LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'utilisation du rêve comme moyen d'action dans une société de consommation

Commentaire de texte : L'utilisation du rêve comme moyen d'action dans une société de consommation. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Mars 2015  •  Commentaire de texte  •  628 Mots (3 Pages)  •  217 Vues

Page 1 sur 3

Ecriture personnelle

La société de consommation occupe une grande place actuellement dans notre système capitalistique. Celui-ci pousse à la création de richesses, encore et toujours plus. Le corpus de document étudié nous a montré comment la société de consommation utilisait le rêve comme moyen d’action. Nous pouvons nous demander si notre capacité à rêver n’a pas été tuée par cette société où règne la publicité. Dans une première partie, nous montrerons en effet que notre capacité à rêver est abolie. Puis dans une seconde partie, nous montrerons que cette possibilité de rêver n’est pas supprimée mais utilisée dans un but bien précis.

Tout d’abord, nous pouvons dire que la société de consommation a tué notre capacité à rêver. En effet, la publicité et le marketing nous créent des besoins, nous poussent à des actes compulsifs d’achats. Les produits de consommation se parent bien souvent des atouts d’un rêve (posséder la dernière voiture de Peugeot, être la plus belle, être riche). Ces rêves sont exagérés pour la plupart, irréalistes, et au final nous n’aurons jamais ce que nous désirons, parce que la société de consommation s’arrangera pour que nous soyons frustré. Or le but de tout rêve n’est-il pas justement d’avoir tout ce que nous désirons ?

De plus, il s’agit de rêves préfabriqués, construits à l’avance, donc provoqués. Or le rêve est un processus naturel non programmable à la base. Le psychiatre JUNG insiste bien sur le processus biologique de base du rêve.

Nous pouvons même aller jusqu’à nous demander si ce que nous vend la publicité est bien du rêve. En effet, selon la psychologie cognitive qui étudie les processus mentaux, il s’agit plus de schémas mentaux, d’images mentales insérés dans nos têtes plutôt que de rêves à proprement parler.

Ainsi notre société actuelle tue notre capacité à rêver, la publicité fabrique des images ressemblantes aux rêves mais qui pour nous ne sont pas des rêves. Elle vend des objets utopiques.

Dans cette deuxième partie, nous pouvons démontrer au contraire que la société de consommation n’a pas tué notre capacité à rêver.

Nous continuons à rêver avec la société de consommation. Le rêve est un besoin vital pour l’homme, Sigmund FREUD notamment dans « l’Interprétation des rêves » nous informe que cette activité onirique permet de classer et ranger les informations dans notre cerveau. La société de consommation utilise cette activité primaire comme base, elle se sert de nos désirs les plus chers pour nous influencer. Par exemple, lorsque nous regardons une publicité ventant les mérites d’une belle voiture de course, nous nous imaginons être à l’intérieur en train de conduire, nous sommes bien assis. Nous sommes tentés de l’acheter.

Guy DEBORD nous parle d’une société du spectacle pour nous montrer comment la publicité utilise le rêve, activité propre de l’homme. La publicité postule que le bonheur est dans la possession d’objet sans lesquels la vie ne serait pas la vie. « La publicité c’est du rêve à la portée de tous ceux qui ont les moyens de l’acheter » souligne-t-il. Guy DEBORD nous fait également remarquer que les rêves conscients des adultes sont des rêves

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (63.7 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com