LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Un exemple des politiques budgétaires pouvant s’avérer contre-productives : l’effet boule de neige

Commentaire de texte : Un exemple des politiques budgétaires pouvant s’avérer contre-productives : l’effet boule de neige. Recherche parmi 232 000+ dissertations

Par   •  19 Février 2014  •  Commentaire de texte  •  664 Mots (3 Pages)  •  278 Vues

Page 1 sur 3

La NEC appartient au courant libérale et a succédée à l’analyse monétariste et suppose à l’analyse Keynésienne. Elle conteste l’efficacité des politiques conjoncturelles et notamment de la politique budgétaire discrétionnaire comme par exemple la relance de la demande global par le déficit budgétaire financer par l’emprunt et l’impôt pour lutter contre le chômage et la croissance faible. Pour la NEC la lutte contre le chômage ne peut être que de nature structurelle. Seules les dépenses d’investissement de l’Etat sont acceptées. Ainsi pour agir sur l’offre il faut mieux former les Hommes, créer des infrastructures, accroitre la flexibilité du marché du travail, assouplir la protection sociale et éliminer les rigidités (SMIC). Pour les économistes de la NEC il faut laisser jouer les mécanismes du marché et donc l’Etat ne doit pas agir de façon discrétionnaire, c’est la transparence qui doit guider l’action des agents économiques. Les agents économiques réalisent des prévisions, des anticipations rationnelles concernant le futur de la conjoncture. S’ils se trompent ils s’adaptent immédiatement à la nouvelle réalité et l’équilibre est réalisé. L’Etat peut transformer ces prévisions en agissant par surprise. Cet état de surprise passé les agents agissent de façon à retrouver l’équilibre que les mécanismes du marché impliquent et donc l’action de l’Etat se trouve sans effet à terme. Cet effet sera momentané, provisoire et l’action de l’Etat n’aura créé que de l’incertitude. Pour les économistes de la NEC il faut définir des règles permettant d’établir un climat favorable aux prévisions et facilitant les anticipations des agents. Il faut créer des règles de discipline budgétaire et monétaire permettant à la politique monétaire de favoriser la stabilité des prix. Il faut éviter les déficits budgétaires et réduire l’endettement public.

SECTION 5 : Un exemple des politiques budgétaires pouvant s’avérer contre-productives : l’effet boule de neige.

Dans certaines conditions un cercle vicieux déficit/dette peut se développer et provoquer une augmentation continue du déficit en liaison avec l’augmentation de la dette. Ce mécanisme met en relation le taux de croissance du PIB (g) et le taux d’intérêt. Si le taux d’intérêt de la dette est supérieur aux taux de croissance du PIB alors la dette augmente à un rythme supérieur à celui du PIB. On obtient le résultat suivant :

Ratio initial * (dette/PIB) * (1+r/1+g)= ratio final * (dette/PIB)

(Volume/dette final)/Y = (volume initial/Y) * (1+r/1+g)

CHAPITRE 3 : le budget structure et économie

Définition du budget : le budget est l’acte par lequel sont prévues et autorisées les dépenses et les recettes annuelles de l’Etat. Le parlement autorise ces dépenses et recettes mais les dépenses votés ont un caractère facultatif alors que les recettes sont obligatoirement perçues. C’est la loi de finance qui pour chaque année civile fixe l’ensemble des ressources et des charges de l’Etat.

SECTION 1 : Les qualités du budget

Le budget d’après l’art 16 de l’ordonnance du 2 janvier 1959 «

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (75.9 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com