LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'Europe Dans L'Affrontement Américano Soviétique (1947 - 1975)

Dissertations Gratuits : L'Europe Dans L'Affrontement Américano Soviétique (1947 - 1975). Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  23 Décembre 2011  •  1 102 Mots (5 Pages)  •  533 Vues

Page 1 sur 5

A – Restitution organisé des connaissances – Présentez les données paléontologiques qui permettent de comprendre que les caractères anatomiques de l’homme moderne résultent d’une évolution

Introduction

Les techniques actuelles de génétique et de biologie moléculaire ont permis d’affirmer l’existence d’une parenté entre l’homme actuel et certains singes, en particulier le chimpanzé. En effet, ces deux espèces possèdent un ancêtre commun assez proche, et leurs lignés évolutives ont pris des chemins distincts il y a relativement peu de temps (7 millions d’années). Depuis, primates et hommes ont évolué différemment, et l’Homo Sapiens Sapiens est actuellement le seul représentant de la lignée des homininés. Toutefois les découvertes paléontologiques ont permis de comprendre que l’homme et ses caractères ont évolué au fil de millions d’années.

Quels éléments permettent d’affirmer cette évolution, et comment les caractéristiques anatomiques ont-elles évolué au cours de la lignée humaine ?

On étudiera dans un premier temps les caractéristiques des Australopithèques, puis celles des différentes espèces du genre Homo, et nous terminerons sur la lignée évolutive humaine, une lignée buissonnante.

I/ Les australopithèques : premiers représentants de la lignée humaine

Les Australopithèques ont vécu en Afrique il y a 4 ou 5 millions d’années et sont disparus il y a environ 1 million d’années. Ceux-ci sont considérés des homininés.

1) La capacité de bipédie

La découverte de fossiles permet d’affirmer que cette espèce est la première à avoir acquis la bipédie. Le plus complet des fossile d’Australopithèques mis à jour et celui de Lucy, qui est une Australopithecus Afarensis qui a vécu il y a 3 millions d’années et son squelette montre des ressemblances avec le nôtre, ce qui témoigne une évolution depuis l’ancêtre commun à l’homme et au chimpanzé. Avec un bassin plus court et étroit que celui des grands singes, on observe une adaptation à la bipédie. De plus, le trou occipital était situé au milieu du crâne, et les fémurs mégèrement obliques, signe de la bipédie. La bipédie est un critère majeur qui permet de placer les Australopithèques dans la lignée humaine, bien que le reste de leur anatomie et leur mode de vie ait été plus semblable à ceux des grands singes.

2) D’autres caractéristiques des Australopithèques

Les Australopithèques étaient de taille réduite (entre 1 mètre et 1 mètre 40) et possédaient environ 450 cm3 de volume crânien, soit légèrement plus grand que celui des grands singes actuels et leur crâne était plutôt allongé vers l’arrière, la mâchoire prognathe, et les bourrelets sous-orbitaires très marqués. Ils étaient plus adaptés à la vie arboricole que terrestre, dû au fait que leurs membres antérieurs étaient longs et puissants.

Les Australopithèques ont existé pendant quelques millions d’années donc les espèces présentent des degrés d’évolution et des caractères anatomiques différents. Ainsi certaines Australopithèques présentent un volume crânien plus élevé que d’autres ainsi qu’une bipédie presque exclusive. Ils ont cohabité pendant presque 1,5 millions d’années avec le genre Homo, genre auquel appartient homme moderne.

II/ Les Espèces du genre Homo

1) Homo habilis

L’Homo habilis est le premier homme à fabriquer des outils, ce qui a permis l’apparition d’un régime omnivore. Cette espèce on estime qu’elle a vécu entre -2,5 et -1,6 millions d’années, et on estime qu’ils ont vécu en Afrique. Ces fossiles montrent un crâne allongé vers l’arrière, avec une

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (90.7 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com