LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les déficits Des Finances Publiques

Note de Recherches : Les déficits Des Finances Publiques. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  7 Mars 2015  •  1 006 Mots (5 Pages)  •  3 429 Vues

Page 1 sur 5

Cas pratique d’économie

Les déficits des finances publiques

Cette note a pour objet les déficits des finances publiques. Aujourd’hui la dette publique de la France est très proche de la barre symbolique des 100% du PIB qu’uniquement 5 pays de l’Union Européenne ont déjà dépassé, la question est de se poser si la France va rejoindre ce cercle très fermé des pays les plus endettés de la zone euro.

La politique budgétaire est la politique que met en œuvre un gouvernement pour agir sur l’économie du pays en utilisant son pouvoir de fixer les recettes de l’État et la répartition des dépenses publiques. La politique budgétaire correspond donc à l'ensemble des modifications de l'imposition ou des dépenses publiques. La politique budgétaire est l’un des moyens dont dispose le gouvernement pour réguler l’économie, avec une politique de croissance ou une politique de rigueur.

Ainsi, la « règle d’or » budgétaire désigne un ensemble de conditions susceptibles de conduire au respect de l’équilibre du budget annuel d’un État ou d’une Collectivité publique mais celle-ci ne constitue pas une règle imparable. La question que l’on doit se poser est donc de savoir quelles seraient les conséquences des déficits publics sur la politique économique que le gouvernement français peut mettre en œuvre. Pour cela, on étudiera en premier temps la « règle d’or » ensuite nous comparerons le déficit public et la dette de l’Etat et nous finirons par voir les avantages et les limites d’une politique de rigueur.

I) La « règle d’or » un moyen de contrer les déficits

A) La « règle d’or » permet de réguler l’équilibre budgétaire

La « règle d’or » budgétaire est le nom du projet d’inscrire dans la Constitution des règles anticipant un retour progressif à l’équilibre budgétaire. Elle désigne un ensemble de conditions qui va permettre le respect de l’équilibre du budget annuel d’un État ou d’une Collectivité publique.

En cas de respect de la « règle », cela permettrait de protéger les générations futures contre la dette comme c’est le cas en France.

En théorie, il s’agit pour un Etat de se fixer un repère à ne pas dépasser et de respecter une progression afin de prévoir le rythme d’un retour à l’équilibre budgétaire, cela implique un contrôle extrêmement strict de ses recettes et de ses dépenses.

Mais, la mise en application de cette « règle » n’est pas aussi facile en réalité...

B) Les limites de la « règle d’or

En pratique, l’application de la « règle d’or » est difficile à suivre à la lettre. La règle d’or est censée empêcher tout déficit public cependant cette règle est limitée. En effet, les Etats la détournent en s’autorisant des relances keynésiennes dans des situations conjoncturelles exceptionnelles. Mais ces situations exceptionnelles sont devenues des dépenses ordinaires et augmente encore plus l’endettement de l’Etat. De plus la « règle d’or » fait abstraction des lois de Finances et réduit la souveraineté du peuple que les supporters défendent en mettant en avant l’avenir des futures générations.

Cela nous montre donc en conclusion que la « règle d’or » est un système très difficile à mettre en place et surtout à l’appliquer dans la réalité

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (87 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com