LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Activité professionnelle de synthèse: la Chocolaterie Cochet

Mémoire : Activité professionnelle de synthèse: la Chocolaterie Cochet. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  7 Avril 2015  •  390 Mots (2 Pages)  •  511 Vues

Page 1 sur 2

1. Question : Vos chiffres pour les deux mois étudiés illustrent-ils le phénomène d’augmentation des coûts décrit ?

Depuis quelques mois, le résultat de l’entreprise a tendance à diminuer et il est souhaitable de tout mettre en œuvre pour en analyser les causes. Le soupçon porte notamment sur une hausse des coûts de revient d’au moins un de ses produits.

➢ Analyse des résultats du mois de mai et juin

Afin de pouvoir déterminer avec précision l’origine de la baisse du résultat de l’entreprise, l’élaboration, sur tableur, d’un modèle de détermination du coût de revient et du résultat analytique pour chacun des produits, permettra, chaque mois, de contrôler leur évolution.

On peut ainsi remarquer, que la différence des résultats vient du coût de revient du produit fini chocolat : en effet il passe de 55 637€ au mois de mai à 50606€ en juin soit une perte de 5031€. En essayant de remonter dans le processus du calcul du coût de revient, on s’aperçoit que la différence des coûts de production vient du beurre de cacao : son coût de production unitaire à atteint 6,76 € en juin contre 5,18 € unitaire au mois de mai, soit une augmentation de 1,58 € en un mois seulement.

Aussi, nous pourrions étudier la possibilité de réduire le coût de revient du produit fini chocolat grâce à l’ajout de matières grasse...

2. Législation sur le chocolat

Source de la recherche :

www.choco-club.com

www.chococlic.com

Une nouvelle législation propose d’introduire des matières grasses végétales dans la fabrication du chocolat. Il s’agit d’un décret voté le 15 mars 2003 pour l’ensemble des pays de l’Union Européenne.

D’après l’article 52 du texte, on peut incorporer au mélange de cacao et de sucre des matières grasses végétales en remplacement du beurre de cacao dans l’atelier conchage.

Les matières grasses végétales autorisées appartiennent à la catégorie des équivalents de beurre de cacao : illipé, huile de palme, sal, karité, kogum gurgi, et noyaux de mangue. Ces matières grasses végétales peuvent être utilisées dans la limite de 5 % par rapport au poids du produit finis, concernant la partie chocolat exclusivement.

Au niveau de l’étiquetage, une mention obligatoire doit attirer l’attention du consommateur et être clairement lisible :

« Contient des matières grasses végétales en plus du beurre de cacao »

Cette mention est située dans le même champ visible que la liste des ingrédients de manière bien distincte et en caractère gras.

3. Note de synthèse

...

Télécharger au format  txt (2.6 Kb)   pdf (132.7 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com