LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude de la diurèse Chez Le Rat

Dissertation : Étude de la diurèse Chez Le Rat. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  6 Novembre 2012  •  254 Mots (2 Pages)  •  1 530 Vues

Page 1 sur 2

Etude de la Diurèse osmotique

I.

Introduction

L’objectif de ce TP est d’étudier les effets de l’adjonction de liquide physiologique (NaCl 0.9%) d’une part, et une solution de mannitol (10%) d’autre part, dans le liquide plasmatique via la veine jugulaire, sur la diurèse osmotique.

Ces effets seront comparés à la diurèse du rat dans les conditions basales à travers la première expérience qui nous servira de témoin.

L’injection doit être pratiquée dans une veine où la solution inoculée se mélangera rapidement avec le sang circulant.

De plus, il existe un lien fonctionnel entre la circulation sanguine et le rein.

Au niveau du glomérule, un très grand volume de liquide est filtré à partir du sang (taux de filtration glomérulaire = TGF) dans le tubule (urine primitive) et contient, outre l’eau, les petites molécules du plasma. Par la suite, au niveau du tubule et du tube collecteur, les constituants de l’urine primitive retournent dans le sang à travers la paroi du tubule (réabsorption), et ce, dans des proportions différentes selon la substance (par exemple urée<<glucose) et en quantité variable pour la même substance selon les besoins (régulation). Le reste du filtrat est éliminé avec l’urine (excrétion).

L’influence du taux d’hormone antidiurétique (ADH) ou vasopressine dans le plasma ne sera pas abordée au cours de ce T.P. Il faut tout de même préciser que cette hormone a un rôle de régulation très important dans la diurèse en agissant sur la perméabilité du tube collecteur. Cependant, les effets intervenant après un temps assez long, nous ne les avons pas vus au cours de ce T.P..

...

Télécharger au format  txt (1.6 Kb)   pdf (42.6 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com