LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La gestion du risque de change

Dissertation : La gestion du risque de change. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  24 Juin 2012  •  6 456 Mots (26 Pages)  •  1 430 Vues

Page 1 sur 26

Introduction

CHAPITRE I : La gestion du risque de change

SECTION I : La présentation du marché des changes

1. Environnement et trésorerie internationale

2. Eléments de base du marché de change

3. Comment gérer le risque de change

SECTION II : Le risque de change

1. Définition risque de change

1.1. Le risque de change de transaction

1.1.1. Le risque de change commercial

1.1.2. Le risque de change financier

1.2. Le risque de change économique

1.3. Le risque de change comptable

2. L’identification du risque de change

SECTION III : Les techniques de gestion du risque de Change

1. Le change au comptant « SPOT »

2. Le change à terme « FORWARD »

4. Les options de change

CHAPITRE II : la couverture du risque par

option de change

SECTION I : Stratégies et caractéristiques

1. Stratégies de couverture

2. Caractéristique de l’option de change

SECTION II : La pratique des options de change

1. L’option d’achat « call »

2. L’option de vente « put »

Conclusion

Bibliographie/Webographie

Sommaire

Introduction

L’internationalisation des activités de l’entreprise à des incidences diverses sur les flux de trésorerie liés aux différents cycles d’opération. Une entreprise qui exporte ou qui importe subit un nouveau type de risque, le risque de change, dans la mesure ou les flux de trésorerie induits par ces opérations sont libellées dans une monnaie étrangère, dont la valeur exprimée en monnaie nationale fluctue avec le temps.

Les entreprises développent aussi des activités internationales en investissant à l’étranger ou en faisant appel à des financements internationaux. L’évaluation de la rentabilité et des coûts doit prendre en considération les fluctuations de la monnaie de facturation et le risque de change qui en découlent.

Les entreprises doivent de plus en plus faire face à une forte volatilité qui peut altérer sensiblement leurs marges bénéficiaire. Une position de change peut engendrer des pertes de change qui dévorent les marges des entreprises. Dès lors, gérer le risque de change de manière optimale devient une nécessité et impose aux intervenants de connaître les différentes techniques de couverture.

Toute entreprise a l’ambition de minimiser au maximum les risques de change, cela nécessite la mise en place des actions servant de base à mieux gérer le taux de change. Cette entité aura le choix en fait entre couvrir ou ne pas couvrir le risque de change.

Cependant, le risque de change existe toujours car il n’est possible de connaître avec certitude aujourd’hui la contrepartie en dirhams des flux en devises futurs, les prévisions peuvent se révéler fausses.

Dans ce cadre, notre étude porte sur la mise en œuvre des stratégies qui vont permettre la couverture, plus ou moins certaine contre le risque de change, tel qu’il est le cas pour les contrats à terme, les options et les swaps de devise.

Alors la problématique qui ne pousse à faire cette étude est : comment se prémunir contre le risque de change ?

Pour répondre à cette question, un premier chapitre sera consacré pour présenter tout d’abord le marché de change, d’où nous allons décrire dans un premier temps l’environnement et trésorerie internationale, comment gérer le risque de change, et dans un second temps nous allons cités les instruments de couverture contre les risques qui peuvent être parvenus.

Un deuxième chapitre sera consacré également pour mettre en pratique les moyens mis en place par une entité pour se protéger contre les risques qui peuvent être encourus.

CHAPITRE I

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE

SECTION I : Présentation du marché des changes

Comme tous les marchés, le marché de change est un lieu de confrontation entre les offreurs et les demandeurs, mais dans ce cas l’échange concerne principalement la devise.

Le marché de change souffre également de divers variables que ce soit au niveau politique ou environnemental, c’est pour cela qu’il faut étudier l’environnement global et la trésorerie à l’échelle internationale, par la suite déterminer les éléments de base des marchés de change, et enfin décrire la manière ou la méthode de gestion du risque de change.

1. Environnement et trésorerie internationale

Le flottement quasi-général des monnaies à partir de 1973 et les turbulences des cours de change et des taux d’intérêt provoqué par les politiques monétaires (PM), divergentes ont été l’incitation dominante à considérer sous un jour nouveau les problèmes financiers des entreprises à activité internationale.

La substitution d’un système de flottement des monnaies à un système de change fixe était supposée attendre plusieurs objectifs :

- Une moins grande volatilité des taux de change,

- La disparition automatique des déficits de balance des paiements,

- Une plus grande autonomie des politiques monétaires,

- Et la formation de cours de change « vrais » permet par la non intervention

...

Télécharger au format  txt (42 Kb)   pdf (364.8 Kb)   docx (27.5 Kb)  
Voir 25 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com