LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Plan anti-crise marocain

Dissertation : Plan anti-crise marocain. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  11 Février 2013  •  3 725 Mots (15 Pages)  •  1 163 Vues

Page 1 sur 15

INTRODUCTION

Chapitre I : Les origines de la crise et le contexte actuel

• Origine des crises économiques :

• Les crises agricoles :

• Les crises industrielles :

• Les crises financières :

• Le contexte actuel :

• Les perspectives économiques mondiales :

CHAPITRE II : Le Maroc face à la crise économique mondiale :

• Les domaines touchés par la crise :

• Le repli des échanges commerciaux de biens avec l’étranger:

• La baisse des recettes touristiques:

• Le ralentissement des transferts des MRE:

• La contraction des investissements et des prêts privés étrangers :

• Le PIB non agricole

• L’industrie du Textile-habillement

• L’industrie de Cuir

• L’industrie d’automobile

• L’équilibre extérieur

• Autres aspects de la contamination

• Les mesures gouvernementales de soutien : PLAN « ANTICRISE » MAROCAIN :

• Le Comité de veille stratégique

• Plan anti crise marocain

• Les résultats obtenus après l’application des systèmes anti crise :

• Le PIB non agricole

• Textile-habillement

• L'industrie d'automobile

• Le tourisme

CONCLUSION

Bibliographie

INTRODUCTION

La crise mondiale actuelle a surpris les gouvernements de la planète par son ampleur et sa brutalité. Malgré les plans de relance économique mis en place et l’injection massive de capitaux pour renflouer les systèmes financiers, la perte de confiance des acteurs économiques persiste et un climat d’incertitude domine la conjoncture mondiale. L’horizon de sortie de crise reste ainsi incertain.

Le Maroc, après avoir été épargné dans un premier temps par la crise financière, grâce à la solidité de son système bancaire et à sa faible exposition aux marchés financiers internationaux, a subit depuis le deuxième semestre 2008 les répercussions de la crise économique mondiale par le biais des secteurs exportateurs, de l’activité touristique, des transferts des Marocains Résidant à l’Etranger et des flux des investissements extérieurs.

Pour y remédier Le Gouvernement a mis en place un comité de veille stratégique public-privé, chargé d’anticiper les effets potentiels de la crise et d’élaborer des plans de contingence, prêts à être déployés en fonction des développements constatés. Les premières mesures anticrise, sociales, financières et commerciales- ont ciblé les secteurs affectés (textile, cuir, sous-traitance automobile, tourisme et, récemment, électronique).

Ainsi qu’est ce qu’on entend par crise ? Quelles sont ses origines ? Comment le Maroc a-t-il été contaminé par cette crise ? Quelles sont les mesures adoptés par le Maroc pour y faire face ?

Structure du rapport :

• Dans le premier chapitre, le but est d’avoir une vision assez large sur la crise économique, ses origines et son contexte actuel.

• Dans le deuxième chapitre, l’objectif est de connaitre les domaines qui ont été touchés par la crise, ainsi que les mesures gouvernementales instauré pour y faire face et finalement les résultats obtenues.

Chapitre I : Les origines de la crise et le contexte actuel

La crise correspond à une rupture, à un retournement de la conjoncture économique qui marque la fin d’une période d’expansion. La crise est donc au départ le court moment où tout bascule, à l’image d’un krach boursier par exemple. Toutefois, on donne aussi aujourd’hui au mot « crise » une autre signification puisqu’elle désigne la phase de dépression elle-même.

• Origine des crises économiques :

• Les crises agricoles :

Dans ce type de crise, l’origine des difficultés se trouve dans le secteur prépondérant de l’agriculture. A la suite de guerres ou de conditions naturelles défavorables. La récolte est mauvaise, ce qui entraîne une diminution des revenus de la grande majorité de la population paysanne tandis que la hausse du prix des céréales ne profite qu’à ceux qui ont pu consulter des réserves.

Cette augmentation du prix conduit la population à consacrer l’essentiel de ses revenus à l’achat de produits alimentaires, si bien que la demande adressée à l’industrie chute brutalement. Ainsi, la crise agricole aboutit à une crise des débouchés industriels.

Les économistes et historiens considèrent que la crise de 1847-1848 est la dernière grande crise de ce type en Europe.

• Les crises industrielles :

Les crises industrielles sont des crises de « surproduction » puisqu’elles se caractérisent par une rupture entre la production et la demande solvable, c’est-à-dire susceptible d’acheter cette production. Il ya ainsi trop de produits. Comme l’a montré l’économiste anglais Keynes à propos de la « grande crise » de 1929. C’est l’insuffisance de la demande par rapport à la quantité de biens produits par les entreprises qui explique la baisse de la production. En effet, la constatation d’une mévente de leurs produits amène aussitôt les industriels à réduire leur activité et à licencier des salariés.

Les économies européennes ont connu de nombreuses crises de ce type dans la seconde moitié du 19ème siècle même si la crise de 1929 en est le symbole le plus manquant. Les crises industrielles se déclenchent d’abord dans la sphère de la circulation de l’argent, avec un Krach boursier, puis des crises

...

Télécharger au format  txt (23.9 Kb)   pdf (219.2 Kb)   docx (19.1 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com