LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Outils De Gestion

Mémoire : Les Outils De Gestion. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  21 Juillet 2014  •  5 061 Mots (21 Pages)  •  527 Vues

Page 1 sur 21

Les outils de la Gestion axée sur les résultats à l'ACDI : Guide pratique

Instructions pour l'utilisation des trois principaux outils de la gestion axée sur les résultats (GAR) à l'ACDI : le modèle logique, le cadre de mesure du rendement et le registre de risque

Introduction

L'utilisation des outils de GAR de l'ACDI

Le modèle logique

Le cadre de mesure du rendement

L'analyse des risques

À propos des formulaires

Introduction

Qu'est-ce que la gestion axée sur les résultats (GAR)?

La gestion axée sur les résultats est une approche de gestion basée sur le cycle de vie d'un programme ou d'un projet qui intègre les stratégies, les personnes, les ressources, les processus et les outils de mesure pour améliorer la prise de décisions, la transparence et la reddition de comptes. L'approche met l'accent sur l'atteinte des résultats, la mise en œuvre de mesures du rendement, l'apprentissage, l'adaptation ainsi que la production de rapports sur le rendement.

Par GAR, on entend :

définir des résultats escomptés réalistes, fondés sur des analyses appropriées;

déterminer clairement les bénéficiaires des programmes et concevoir des programmes qui répondent à leurs besoins;

faire le suivi des progrès en fonction des résultats et des ressources utilisées en faisant appel à des indicateurs appropriés;

déterminer et gérer les risques tout en tenant compte des résultats escomptés et des ressources requises;

accroître les connaissances en tirant des leçons de l'expérience et en les intégrant au processus décisionnel;

présenter des rapports sur les résultats obtenus et les ressources utilisées.

Pourquoi la GAR?

Pendant très longtemps, les ministères (et les organismes de mise en œuvre) ont porté leur attention sur les intrants (ce qu'ils dépensaient), les activités (ce qu'ils réalisaient) et les extrants (ce qu'ils produisaient). Même s'il était important d'avoir des données exactes à ce niveau, ils ont réalisé que ces données ne leur permettaient pas de savoir s'ils faisaient des progrès vers la solution du problème qu'ils désiraient régler et si les problèmes persistaient une fois que les projets avaient été complétés.

La gestion moderne exige que nous portions notre regard au-delà des activités et des extrants et que nous dirigions notre attention sur les résultats réels, les changements provoqués par notre programmation et auxquels celle-ci a contribué. En définissant clairement les résultats escomptés, en recueillant régulièrement des données pour évaluer les progrès vers ces résultats et en prenant des mesures correctives en temps voulu, les praticiens peuvent gérer leurs projets ou leurs investissements de manière à maximiser les résultats de développement et à améliorer de manière durable la vie de la population dans les pays en développement.

Comment utilise-t-on la GAR à l'ACDI?

La gestion axée sur les résultats est utilisée à l'ACDI, sous une forme ou une autre, depuis plus de trente ans. La première politique officielle de l'ACDI en matière de GAR a été publiée en 1996 et une politique révisée et mise à jour a été approuvée en juin 2008.

L'ACDI utilise la GAR pour mieux gérer ses programmes de développement international, du début (analyse du projet ou de l'investissement, planification, conception, mise en œuvre, suivi, modification et production de rapport) à la fin (évaluations et rapports finaux et intégration des leçons tirées de l'expérience à la programmation future).

L'ACDI a élaboré trois outils principaux de la GAR pour faciliter la gestion qu'effectuent le personnel de l'ACDI, les partenaires et les agences d'exécution en fonction des résultats tout au long du cycle de vie d'un investissement ou d'un projet : le modèle logique (ML), le cadre de mesure du rendement (CMR) et le registre de risque. Comme l'indique le terme « outils », il s'agit de documents de travail censés être flexibles qui évoluent tout au long du cycle de vie de l'investissement et qui, dans certaines circonstances, peuvent être modifiés. Généralement, le ML et le CMR sont partiellement développés aux étapes de la planification et de la conception d'un investissement et révisés au moment de l'élaboration du plan de mise en œuvre (cela variera selon le type de programmation concernée). Le registre de risque est élaboré à l'étape de la conception du projet et mis à jour régulièrement.

Haut de la page

L'utilisation des outils de GAR de l'ACDI

Approche participative

L'élaboration du modèle logique, du cadre de mesure du rendement et du registre de risque suivant un processus participatif fait partie intégrale de la conception et de la planification de l'investissement. Dans le domaine de la GAR, les investissements doivent être conçus, planifiés et mis en œuvre au moyen d'une approche participative où toutes les parties prenantes (y compris les bénéficiaires) sont mises à contribution, et cela pendant tout le cycle de vie de l'investissement. Recourir à un processus de recherche de consensus pour convenir de l'information qui figurera dans le modèle logique et le CMR permet de susciter un sentiment d'appropriation parmi les parties prenantes. Cela renforce leur engagement à l'égard de l'investissement, même lorsque le cycle de vie de celui-ci prendra fin.

Le modèle logique (ML)

Qu'est-ce qu'un modèle logique?

Parfois appelé « chaîne de résultats », le ML est une représentation des relations de cause à effet entre les activités, les extrants et les résultats d'une politique, d'un programme ou d'un investissement

...

Télécharger au format  txt (34.4 Kb)   pdf (298.3 Kb)   docx (21.8 Kb)  
Voir 20 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com