LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

1991, un tournant économique majeur.

Commentaire d'oeuvre : 1991, un tournant économique majeur.. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  20 Janvier 2015  •  Commentaire d'oeuvre  •  896 Mots (4 Pages)  •  524 Vues

Page 1 sur 4

. 1991, un tournant économique majeur

En 1991, l'Inde a fait le choix de sortir d'une économie fermée et très protectionniste et d'intégrer son économie à la mondialisation en la libéralisant. Le gouvernement du Premier ministre Manmohan Singh a mis fin au système de permis qui contraignait les entreprises indiennes à obtenir des autorisations administratives pour toute décision importante. Et depuis, l'Inde ne cesse de monter en puissance.

b. Une croissance économique intense depuis les années 1990

Depuis ce changement radical de logique économique, la croissance économique de l'Inde, selon les années, oscille entre 6 et 8% (elle était de 1,5 % pour la France en 2010).

- L'Inde possède quelques entreprises d'envergure internationale : l'entreprise Tata, par exemple, au départ géant indien de la sidérurgie, a organisé sa stratégie mondiale autour de trois points forts : la sidérurgie, la construction automobile et l'informatique. C'est la branche automobile qui, ces dernières années, fait le plus parler d'elle, avec la sortie de la Nano, une nouvelle voiture à bas prix.

- L'Inde est un pays dont les échanges de marchandises avec d'autres Etats sont en hausse constante depuis les années 90. En 2005, les exportations indiennes représentaient 1,5 % du total mondial du commerce de marchandises. On estime qu'en 2015, elles en représenteront 3,5 %, ce qui reste modeste. L'Inde est le premier exportateur mondial de services informatiques, de médicaments génériques et de services aux entreprises.

- L'Inde est également un pays considéré comme un Etat à fort potentiel pour les investisseurs étrangers (une démocratie, une main d'œuvre très qualifiée mais moins coûteuse que celle de la Triade...). Cependant, ces investissements ne sont pas aussi importants que ce que le pays attendait (10 fois moins qu'en Chine, par exemple).

Depuis 1991, l'Inde s'est nettement développée. Les conditions de vie d'une partie de la population se sont améliorées. L'ouverture de l'économie indienne à la mondialisation a fait naître une nouvelle classe moyenne qui compte de 50 à 70 millions de personnes, qui a désormais les moyens de consommer, d'avoir, pour certains, accès à la propriété, ou au moins s'acheter un véhicule pour se déplacer, un téléviseur, du matériel électroménager... On peut donc dire que l'intégration de l'Inde dans la mondialisation, en entraînant une croissance sans précédent dans le pays, a largement contribué à améliorer le bien-être d'une bonne partie de ses habitants. En effet, la croissance a généré plusieurs millions de créations d'emplois divers. Cependant, ces progrès qui concernent des millions de personnes n'ont pas pu empêcher que les inégalités s'accroissent entre les plus riches et les 400 millions d'Indiens qui vivent dans la grande pauvreté. Si 35 millions d'Indiens gagnent plus de 1000 dollars par mois, 380 millions d'entre eux survivent avec 1 dollar par jour.

Si les famines ont disparues, la malnutrition, le manque d'accès à l'eau potable et aux soins, la pauvreté continuent d'être très répandues

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (82.9 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com