LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

DC2 Le Travail D'un ME Dans Un ITEP

Mémoire : DC2 Le Travail D'un ME Dans Un ITEP. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  27 Juin 2013  •  1 552 Mots (7 Pages)  •  1 399 Vues

Page 1 sur 7

[...]

« L’essentiel de la relation éducative et des médiations passe par le langage.

L’être humain est avant tout un être de parole.

La parole, espace du déploiement du symbolique, est donc au fondement de toute médiation éducative.

Au-delà des prestations matérielles, au delà de la nature même de l’aide apportée à des personnes souffrant pour des raisons diverses, l’action éducative se fonde avant tout sur un certain nombre de paroles échangées. »

Joseph ROUZEL Le travail d’éducateur spécialisé.

Introduction

Dans le cadre de la préparation du diplôme d’état de Moniteur éducateur, mon choix pour ce premier stage de découverte s'est porté sur le Centre D'AILAUD CASTELET, et plus précisément son l'ITEP (Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique) .

Ce premier stage de 13 semaines a pour objectif de donner une connaissance concrète du métier de Moniteur éducateur, auprès d'un public qui m'est encore inconnu, celui des enfants et adolescents présentant des troubles la conduite et du comportement.

Dans une première partie, je vous présenterais la structure, les caractéristiques du public, les missions, la prise en charge ainsi que le renouvellement de la notification de la Commission de Droits et de l'Autonomie.

Dan la seconde partie je décrirais l’équipe au près de laquelle j'effectuerais mon stage, et le cadre éducatif .

La troisième partie traitera de mes attentes, mes craintes et mes objectifs.

1- L'HISTOIRE DU CENTRE D'AILHAUD CASTELET

A l’origine en 1948, l’établissement était une École de Plein Air dont les activités étaient l'aérium, l'enseignement et le soutient éducatif.

En 1971, l'école réoriente sa mission initiale vers l'éducation spécialisée et devient le Centre D'Ailhaud Castelet. Sa mission principale est alors de couvrir sa prise en charge des enfants porteurs de handicap sensoriels (auditif et visuel) du département, ayant de 5 à 14 ans.

En 1975, les besoins évoluent et le CAC se dote d'un Groupe de Soins et d’Éducation Spécialisé à Domicile (GSESD) pour les Déficients Auditifs de 6 mois à 14 ans pour assurer, dans dans le milieu familial, les soins et l'éducation spécialisée.

En 1977, le CAC développe ses missions en se dotant d'un Institut de Rééducation Psychothérapique (IRP) fonctionnant en semi-internat. Ce service accueille des enfants, âgés de 5 à 14 ans, présentant essentiellement des « troubles du caractère et du comportement » (TCC) susceptible de recevoir une rééducation psychothérapique sous contrôle médical et sous réserve que l'admission d'enfants psychotique soit exclue.

Le 1er janvier 1983, l’établissement communal du CAC est érigé en établissement public autonome par arrêté préfectoral (Arrêté du 5 novembre 1982 érigeant le CAC en établissement public autonome).

En 1984, un Groupe de Soins et d’Éducation Spécialisée à Domicile (GSESD) pour Déficients Visuels (DV) est crée pour des jeunes de 5 à 14 ans.

Puis le GSESD est rebaptisé Service d'Education Spécialisée et de Soins A Domicile (SESSAD) par les décrets de 1989. La capacité du CAC est validée par un agrément délivré par le Préfet de la région Aquitaine en 1990 pour :

- Un Institut d’Éducation Sensorielle mixte (IES)

> Pour Déficients Auditifs : 24 enfants de 0 à 14 ans ;

> Pour Déficients Visuels : 18 enfants de 0 à 14 ans.

- Un SESSAD pour déficients auditifs et visuels : 22 enfants de 0 à 18 ans.

- Un Institut de Rééducation Psychothérapique (IRP) pour des enfants présentant des troubles du caractères et de la conduite : 30 enfants de 5 à 14 ans.

En 1996, par mesure dérogatoire l'IRP étend sa capacité d’accueil à 40 jeunes (extension de 10 places).

En 2004, devant l'évolution de la réglementation et des besoins, le CAC obtient un nouvel agrément pour une extension du SESSAD (les IES n'existant plus). Son autorisation est donc :

> L’Institut de Rééducation Psychothérapique (IRP) : 40 enfants de 5 à 14 ans

> Le SESSAD, 65 places (SAFEP, SSEFIS, SAAAIS).

Suite au décret n°2005-11, l'Institut de Rééducation Psychotérapique est remplacé par l’Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique (ITEP).

L'actuel projet d'établissement 2009-2013 propose de faire évoluer l'offre de service. Un dossier à été déposé en octobre 2008 au Comité Régional de l'Organisation Sociale et Médico Social (CROSMS). L'avis émit par le CROSMS en avril 2009 est favorable. Ainsi pour l'ITEP, la prise en charge sera étendue aux enfants de 4 à 18 ans et par la création d'une Unité Adolescent de 8 places (actuellement de 5 à 14 ans). Le groupe collège va être transformé en un groupe d'intégration scolaire avec une extension de 2 places. Un service de placement familial thérapeutique sera crée pour l'ITEP avec 3 places. Le SESSAD se verra reconnaître un service de diagnostic et d'évaluation des déficients sensoriels (0 à 20 ans). En parallèle, un vaste programme architectural a été validé par le conseil d'Administration et la DDASS en 2009.

STATUT DE L'ETABLISSEMENT

Le CAC est un établissement public autonome communal depuis le 1er janvier 1983. Conformément à l'article L315-9 du CASF, il est administré par un Conseil d'Administration dont le président est Monsieur le Maire de Périgueux ou son représentant et dirigé par un directeur nommé par l'autorité compétente de l’État après avis du président du Conseil d'Administration.

A ce titre, il accomplit

...

Télécharger au format  txt (11 Kb)   pdf (124.7 Kb)   docx (13.1 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com