LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Accident vasculaire cérébrale (AVC).

Commentaire de texte : Accident vasculaire cérébrale (AVC).. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  14 Février 2015  •  Commentaire de texte  •  466 Mots (2 Pages)  •  378 Vues

Page 1 sur 2

Lien théorie / pratique

Accident vasculaire cérébrale(AVC)

Cas :

Ma patiente est une dame dans la soixantaine qui à été hospitalisée suite à un accident vasculaire cérébral d’origine ischémique. Elle ces présentée à l’urgence puisqu’elle ressentait un engourdissement au niveau des membres inférieurs et de la main gauche ainsi qu’une céphalée intense .

Définition :

Un accident vasculaire cérébral (AVC), est une affection médicale qui survient à la suite d’une obstruction ou de la rupture d’un vaisseau qui irrigue le cerveau. Ce qui entraine une privation d’oxygène en raison d’une entrave à la circulation sanguine. S’ensuit alors une perte ou une altération des fonctions cognitives, motrices et sensorielles. Qui varient selon l’emplacement et l’étendue de la région atteinte.

ATCD :

Les antécédents de santé de ma patiente sont ; L’hypertension artériel, la dyslipidémie et elle souffre également de céphalée chronique.

Facteurs de risques et étiologies :

L`AVC est un problème de santé important, il est la première cause d’invalidités prolongées graves à long terme. Il représente la troisième cause de décès au Canada. Il existe deux formes d’AVC.L’AVC d’origine hémorragique, et celui d’origine ischémique, qui est la forme la plus répondu et conte près de 80% de ceux-ci. Les facteurs de risques modifiables attribuables à cette pathologie sont ; l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, la dyslipidémie, l’alcool, le tabac, l’obésité, l’apnée obstructive du sommeil, le manque d’activité physique et le diabète. Les facteurs de risques non modifiables sont ; Le sexe, le vieillissement (l’âge), l’origine ethnique, les antécédents familiaux et l’hérédité. Puisque deux AVC sur trois surviennent après l`âge de 65 ans et qu’ils sont plus fréquents chez les hommes que les femmes.

Manifestations cliniques :

Les signes avant- coureurs d’un AVC sont ; des engourdissement ou des faiblesses au niveau du visage, des membres, surtout d’un seul coté du corps, de la paresthésie, paralysie, perte de sensibilité au niveau des membres, de la confusion, difficulté à parler, mydriase, myosis, céphalée soudaine et intense. Par contre, les manifestations d’un accident vasculaire cérébral varient selon l’emplacement, l’étendue ainsi que la gravité de la région atteinte. Lorsqu’un AVC se produit du côté droit de l’encéphale les manifestations cliniques que l’ont peur observer sont ; l’hémiplégie du côté gauche, l’altération de la perception spatiale, la tendance à nier ou à minimiser les problèmes, l’altération du jugement et l’altération des notions du temps. Tandis que lors d’un AVC du côté gauche les manifestations sont ; l’hémiplégie du côté droit, l’aphasie, les mouvements, la conscience des pertes de fonction, la dépression et l’altération de la compréhension.

Épreuves diagnostiques :

Les examens

...

Télécharger au format  txt (3.4 Kb)   pdf (60.6 Kb)   docx (9.1 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com