LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rôle De La Famille Dans Le Processus De Mobilité Sociale

Mémoire : Rôle De La Famille Dans Le Processus De Mobilité Sociale. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  12 Janvier 2014  •  1 323 Mots (6 Pages)  •  5 985 Vues

Page 1 sur 6

Comment peut-on expliquer le rôle de la famille dans le processus de mobilité sociale ?

Introduction

Amorce:

« Mes parents se sont mariés par pur antagonisme » déclarait Woody Allen. Si dans le cas de cet artiste, cette situation ne semble pas l’avoir empêché d’acquérir une haute position sociale, il semblerait qu’elle constitue cependant un obstacle à l’ascension sociale dans la majeure partie des autre cas d’enfants vivants dans une famille où règne un état de conflit entre les parents.

Définitions

Famille : sens restreint comme un couple avec ou sans enfants, ou sens large en comptant cousins et aïeuls.

Mobilité sociale : processus par lequel un individu peut changer de catégorie sociale durant sa vie (intragénérationnelle), pouvant l’amener à appartenir à un milieu social différent de celui de ses parents (intergénérationnelle).

Reformulation de la problématique

L’influence qu’elle exerce n’est-elle qu’indirecte ou bien la famille ne participe-t-elle activement à la socialisation et à la formation des individus ? Si cette influence est directe, résulte-t-elle d’un soutien ponctuel ou bien ne s’inscrit-elle pas dans une stratégie ?

Plan

I / La famille possède un rôle déterminant dans le processus de mobilité sociale car elle constitue une instance de socialisation primaire

II / La famille joue un processus de mobilité sociale par le soutien qu'elle peut apporter à l'individu

III / La famille peut mettre en place des stratégies visant à provoquer ou empêcher la mobilité sociale

***

I / La famille possède un rôle déterminant dans le processus de mobilité

sociale car elle constitue une instance de socialisation primaire

1) La famille influence directement l’individu en déterminant les conditions dans lesquelles il va évoluer et pouvoir se développer

- La famille met à disposition de l'individu une certaine somme de capitaux que l'individu peut décider ou non de mettre à profit. Répartition notamment étudiée par Bourdieu qui l'utilisa afin de créer son "espace des styles de vie".

- Il ressort de ce point que les chances d'ascension sociale à la naissance sont plus limitées (fils d'ouvriers) que pour d'autres (fils de professeurs et cadres).

2) La famille peut influencer directement l'individu en lui forgeant un futur possible, voire probable

- La famille est la première et dernière instance de socialisation. La famille détermine les premières rencontres de l'individu, voire même le conjoint (dans le système - officiellement aboli

- des castes en Inde par exemple), ou encore le sexe de l'enfant.

Comment peut-on expliquer le rôle de la famille dans le processus de mobilité sociale ?

- Influence visible au travers de la formation de "l'habitus". Auparavant étudié par les philosophes grecs sous le nom "d'hexis", "l'habitus" le fut aussi par Bourdieu, qui le définit comme l'ensemble des goûts, comportements, habitudes, etc., qui seront intériorisés par l'individu durant sa socialisation et dépend de son milieu social.

La famille, en étant une instance de socialisation primaire, influence donc directement et indirectement l’individu. Cependant, cette influence peut surgir de manière extrêmement concrète ponctuellement ou de façon permanente à travers le soutien qu’elle peut apporter à l’individu.

II / La famille joue un processus de mobilité sociale par le soutien qu'elle

peut apporter à l'individu

1) La famille prend en charge de façon permanente les individus à certains stades de leur existence

- La famille s'investit dans l'éducation des enfants, tout d'abord avec leurs devoirs.

- Cependant cette aide n'est pas possible pour tous les parents. La majorité des femmes de retrouvent incapables d'aider leur enfant quand il arrive au collège et à plus forte raison au lycée, selon une étude de l'INSEE. Une famille capable d'aider sur le long terme influe positivement sur la possibilité d'ascension sociale de l'enfant.

2) La famille est également présente lorsque l'individu rencontre des difficultés

- En plus de son rôle d’accélérateur de mobilité sociale, elle constitue également un rempart contre l’exclusion sociale. le soutien étant plus ponctuel que celui accordé dans l'éducation comme l'ont montrés les travaux de Castel. Un déclic peut en effet amener l'individu à connaître un processus de "désafiliation" qui l'amène à être exclu de la société. l'individu va

...

Télécharger au format  txt (9 Kb)   pdf (105 Kb)   docx (11.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com