LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de pratique -approche d'un enfant

Analyse sectorielle : Analyse de pratique -approche d'un enfant. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  2 Janvier 2017  •  Analyse sectorielle  •  1 113 Mots (5 Pages)  •  477 Vues

Page 1 sur 5

Analyse de pratique

        La crèche où s'est déroulé mon stage est une structure inter-entreprise, elle accueille jusqu’à

70 enfants du lundi au vendredi de 7h30 à 19h30 La crèche accueille de façon régulière mais aussi occasionnel ou d’urgence, des enfants de 2 mois à 6 ans,réparti en 4 groupes, les bébés, les moyens, les grands et les périscolaires. Les bébés sont dans une salle qui leur est destinés, quand aux moyens ils sont dans une salle commune avec les grands et les périscolaires. Cette structure se compose d’une salle de motricité, d’une salle d’eau,d’une salle d’éveil musical,d’un jardin et d’une cuisine. Cette structure possède un projet pédagogique, basé sur l’éveil musical, les jeux d’eaux..

        La situation d'analyse de pratique choisi repose sur le refus de manger d'un enfant.

La situation s'est déroulée dans une crèche, plus précisément dans le coin repas de la salle de motricité. Le coin repas est séparé par une porte pour accéder à la cuisine. Il dispose de cinq tables : deux grandes tables pour les « grands » et trois petites tables pour les « moyens ». Sur les tables des grands, huit chaises sont autour de chaque table, et sur la table des moyens, il y a quatre chaises sur chaque table. Ainsi, la situation s'est déroulée aux alentours de 11h30 : heure où les enfants partent déjeuner. Ce jour-là, je m'occupais des « grands »,  il y avait 14 enfants et deux auxiliaires de puéricultures avec moi, ainsi que les deux cuisiniers en cuisine. Sur chaque place avaient été mis, avant le déjeuner, une bavette par une auxiliaire de puériculture. Ensuite, 11h30, les enfants viennent s'asseoir, mettent leur bavette, et je leur ai remonté leurs manches pour manger. Les assiettes étaient préparées sur le plan de cuisine par les cuisiniers. Les deux auxiliaires et moi-même distribuons alors les repas à chaque enfant. Les assiettes contenaient une part de quiche, des morceaux de bœuf, des brocolis et un morceau de pain. Pour commencer, les enfants mangent tous seuls c'est au fur et à mesure qu'ils demandent de l'aide pour manger. Cependant, la situation s'est centrée sur un garçon de 23 mois. En effet, cet enfant a repoussé l'assiette au milieu de la table dès sa distribution. Quand, je l'ai vu faire, cela m'a interpellé. J'ai donc décidé d'aller le voir et de lui remettre son assiette devant lui, en lui rappelant qu'il faut manger. Il a de nouveau poussé l'assiette de sa vue, et fronça les sourcils. Je resta alors à ses côtés pour l'aider à manger, et lui reformula mon idée « S. il faut manger un petit peu. Tu veux que je t'aide ? ». L'enfant, s'est retourné sur sa chaise toujours mécontent. Je lui ai re-proposé de manger seul, en vain. J'ai donc pris sa cuillère l'ai mise dans son assiette pour lui donner une cuillère, mais il ne se retournait pas. Je lui demandais calmement de se retourner et de s'asseoir correctement, sans aucun résultat. Ensuite, j'essayais de le convaincre, la cuillère à la main l'approchant de sa bouche, en lui disant « Aller S. une cuillère pour papa. Papa ne va pas être content si tu ne mange rien ». J'avais déjà remarqué que lorsqu'il n'écoutait pas et que l'on parlait de son père, il changeait de comportement, mais ce jour-là, ça ne marchait pas avec moi. Le temps s'écoulait et je n'arrivais pas à faire manger ce petit. Il s'était maintenant réfugié dans ses bras pour ne pas manger. Frustrée et agacée de son comportement, je ne savais plus quoi faire, ma ressource a donc été l'une des deux auxiliaire de puériculture à qui j'ai expliqué la situation. L'une d'entre-elles est venue avec moi, a pris le petit garçon et sa chaise, l'asseyant dans un coin et le disputant. L'auxiliaire lui demanda d'une façon autoritaire « S. Tu ne veux pas manger ton assiette ? Tu n'auras pas de dessert et tu resteras là jusqu'à ce que les copains aient terminé ! ». L'enfant commença a pleurer de colère, l'auxiliaire le pris et l'assis à sa place en lui disant « ça suffit maintenant ! ». Elle pris une cuillère qu'elle mis de force dans sa bouche pour qu'il mange. Après la première cuillère passée, elle finit avec lui de lui donner don repas. Je lui ai donc proposé de continuer avec, mais elle m'a dit qu'elle allait finir et que je pouvais en attendant distribuer le dessert des autres enfants. S. a finalement mangé les 2/3 de son assiette, et a eu sa compote qu'il a mangé seul. Une fois les repas terminés, il est environ midi, j'ai pris autant de gant de toilettes que d'enfants, les ai humidifié et j'ai appelé les enfants un par un pour leur nettoyer les mains et le visage afin de pouvoir les changer et les emmener à la sieste.

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (63.5 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com