LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Discours

Discours : Discours. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  15 Mai 2019  •  Discours  •  854 Mots (4 Pages)  •  62 Vues

Page 1 sur 4

Nombreuses sont les personnes qui pensent que le suicide n’a aucune raison d’exister, ou bien qui ne comprennent pas pourquoi des personnes ont des envies suicidaires.

Je ne dis pas que le suicide est la meilleure chose, loin de là, mais certaines personnes ne souhaitent plus rien, n’arrivent plus à continuer, sont envahies par la honte, ou ne trouvent autre solution que la mort. Ça n’est pas parce qu’elles ont des problèmes dans leur tête, qu’elles devraient aller dans un hôpital psychiatrique, mais simplement qu’elles ne peuvent plus avancer.

La vie est précieuse pour certains. Et la mort est un bijou pour d’autres. Cela dépend des personnes. Mais cela ne veut pas dire que le bijou est méchant, qu’il doit être rejeté. Tout le monde a trouvé, au moins un moment durant son existence, que la vie était précieuse. Pour certains, cela n’a jamais changé, mais pour d’autres, c’est devenu un enfer.

Il existe plusieurs raison de ne plus avoir envie de continuer. On peut être harcelé, maltraité, rejeté, à l’école, à la maison, dans la rue, par des amis, des élèves, sa famille, des personnes lambda. A force, on veut en finir. Que tout cela s’arrête. Mais on ne veut être sous les regards de pitié, ou on ne peut avoir la force de tout dévoiler. Ça n’est pas qu’on manque de courage, mais c’est qu’on a épuisé tout ce courage. A subir en silence, à ne rien dire, à pleurer seul, le courage a été usé. Et le seul qu’il nous reste, c’est de rassembler celui-ci et s’envoler vers la liberté que l’on s’imagine. Le courage existe sous toutes les formes, alors ne sous-estimez personne, sous prétexte qu’elle manque de courage.

On peut aussi n’avoir que de mauvais souvenirs. Quand sur une photo, vous vous voyez sourire, ce souvenir vous semble si lointain que vous ne vous en rappelez plus. Vous ne pouvez pas vivre dans le passé. La vie n’a plus aucun sens. Vous avez une famille, des amis, mais même avec cela, vous n’arrivez plus. Vous n’arrivez plus à continuer. Alors vous voulez tout arrêter, vous échapper.

Souvent, quand on est mal dans sa peau. Son visage boutonné, son corps trop gros ou trop fin, cette tête que l’on trouve affreuse, ou encore c’est critiques sur tout, on en peut plus. Des insultes, des critiques, des regards de travers, ou des gestes déplacés, alors on cherche une solution, qui fera tout arrêter, définitivement.

On peut retarder le moment, le jour J où tout prendra fin. Parfois, on essaye de contourner le problème, sans, toutefois parler. Cette solution, c’est le couteau. La mutilation. La douleur qu’on se procure est tellement forte que l’on oublie tout. Et tout oublier veut dire oublier ce que l’on subit à longueur de journée. La douleur du trou dans le cœur est remplacée par la douleur du couteau, du cutteur, des ciseaux, ou de n’importe quelle autre chose de pointue. Mais au bout d’un moment, on prend l’habitude. L’habitude de supporter cette douleur, et celle qu’on n’arrivait pas, qu’on n’arrive pas, et qu’on n’arrivera jamais à supprimer, celle à laquelle on ne pourra jamais s’habituer, reprend le dessus. On ne trouve d’autre solution, sauf celle qu’on a mise de côté. Celle qui nous empêchera de retourner en arrière comme collée à nous.

Il existe de nombreux moyen pour cette solution. Prendre des médicaments en importante quantité,

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (33.1 Kb)   docx (8.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com