LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Plan Tpe Sur Les Seismes

Note de Recherches : Plan Tpe Sur Les Seismes. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  19 Novembre 2012  •  1 242 Mots (5 Pages)  •  827 Vues

Page 1 sur 5

Introduction

I) Généralités sur le séisme

A. Les plaques tectoniques

B. Les différentes ondes sismiques

C. Conséquences

II) Peut-on prévoir un séisme ?

A. Prévision à court terme

B. Prévision à moyen et long terme

III) Peut-on prévenir un séisme ?

A. La construction parasismique (partie théorique)

1. L'étude des sols

2. La construction parasismique des bâtiments neufs

3. Renforcement des bâtiments anciens

4. Exemple d'un pont parasismique

B. Expérience (construction parasismique – pratique)

Conclusion

Annexes

Bibliographie

extrait d'intro: Eruptions volcaniques, ouragans ou tremblements de terre, tous sont des manifestations de la nature qui sont très dangereuses pour l'humain. L'apparition des tremblements de terre provoquent souvent des pertes humaines ainsi que des dégâts matériels qui ont toujours forcé l'humain à étudier ces phénomènes pour s'en protéger. Les premières études sismologiques ont débuté quelques centenaires plutôt dans les régions les plus sismiques comme la Grèce, le Japon.

Grâce aux études et aux découvertes, on a pu dès le XIXème siècle trouver que la source des séismes, ou foyers, se trouve à l'intérieur de la Terre à des centaines de kilomètres au-dessous de l'épicentre ; on a pu aussi dissocier la détermination de certaines grandeurs objectives, comme l'énergie développée au foyer (...)

Un tremblement de terre est une secousse plus ou moins violente du sol qui peut avoir quatre origines : rupture d'une faille ou d'un segment de faille (séismes tectoniques) ; intrusion et dégazage d'un magma (séismes volcaniques) ; « craquements » des calottes glaciaires se répercutant dans la croûte terrestre2 ; explosion, effondrement d'une cavité (séismes d'origine naturelle ou dus à l'activité humaine)3. En pratique on classe les séismes en trois catégories selon les phénomènes qui les ont engendrés :

Séismes tectoniques[modifier]

Les séismes tectoniques sont de loin les plus fréquents et dévastateurs. Une grande partie des séismes tectoniques a lieu aux limites des plaques, où se produit un glissement entre deux milieux rocheux. Ce glissement, localisé sur une ou plusieurs failles, est bloqué durant les périodes inter-sismiques (entre les séismes), et l'énergie s'accumule par la déformation élastique des roches4. Cette énergie et le glissement sont brusquement relâchés lors des séismes. Dans les zones de subduction, les séismes représentent en nombre la moitié de ceux qui sont destructeurs sur la Terre, et dissipent 75 % de l'énergie sismique de la planète. C'est le seul endroit où on trouve des séismes profonds (de 300 à 645 kilomètres). Au niveau des dorsales médio-océaniques, les séismes ont des foyers superficiels (0 à 10 kilomètres), et correspondent à 5 % de l'énergie sismique totale. De même, au niveau des grandes failles de décrochement, ont lieu des séismes ayant des foyers de profondeur intermédiaire (de 0 à 20 kilomètres en moyenne) qui correspondent à 15 % de l'énergie. Le relâchement de l'énergie accumulée ne se fait généralement pas en une seule secousse, et il peut se produire plusieurs réajustements avant de retrouver une configuration stable. Ainsi, on constate des répliques suite à la secousse principale d'un séisme, d'amplitude décroissante, et sur une durée allant de quelques minutes à plus d'un an. Ces secousses secondaires sont parfois plus dévastatrices que la secousse principale, car elles peuvent faire s'écrouler des bâtiments qui n'avaient été qu'endommagés, alors que les secours sont à l'œuvre. Il peut aussi se produire une réplique plus puissante encore que la secousse principale quelle que soit sa magnitude. Par exemple, un séisme de 9,0 peut être suivi d'une réplique de 9,3 plusieurs mois plus tard même si cet enchaînement reste extrêmement rare.

Séismes d'origine volcanique[modifier]

Les séismes d'origine volcanique résultent de l'accumulation de magma dans la chambre magmatique d'un volcan. Les sismographes enregistrent alors une multitude de microséismes

...

Télécharger au format  txt (8.6 Kb)   pdf (103.3 Kb)   docx (11.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com