

Issu d’un milieu aisé appelée la bourgeoisie éclairée.

Son père est avocat libéral juif converti au protestantisme pour exercer son métier.

Assez vite, Marx développe une critique, il fait des études de philosophie à Berlin.

Il devient ensuite rédacteur en chef.

En 1843 il émigre en France, il fréquente les cercles socialistes.

Il rencontre Engels.

Il passe ensuite une partie de son temps en Belgique d’où il est expulsé, il revient en France pour repartir en Allemagne.

Il se réfugie à Londres en 1848 où il forme son concept de “dictature du prolétariat”.

A Londres, il vit une 20 aines d’années dans un grand isolement et des conditions de vie précaires de l’ordre de la misère, Engels le soutient alors financièrement.

Tome I 1867: Le capital.

Il meurt en 1883.

2) Une démarche scientifique et militante.

Contexte de bouleversement politique et social.

Marx écrit beaucoup.

Il n’y a, à cette époque, pas de division disciplinaire.

Ses écrits et ses analysent peuvent se caractériser par leur aspect:

-Critique: Ses premiers écrits consistent à effectuer des critiques sur des textes déjà écrits.

Il est dans une démarche philosophique.

-Empirique: Travail nourri par une recherche personnelle approfondie.

Il analyse l’actualité sociale et politique de l’école.

Sa démarche est de prendre les faits actuels et de les confronter à ce qui était avant.

-Militant: Ce qu’il écrit a vocation à défendre un esprit politique.

Sa position est normative.

Faire de nouvelles recherches doit lui permettre de transformer la société .

Oeuvres de Marx: Oeuvres de jeunesse et de maturité.

Althusser qualifie Marx d’économiste et sociologue dans ses écrits de maturité.

Ontologie: discipline scientifique existant depuis longtemps, elle s’intéresse à la science de l’être.

L’ontologie est le fondement de sa recherche.

II. L’apport théorique de Marx à l’analyse de la société.

1) Une critique des aliénations.

L’homme ne peut s’accomplir, sauf dans les activités dont il perçoit le sens.

Perte de maîtrise de ses forces propres .

Rupture des liens sociaux.

Perte d’autonomie.

L’on perd au profit de quelqu’un.

Pour Marx, une des condition de liberté de l’homme est de se posséder sois-même.

La société relève donc d’un paradoxe, tout d’un coup l’on démultiplie la production, mouvement de progrès, augmentation des capacités humaines a maîtriser son environnement et en extraire les richesses.

Mais ce mouvement tend , non vers plus de liberté, mais vers un monde d’individu de plus en plus aliénés.

L’aliénation religieuse.

Il critique la religion sur le terrain de la vérité.

La religion dicte un comportement spécifique.

Marx explique que parce que la société est mauvaise, elle crée le malheur de l’homme, la religion a donc été crée pour soulager l’existence humaine et de projeter dans un au-delà, illusoire pour Marx.

Cette illusoire en devient aliénant.

Marx définie la religion comme une illusion réconfortante.

La théorie de l’exploitation et l’aliénation

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (85.4 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com