LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La méthode De Calcul Des Coûts ABC

Compte Rendu : La méthode De Calcul Des Coûts ABC. Recherche parmi 243 000+ dissertations

Par   •  31 Octobre 2012  •  5 584 Mots (23 Pages)  •  618 Vues

Page 1 sur 23

Plan

Introduction

I. Présentation de la méthode ABC

1. Volet historique

2. Insuffisances des méthodes traditionnelles

3. Principe

II. Les concepts de base

1. Activité

2. Processus

3. Inducteur

III. Démarche de calcul d’un coût ABC

1. Les étapes de la méthode ABC

2. Exemple illustratif

IV. Intérêts et limites de la méthode ABC

1. Intérêts de la méthode

2. Limites de la méthode

V. La méthode des centres homogènes VS La méthode ABC

Conclusion

Bibliographie

Introduction

L’innovation technologique, la mondialisation de l’économie, l’accroissement de la qualification des salariés, le développement de la spécialisation, les exigences des clients de plus en plus nombreuses ont mis en lumière les insuffisances des méthodes traditionnelles de comptabilité analytique, qui ne peuvent plus répondre aux nouvelles exigences et ont donné les conditions nécessaires pour le développement de nouvelles méthodes de gestion, entre autres, la comptabilité par activité.

Le modèle de comptabilité par activité appelé également comptabilité à base d’activité, élaboré dans le cadre d’études menées depuis 1986 aux Etats Unis par « computer Aid Manufacturing International » (C.A.I) sou forme de programme de recherche appelé « Cost Management System » (C.M.S) cherche à répondre à ce nouveau contexte plus complexe et plus incertain, en partant du constat que ce sont les activités qui consomment les ressources et non pas les produits comme c’était le cas pour la vision traditionnelle de la comptabilité analytique. Ce renversement de tendance trouve son explication dans le changement de logique de fonctionnement des entreprises. En effet, l’époque où les coûts de main d’œuvre, de matières représentaient plus de 80% des coûts totaux est révolue, la part des coûts indirects de production est devenue très significatives avec parfois plus de 50% des coûts totaux.

L’A.B.C ou comptabilité par activité constitue une révolution dans le domaine du pilotage des coûts et des performances par la gestion des activités et des processus de l’entreprise en utilisant l’articulation Produit-Activités.

Il s’agit d’une nouvelle philosophie de gestion basée sur une technique efficace d’allocation des coûts aux produits dont l’objectif est de bâtir un système d’information global et cohérent.

I. Présentation de la méthode ABC

1. historique :

a. Evolution du contexte économique

 Evolution de la demande

La demande est devenue plus exigeante. Les consommateurs recherchent des produits de qualité, aux fonctionnalités différentes et répondant à des besoins spécifiques.

 Evolution des techniques de production

L’entreprise, pour répondre à cette demande, a dû adapter son outil de production qui est devenu flexible et modulable. Dans ce contexte, l’objectif de maîtrise des coûts reste une contrainte forte.

b. Evolution dans l’organisation de l’entreprise

 Changement dans l’importance des différentes fonctions

La fonction de production a perdu de son importance au profit d’autres fonctions comme, par exemple, la fonction d’approvisionnement qui a désormais un champ d’action plus étendu qu’auparavant. Ce champ s’étend à la recherche de fournisseurs, la passation des commandes, l’ordonnancement des livraisons, la réception et le stockage, le contrôle de la qualité des approvisionnements…

De nouvelles fonctions sont aussi apparues : la gestion de la qualité, la préparation des investissements, la gestion des ressources humaines, la gestion informatique… Dans un contexte de contrôle de coûts, ces fonctions appelées fonctions de support ou de soutien sont devenues tout aussi primordiales que la fonction de production.

 Conséquences de ces évolutions

Les charges liées à ces nouvelles fonctions sont principalement des charges indirectes ; celles-ci ont donc fortement augmenté.

A l’heure actuelle, les charges indirectes représentent environ 70 % des charges totales, on ne peut donc plus se contenter de les répartir en utilisant l’heure de main d’œuvre directe ou l’heure machine.

2. Insuffisances liées à la méthode des centres d’analyse

 Les charges indirectes sont traitées globalement de façons plus ou moins arbitraires.

 L’homogénéité des centres d’analyse et le choix d’une unité d’oeuvre unique sont discutables et ne sont pas neutres sur les coûts.

 Le modèle des centres d’analyse perd alors de sa pertinence comme outil d’aide à la décision.

3. principes

La méthode ABC repose sur le principe suivant :

Les activités consomment des ressources, les produits consomment des activités.

La comparaison avec les méthodes traditionnelles, dans lesquelles les charges se répartissent sur les produits (par affectation pour les charges directes et par imputation pour les charges indirectes), peut être schématisée de la manière suivante :

Le

...

Télécharger au format  txt (30 Kb)   pdf (275.2 Kb)   docx (22.3 Kb)  
Voir 22 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com