LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Compte rendu TP hemolyse

TD : Compte rendu TP hemolyse. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  24 Septembre 2016  •  TD  •  2 319 Mots (10 Pages)  •  4 799 Vues

Page 1 sur 10

Khalid Brissaine

Célia Pezin

Groupe F

Hémolyse

  1. Introduction

L’éhange de substances tel que des nutriments, déchets cellulaires, electrolytes (NaCl), eau  entre les cellules et leurs milieu environnant est une fonction essentielle à la vie des cellules.                              La menbrane plasmique des cellules des etres vivants est à la fois une barrière et une zone d’echanges entre le milieu intracellulaire et le milieu extracellulaire.                                                         Les mouvements d'eau sont provoqués par des variations de pression osmotique (PO), toujours de la haute pression vers la basse pression. Or, la pression osmotique d'une solution très concentrée va être plus forte que celle d'une solution plus faible. L'eau va de l'hypo- vers l'hyper-  car les substances dissoutes attirent l'eau. La diffusion nette d'eau est l'osmose.

Le but de ce TP est de determiner la résistance globulaire des hématies de rats en solution physiologique et non physiologique, ainsi que les facteurs influençant la perméabilité de la membrane des globules rouges en utilisant les notions d’osmolarité et de tonicité.

Le principe de ce TP est d’observer à differentes échelles (macroscopique et microscopique) le comportement des hématies de rat en les plongeant dans des solutions d’osmolarité différentes ou des solutions de même osmolarité mais de nature chimiques différentes.

  1.  Matériels et méthodes

  • Matériels

Nous disposons de :

  • Hématies de rat en suspension dans du sérum physiologique stérile
  • Solution mère de NaCl à  12 ‰
  • Solution de glucose à 5,5 %
  • Solution d’urée isoosmotique au plasma
  • Solution de glycérol isoosmotique au plasma
  • Eau déminéralisée (dilutions)

  • Méthodes

On a préparé des solutions de NaCl à différentes concentrations ( 3‰ ,6‰ ,9 ‰ )à partir de la solution mère à 12 ‰ en ajoutant de l’eau deminéralisée afin de réaliser 8 ml de chacune des solutions . Le tube 1 contenant l’eau physiologique sert de tube témoin pour les autres tubes.

Exemple de calcul pour la dilution de NaCl à 3 ‰

Ci Vi = Cf Vf

Vi = (Cf Vf)/Ci

Vi= (3×8)/12

Vi= 2 ml

Ainsi pour obtenir une solution de NaCl à 3‰, on prélève 2 ml de solution mère de NaCl à 12‰ et on y aoute 6 ml d’eau deminéralisée.

Solution NaCl à 9‰ : 6 ml de NaCl 12 + 2 ml d’eau déminéralisée

Solution de NaCl à 6‰ : 4 ml de NaCl 12 + 4 ml d’eau déminééralisée

Les autres solutions utilisées de nature chimique différente sont :

  • Du glucose à 5,5 %
  • De l’urée
  • Du glycérol

Note : On utilise de l’eau déminéralisée pour réaliser les dilutions afin de ne pas modifier la concentration en ions et ainsi ne pas fausser les résultats.

On ajoute dans chaque tube deux gouttes de la suspension d’hématies de rat.

Observation macroscopique avant centrifugation :

Dans un premier temps on observe les différents tube à l’œil nu, et on les compare au tube 1 témoin contenant le sérum physiologique. Si la solution est trouble est trouble il n’y a pas eu d’hémolyse, au contraire si la solution est rose et transparente (sang laqué) il y a eu hémolyse.

Observation microscopique :

Celle-ci permet d’observer l’aspect cellulaire des hématies, si elles sont rondes et biconcaves leurs états est « normales » comme en condition physiologique, si elles sont gonflées ou éclatées il y a eu hémolyse et si elles ont un aspect crénelée il y à eu plasmolyse ( perte d’eau de la cellule).

On procède ensuite à une centrifugation.

Observation macroscopique apres centrifugation :

La centrifugation permet de déteminer la proportion d’hématies de rats hémolysés :

  • Si elle est totale, la centrifugation va aider à la libération de l’hemoglobine (colorant rouge naturel) des hématies, celui-ci reste en suspension tansis que les menbranes détruites  sédimente dans le culot.
  • Si elle est partielle, la suspension est moins rouge.
  • Si elle est nulle la suspension est presque transparente, et les hematies intactes sédimente dans le culot.

  1.  Résultats

Nous avons effectuer les calculs d’osmolarité et de pression osmotique afin d’interpréter les résultats observés :

Exemple de calcul pour la solution de NaCl à 9‰ (tube 2) :

  • Concentration massique : 9 g/l ( car une solution de NaCl à 9‰ correspond à 9g dans 1000 ml d’eau)
  • Concentration molaire de NaCl =  ==0.154 mol/l[pic 1][pic 2]

  • Osmolarité = Concentration molaire × nombres de particules dissociées = 2× 0.154 = 0.307 osm/l = 307 mosm/l

  • Pression osmotique : On utilise la loi de Van’t Hoff 
  • Π = RTC                                                                                                                                                         Avec :                                                                                                                                           π = pression osmotique                                                                                             R = constance des gazs parfaits = 0.082                                                                                                     T= température absolue en Kelvin                                                                                                                                                  C = concentration osmolaire de la solution

Soit  π (NaCl à 9 ‰) = 0.082 × (273+25) × 0.307= 7.816 atm

Concentration en g/l de l’urée :

Cosm × Masse Molaire de l’urée = 0.307 ×60.06 = 18.47 g/l

Tubes

Osmolarité en mosm/l

Pression osmotique en atm

Concentration massique en g/l

1 : sérum physiologique

-

-

-

2 :Nacl 3‰

102.5

2.605

3

3 : NaCl 6‰

205

5.211

6

4 : NaCl 9‰

307.5

7.816

9

5 : NaCl 12‰

410

10.422

12

6 : glucose

305.6

7.768

55

7 : urée

307.5

3.774

18.5

8 : glycérol

307.5

7.816

28.4

tubes

Observation macroscopiques avant centrifugation

Observation macroscopiques après centrifugation

Observation microscopique

Tube 1 : Solution physiologique

trouble

Surnageant(S) : rosée limpide

Culot (C) : rouge

Normales

Tube 2 :NaCl 3 ‰

Trouble

S : rosée limpide

C : rouge

Eclatées

Tube 3 :NaCl 6 ‰

Laquée

S :rouge

C :rouge

Gonflées

Tube 4 :NaCl 9‰

Trouble

S :limpide

C : rouge

Normales

Tube 5 :NaCl 12‰

Trouble

S : limpide

C : rouge

Normales

Tube 6 :Glucose

Trouble

S : limpide

C :rouge

Normales

Tube 7 :Urée

laquée

S :rouge

C : peu visible

Eclatées

Tube 8 :Glycérol

laquée

S :rouge

C : peu visible

éclatées

...

Télécharger au format  txt (11.5 Kb)   pdf (180.2 Kb)   docx (13.9 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com