LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fusion Acquisition bancaire : Cas de la Tunisie SFax

Note de Recherches : Fusion Acquisition bancaire : Cas de la Tunisie SFax. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  29 Juillet 2014  •  8 398 Mots (34 Pages)  •  952 Vues

Page 1 sur 34

Fusion Acquisition bancaire : Cas de la Tunisie

Université de Sfax

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Sfax

COFFIT

El Ouni Nizar

E-mail: nizar.elouni@gmail.com

Miled Faouzi

E-mail: f.miled@yahoo.fr

Abstract:

Nowadays, the experiences of Tunisia in the realm of fusions and banking acquirements are taking a new size. The banking sector offered some examples that could be beneficial due to the operations of banking regroupings. In fact, we did a survey concerning the Tunisian market of fusions and acquirements during the period starting from the 90s to investigate whether some contexts are more favorable than others aiming at achieving successful operations. In the first place, we attempt to adapt a theoretical framework to evaluate the reasons and the consequences of consolidating the industry of financial services, notably the banking services, in order to reconsider the reasons and the implications for the emergent countries. In second place, in order to determine whether these types of regroupings are then beneficial for banks, we attempt to evaluate the effects of fusions and banking acquirements in Tunisia. Opting for Tunisia as a case study aims to examine whether the regroupings of varied type could be more creative of value than those of extract type.

Résumé :

Les expériences de la Tunisie en matière des fusions et acquisitions bancaires, prennent maintenant une ampleur nouvelle. Le secteur bancaire a offert des exemples qui pourraient être riches des opérations de regroupements bancaires. En effet, nous avons effectué une étude de ce marché tunisien de fusions et acquisitions pendant la période commençant à partir des années 90s, pour déceler si certains contextes sont plus favorables que d’autres à une réussite de telles opérations. En premier lieu, nous essayerons de concevoir un cadre théorique pour évaluer les causes et les conséquences de la consolidation de l'industrie des services financiers, notamment les services bancaires afin de reconsidérer les causes et les implications pour les pays émergents. Afin de déterminer si ces types de regroupements sont bénéfiques pour les banques suite aux regroupements alors en second lieu nous tentons à évaluer les effets des fusions et acquisitions bancaires en Tunisie ; soit un essai qui vise à tester si les regroupements de type diversifiés pourraient être plus créateurs de valeur que ceux de type concentrés.

Mots Clés : Fusion Acquisition bancaire, Système bancaire tunisien, Structure et efficience bancaire, Logiques industrielles, CAR, Conditions de succès des opérations F&As.

Introduction :

D

ans un contexte d’un environnement bancaire caractérisé par une concurrence qui est devenue de plus en plus acharnée, les banques des plusieurs pays émergents tentent vers une recherche d’une meilleure position concurrentielle pour abaisser les coûts des activités bancaires. Cela a poussé ces dernières à opter pour des nombreuses typologies des opérations des fusions et d’acquisitions. Le début des années 90s est le témoin d’une vigoureuse reprise des regroupements bancaires dans les pays émergents, en vue d’une amélioration de la compétitivité, le regard tourné vers l’irrésistible globalisation des marchés. Cet engouement prépare le besoin des opérations des regroupements qui découle de l’hyper-concurrence, issue d’une globalisation financière intense laquelle renforce à son tour la compétitivité et la nécessité d’actions sur les marchés émergents intérieurs et étrangers. Parmi les moyens de s’adapter et de tirer profit de ces mutations financières profondes de l’environnement bancaire, il est apparu clairement que les regroupements étaient une solution rapide et efficace.

Les opérations des fusions et acquisitions bancaires qui apparaissent dans les pays émergents sont de deux types : on peut trouver des opérations des regroupements bancaires qui sont menées par les forces de marché « the market-driven mergers and acquisitions » et un deuxième type des transactions qui sont poussées ou stimulées par les gouvernements « the Government-led deals » . Bien que ces types des fusions et acquisitions paraissent différents, les motivations des ces opérations sont presque les mêmes (recherche des économies d’échelle, recherche du pouvoir du marché, la diversification de risques, la réalisation des économies de gamme ou d’envergure…etc). Ces mêmes motivations diffèrent d’un pays à un autre, tout dépend de l’environnement concurrentiel des banques. La réalisation des économies d’échelle, des économies des gammes, l’augmentation de la part de marché et la diversification des risques sont probablement les motivations les plus couramment avancées pour justifier l’intensification des opérations des fusions et acquisitions bancaires dans les pays émergents.

En fait, les opérations des fusions et acquisitions bancaires ont été considérées, dans la plupart des pays, comme une méthode efficace pour améliorer la structure et l'efficience du secteur bancaire. Les expériences internationales des fusions bancaires sont parfois bénéfiques en termes des coûts et des revenus. Dans beaucoup d’autres cas, les fusions et acquisitions bancaires ne montrent pas nécessairement des gains pour les entités regroupées. Les travaux de recherche qui sont centrés sur les raisons de diversité au niveau des résultats trouvés, ont essayé d’étudier la nature de la relation qui pourrait exister entre les signes des rendements anormaux réalisés par les firmes regroupées et les différentes typologies ou catégories des fusions et/ou acquisitions. Nous trouvons les fusions et/ou les acquisitions qui renforcent la diversification ou la concentration des profils géographiques et des activités initiales des firmes avant regroupement.

La plupart des analyses relatives aux fusions et acquisitions des banques fondent leurs conclusions sur la vérification des différentes motivations qui ont été avancées dans ce sens de recherche. Bien qu’en utilisant des méthodes économétriques différentes et des fonctions des coûts distinctes, la plupart des études ont fait apparaître des avantages globaux qui découlent des opérations des fusions et acquisitions bancaires. Ces travaux concluaient, dans certains cas des regroupements bancaires, que les banques qui doublaient de

...

Télécharger au format  txt (56.3 Kb)   pdf (539.1 Kb)   docx (27.8 Kb)  
Voir 33 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com