LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Catastrophes naturelles

Analyse sectorielle : Catastrophes naturelles. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  23 Novembre 2014  •  Analyse sectorielle  •  671 Mots (3 Pages)  •  340 Vues

Page 1 sur 3

Florimond Nicolas 1èreS

Grandperrin Sébastien

Chaugne Sébastien

Moro Nicolas

Travaux Personnels Encadrés 1ere S

Thème : Risques naturels et technologiques

Sujet : Les catastrophes naturelles

Sont-elles entièrement naturelles ?

2

Introduction

De nos jours, les catastrophes naturelles s’avèrent de plus en plus fréquentes

mais aussi de plus en plus dévastatrices. Les dégâts matériels et humains en sont

la preuve la plus édifiante. En effet, les catastrophes naturelles ont causé la mort

de centaines de milliers de personnes partout dans le monde et infligé des dégâts

irréparables à des populations déjà particulièrement démunies. Or, la question

que beaucoup de monde se pose aujourd’hui est, pourquoi cette forte

augmentation de catastrophes ? Et bien nous sommes également en droit de nous

demander si ces catastrophes, dites naturelles, le sont vraiment et si elles ne sont

pas influencées par d’autres facteurs que le naturel. C’est cela que nous

essayerons de découvrir, en nous penchant plus particulièrement sur le cas des

cyclones et des inondations. Dans une première partie, nous étudierons ces

catastrophes, puis nous expliquerons pourquoi ces catastrophes pourtant

qualifiées de naturelles, ne le sont pas totalement en réalité. Enfin, nous

parlerons de la prise de conscience de ces phénomènes.

Problématique : Les catastrophes naturelles, sont elles entièrement naturelles ? 3

Avant-propos

Afin d’étudier le sujet de ce TPE, nombre de catastrophes naturelles se

présentent à nous, par exemple : inondations, incendies, séismes, volcanisme,

raz de marées, cyclones…

Cependant celles-ci sont bien trop nombreuses pour approfondir chaque cas,

c’est pourquoi nous avons décidé de procéder à deux études de cas : les

inondations et les cyclones puis d’en déduire une généralisation concernant les

autres catastrophes naturelles.

Sommaire

I)Les catastrophes naturelles quelles sont-elles ?

1) Les cyclones tropicaux Page 4

2) Les inondations Page 9

II) En quoi ne sont-elles pas entièrement naturelles ?

1) Les cyclones tropicaux Page 11

2) Les inondations Page 13

3) Généralisation Page 14

III) / Prise de conscience et conséquences

1) Les accords internationaux Page 17

2) Les nouvelles technologies Page 20

Conclusion Page 22

Synthèses personnelles

Florimond Nicolas Page 23

Grandperrin Sébastien Page 24

Chaugne Sébastien Page 25

Moro Nicolas Page 26

Annexes

Annexe 1 : Emissions de gaz à effet de serre par pays Page 27

Annexe 2 : Utilisation totale d'énergies renouvelables en Europe Page 28

Annexe 3 : Limitations d’émission des gaz à effet de serre Page 29

pour les pays signataires du Protocole de Kyoto

Lexique Page 30

Sources Page 32 4

I) Les catastrophes naturelles quelles sont-elles ?

1) Les cyclones tropicaux

-Définition générale

Un cyclone tropical est un phénomène météorologique dans lequel l’air

s’engouffre en tourbillonnant.

L’air qui afflue constitue des vents très violents. Ce phénomène est

exclusivement océanique et sa vitesse est relativement faible, un cyclone ne peut

pas se former sur les terres.

Il faut savoir que les cyclones ont des noms différents selon leur position

géographique sur la planète, on les appel :

-cyclone en Asie du Sud-Est et dans l’Océan Indien,

-typhons en Asie de l’Est,

-ouragans en Amérique de l’Ouest et dans l’Océan Pacifique.

-Formation d’un cyclone tropical

Lorsqu’il y a formation d’un cyclone, on parle de cyclogenèse, celle-ci nécessite

5 facteurs bien distincts sans lesquels la formation du cyclone serait impossible :

-une basse pression dans la zone de « naissance » du cyclone,

-une eau de mer dont la température doit être supérieure à 26°C sur une

profondeur de 50 à 80 mètres minimum,

-des vents particulièrement stables dont la vitesse et la direction ne varient que

très peu suivant l’altitude,

-la divergence des vents en altitude, c’est-à-dire, que les vents s’éloignent les

uns des autres, créant ainsi un effet d’aspiration et favorisant de ce fait les

courants d’air ascendants,

-la force de Coriolis, sans laquelle, la formation du cyclone n’est pas

envisageable.

La formation d’un cyclone est donc impossible si l’un des facteurs cités cidessus

n’est pas respecté ou bien respecté qu’en partie. 5

-Différentes étapes de la formation d’un cyclone tropical

- Au départ, il faut une perturbation, autrement dit des nuages porteurs

d’averses. Pour grossir, la perturbation à besoin de vapeur d’eau. Les eaux

tropicales sont chaudes et l’évaporation y est forte.

- L’air chaud monte en spirale. Si les vents sont homogènes en haut et en bas, le

cyclone va croître. En revanche, s’ils soufflent en sens opposé, le système est

cisaillé.

- Une fois en altitude, l’air chaud se refroidit et redescend. Puis au niveau de la

mer, il se réchauffe et remonte. C’est un véritable cycle.

Au fur et a mesure, un système nuageux complexe se forme. Ils vont

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (72.1 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »