LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les origines des crises financières

Étude de cas : Les origines des crises financières. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  16 Novembre 2020  •  Étude de cas  •  773 Mots (4 Pages)  •  73 Vues

Page 1 sur 4

CHAPITRE 2 : LES ORIGINES DES CRISES FINANCIÈRES

  1. Le risque de système 

  1. Définitions

Il y a risque de système lorsque les réponses des agents aux risques qu’ils perçoivent, loin de conduire à une meilleure répartition des risques individuels, conduit à élever l’insécurité générale.

Les 3 fondements :

  • Caractère incomplet et imparfait des marchés
  • Les risques sont individualisables et diversifiables.
  • Les déséquilibres financiers sont imprévisibles et impossibles à probabilisé.
  • Les individus sont fondamentalement interdépendants
  • L’identification d’externalités négatives.
  • Le caractère collectif du risque et l’apparition de dysfonctionnements dans l’activité des intermédiaires financiers.

Trois formes d’externalités négatives :

  • Les échecs de marchés : la concurrence entre acteurs entraîne des processus divergents plutôt que des ajustements correcteurs des prix actifs par rapport aux valeurs fondamentales.
  • Les discontinuités de régimes du crédit : ces discontinuités trouvent leurs fondements microéconomiques dans l’existence d’asymétrie informationnel.
  • Les dynamiques cumulatives entre différents domaines du système financier.

  • Les origines possibles à un risque de système

Trois formes de risques de système ont été identifiées

  • La panne qui résulte d’une défaillance interne au système financier
  • Un choc externe qui modifie les comportements des acteurs : exemple (krach boursier)
  • Les mécanismes financiers fonctionnement, mais ils exercent une emprise perverse sur le mouvement économique.

  1. Risque de système et préférence pour la liquidité
  1. Le processus dit de déflation par la date : les agents économiques sont incités à s’endetter
  • L’endettement devient donc le moteur de l’activité

L’occurrence d’un choc quelconque conduit à effet inverse : les mécanismes favorables au développement économique deviennent ceux qui accentuent la crise.

La course à la liquidité induite par les premiers signes de la crise a pour conséquence d’entrainer l’économie dans un processus cumulatif de baisse des prix de tous les actifs. Les faillites de débiteurs argumentent, conduisant à une contraction de l’activité.

  1. Trois étapes dans le développement des crises financières sont :

  • 1ère : la folie spéculative où les agents achètent des actifs réels et/ou financiers jusqu’à engendrer un accroissement endogène des prix qui se déconnectent totalement de leur valeur fondamentale
  • 2ème : la panique marquée par des ventes massives des actifs
  • 3ème : le krach durant laquelle apparait une débâche des prix actifs.
  1. Fragilité financière et asymétries informationnelles

Les asymétries d’information entre prêteurs et emprunteurs

La richesse nette des emprunteurs détermine leur capacité à emprunter

Le rationnement du crédit

  1. Le comportement des agents économiques

Risque = probabilité d’un évènement puisse survenir et changer le cours d’un autre évènement

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (51.8 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com