LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

DC2 etude de situation

Dissertation : DC2 etude de situation. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  13 Janvier 2016  •  Dissertation  •  2 503 Mots (11 Pages)  •  7 792 Vues

Page 1 sur 11

 

Étude de situation

« Sarah »

Entrainement n°1 à l’épreuve de certification 

Mercredi 25 juin 2014

Durée : 2 h

Vous allez être évalué pour le module 4 du DC2-1 : nous vous proposons d’aborder cette épreuve par un exercice consistant à ne rédiger que l’anamnèse après avoir repéré la chronologie (c’est sur ce travail que portera notre évaluation).

Néanmoins, vous devez prendre connaissance de tous les documents ci-après et tenter d’aller le plus loin possible dans la compréhension du dossier.

Nous avons conservé les consignes telles que proposées à la certification.

Consignes :

Après avoir fait la synthèse de ce dossier et présenté votre analyse de la situation de Sarah :

  • Que pensez-vous des décisions qui ont été prises dans cette situation concernant la protection des enfants (argumentez votre réponse) ?
  • Quelles propositions pouvez vous faire, en tant qu’éducateur (trice) spécialisé(e)  référent (e) de Sarah au placement familial, concernant  le travail avec la famille ?
  • Quelles propositions pouvez-vous faire concernant la mise en œuvre d'un projet éducatif individualisé pour Sarah (comment et pourquoi) ?


Service D’AEMO de X

Extrait de bilan (1), avril 2009 :

Situation familiale en 2009 :

Mère : Mme Eulalie, née en  1981

Père : Mr Maximilien, né en 1978

Beau-père : Mr Céla, né en 1980

Belle mère : Mme Chatel, née en 1982

Mme Eulalie et  M. Maximilien ont deux enfants: Kevin, né en 1999, Sarah, née en  juillet 2001.

Mme Eulalie a eu, depuis, trois autres enfants, dont le père est M. Céla : Elvis né en 2003, Sheila, née en 2006,  Rocky, né en mars 2008

Mr Maximilien a eu une fille, Aline, en 2008 avec Mme Chatel.

(Le Service D’AEMO dispose alors des éléments qui suivent)

Rapports  DE LA pouponnière départementale

Rapport d’admission de Kevin et Sarah, rédigé par l’Assistante sociale, mars 2002

Histoire  familiale:

La mère, Mme Eulalie a 20 ans, elle est née en Guadeloupe

Le père, Mr Maximilien, a 23 ans ; il est né en Martinique.

En 2002, ils vivent tous les deux chez la mère de Mme, et ont deux enfants : Kévin, 2 ans et demi ; et Sarah, 8 mois.

Mme (et toute sa fratrie, composée de 12 enfants) a été suivie en métropole dans le cadre de la Protection de l’Enfance pendant plusieurs années, suite à des mauvais traitements de la part de son beau-père et des négligences de la part de sa mère. L’ensemble de la fratrie a connu un long parcours de placements.

La famille a ensuite déménagé en Martinique, et c’est à cette époque que Mme Eulalie a subi des abus sexuels de la part de son beau-père.

C’est en Martinique aussi qu’elle a connu le père de ses deux enfants, Mr Maximilien.

Toute la famille maternelle est rentrée de nouveau en métropole en 2000.

Sources de l’admission

La PMI s’inquiète alors de l’état de Kévin, 1 an, agité, porteur d’un eczéma, qui a été griffé par le chien de Mme Eulalie ; celle-ci est agressive, banalise les risques liés au chien ; elle s’engage cependant à des soins pour les enfants.

Ces soins ne seront pas faits, et, surtout, Mme Eulalie est de nouveau repartie aux Antilles, laissant les enfants à sa mère, qui dit être débordée, et qui est également enceinte.

Rentrée ensuite en France, Mme Eulalie ne se présente pas aux rendez-vous fixés ; elle y envoie cependant sa plus jeune sœur, pour dire qu’elle accepte d’être aidée.

Il apparaît que c’est la plus jeune sœur de la mère qui, déscolarisée, s’occupe des deux enfants.

Suite à un signalement de la PMI, un placement des deux enfants est prévu à la pouponnière ; ce sont la grand-mère et la jeune sœur qui viennent pour l’admission.

1° rapport de l'Éducatrice de Jeunes Enfants  du groupe « Les Papillons »,  mai 2002

Sarah pèse 7,7 kg.

Les premières nuits de Sarah sont agitées, avec des cris, une grande difficulté à se rendormir ; elle s’attache facilement, apprécie la présence de son frère. Discrète au début, elle se lie davantage.

Les repas sont difficiles, elle est éparpillée, l’accès à sa bouche est difficile, elle évite le regard, est raide et ne montre aucun signe de plaisir, déplaisir ou satiété. Le portage est difficile mais elle est plus déstructurée encore dans un transat.

Elle a du plaisir dans le bain, joue, est active. Elle a besoin de siestes (50 mn).

Quand elle pleure, elle cherche le collage mais il n’y pas d’attachement différencié ; elle n’est pas perturbée par les étrangers. Elle a compris le mode de référence, mais ne l’utilise que sur le mode du collage, évite le regard.

Les visites de sa mère sont irrégulières ; Sarah sourit quand elle voit sa mère, mais ne montre rien lors des séparations. Elle est beaucoup dans le collage quand sa mère ne vient pas alors que sa visite était prévue.

2° rapport de la pouponnière. Fin juillet 2002

Sarah pèse 8,8 kilos et mesure 74 cm ; sa courbe staturo-pondérale est harmonieuse.

Les repas restent des moments difficiles. Le bain reste un moment heureux.

La relation de fratrie est importante pour Sarah, qui cherche son frère et aime jouer avec lui.

Les visites de la mère restent irrégulières. Il y a des sorties à la journée dont les horaires ne sont pas respectés.

Sarah gagne en autonomie, son développement moteur est bon ; dans les jeux, elle montre une motricité fine ; il y a les prémices de quelques mots : « papa », « maman », « gade ».

...

Télécharger au format  txt (15.4 Kb)   pdf (269.9 Kb)   docx (17.7 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com