LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

État De Droit

Rapports de Stage : État De Droit. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2012  •  1 945 Mots (8 Pages)  •  938 Vues

Page 1 sur 8

Etat de droit

Référence T.HOBBES Le Léviathan

Plan: I) Introduction

II) Construction de l'Etat

III) La philosophie politique de Hobbes

I) Introduction

Hobbes est un anglais qui a vécu de 1588 à 1679. Il est l'auteur de deux grands ouvrages: Le citoyen (1642) et le Léviathan (1651).

Il vit donc à la même époque que le mercantilisme anglais. Sa philosophie politique comprend d'ailleurs des considérations sur la monnaie, la répartition et la vie économique en générale.

Ce qui fait son importance vient d'une définition nouvelle de l'Etat ayant une influence considérable sur toute l'époque moderne.

De sorte que pour un économiste qui réfléchit sur les relations entre le libéralisme économique et le libéralisme politique et plus généralement sur les relations entre économie et politique, il n'est pas possible d'ignorer l'oeuvre de Hobbes.

Aucun des grands auteurs du XVIII ème siècle en Europe n'a ignoré cette oeuvre.

Remarque sur le texte extrait du Léviathan:

"La nature qui est la technique pour laquelle Dieu a fait et gouverne ce monde est imité par la technique de l'homme et c'est cette technique que provient l'animal artificiel. Le Grand Léviathan appelé aussi "Etat" et qui n'est qu'un homme artificiel."

1° Le Léviathan est le nom d'un monstre qui est évoqué à plusieurs reprises dans la Bible (livre de Job) et qui désigne en faite un crocodile qui est lui même le symbôle de la puissance et de l'effroi.

Le Léviathan en ce sens désigne le caractère que Hobbes attribut à l'Etat qui est d'inspirer la peur par sa puissance.

Le monstre ce n'est pas Dieu qui l'a crée, ce sont les hommes. De fait, il est un objet artificiel.

2° Puisqu'il est un produit de l'homme, il est aussi à l'image des pensées, des désirs et du génie de l'homme. C'est en ce sens qu'on peut dire qu'il est un homme artificiel comme le dit le texte. C'est donc un produit humain.

3° L'homme n'est pas le seul à produire des choses, si on appelle "technique", l'intelligence frabicatrice, on doit alors dire que l'homme n'est pas le seul à posséder une technique, Dieu aussi.

Précision:

Le mot "technique" traduit l'anglais " art" qui vient du latin "ars => artis" traduisant le grec tekné.

La distinction actuelle entre arts et techniques est que les artistes et techniciens ou ingénieurs n'existent pas au XVIII ème siècle.

Ce sont des gens qui produisent des objets en usant de connaissances générales (causalités, lois).

Les connaissances s'appellent à l'époque des techniques.

Dieu également est un technicien, il est le technicien en tant qu'il construit le monde.

L'homme est le technicien, en tant qu'il construit l'Etat.

L'homme imite la technique de Dieu.

4° La relation entre la technique de Dieu et la technique de l'homme est une imitation. Il s'agit d'une imitation de la nature.

La nature est la technique de Dieu d'après le texte.

On doit ici comprendre que Hobbes désigne par nature, le fait d'une technique réalisée.

Pour l'homme, la nature représente comme une connaissance couchée dans un livre.

La nature est comme un livre qui fournit, une connaissance à imiter pour les hommes.

C'est donc en imitant la nature que l'homme construit l'Etat.

5° L'Etat est une construction qui est un moyen en vue d'une fin.

L'Etat est un moyen intelligent car il a été construit par une technique pour satisfaire une fin dont les hommes ont une représentation précise avant même sa construction.

Ce qui faut alors comprendre, c'est la nature de cette fin par rapport à laquelle l'Etat est un moyen.

II) Construction de l'Etat

A) L'Etat comme construction

• Toute construction suppose un constructeur qui préexiste à sa construction. Si l'Etat est une construction et si les hommes préexistent à l'Etat, cela signifie que ces derniers peuvent être considérés comme des individus par lesquels la vie politique ou l'existence sous un Etat ne fait pas partie de leur vie la plus profonde. L'homme est beaucoup plus qu'un "animal politique" (Aristote), puisque c'est lui qui fait comme moyen par des fins qui lui préexistent l'institution politique majeure.

• Si l'homme se fait animal politique cela veut dire que sa nature est la plus profonde apolitique. A l'Etat naturel, comme créature de Dieu considéré abstraction faite de ce que l'homme fait lui-même, il n'est pas un animal politique. Pour dire ceci, Hobbes indique que les hommes vivent à l'état naturel. C'est dans cet état de nature que les hommes découvrent la nature.

• La technique de Dieu qui leur permet de construire l'Etat. Mais la vie politique que les hommes vont construire et le caractère politique que les hommes se donnent ne peut pas complètement mettre fin à la nature profonde qui les fait hommes. L'état politique, succède à l'état de nature, l'homme devient animal politique de son propre fait. Mais il ne se crée pas lui-même comme si il était Dieu refaisant une créature. En ce sens, on peut dire que l'état de nature persiste encore dans l'état politique. Cela signifie également que la vie politique trouve son fond ultime dans un objet présent dans l'état de nature. Tout ceci, ne signifie pas que l'enquête de Hobbes est une

...

Télécharger au format  txt (12.2 Kb)   pdf (131.6 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com