LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Identifier les nouvelles formes de familles et dites en quoi on peut les inscrire dans la dynamique des mutations sociales

Dissertation : Identifier les nouvelles formes de familles et dites en quoi on peut les inscrire dans la dynamique des mutations sociales. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  5 Novembre 2015  •  Dissertation  •  7 349 Mots (30 Pages)  •  508 Vues

Page 1 sur 30

        

[pic 1]

SUJET : Identifier les nouvelles formes de familles et dites en quoi on peut les inscrire dans la dynamique des mutations sociales.

Plan

Introduction

  1. Clarification des concepts
  1. La famille
  2. Les mutations sociales
  1. Les types de famille et leur role dans la societé

 2.1- La famille souche ou la famille traditionnelle 

 2.2- La famille nucléaire ou moderne

 2.3- La famille monoparentale

 2.4- La famille recomposée  

 2.5- La famille recomposée

 2.6- L’union Libre

  1. Les facteurs de diversification de la structure familiale
  2. Les mutations du tissu familial

4.1- La diversification des formes de vie familiale

4.2- La désinstitutionnalisation de la famille

  1. La place de la structure familiale dans les mutations sociales

Conclusion

Introduction

L’homme est le seul être vivant qui a cette possibilité de vivre en société. Vivre en société suppose une organisation économique, une culture et un système politique qui forment un ensemble cohérent. La première instance de socialisation d’un être humain est la famille. C’est par elle que se transmet les modèles culturels aux individus dès leur naissance et ce processus se prolonge tout au long de l’existence. Longtemps, la famille a semblé fondée sur un modèle unique : un père et une mère unis par les liens du mariage, avec un ou plusieurs enfants, desfois les grands parents, les tantes ainsi que les oncles, vivant ensemble sous un même toit. 

 Mais avec la multiplication des divorces, des familles monoparentales ou recomposées, l’apparition de l’homoparentalité et de la procréation médicale assistée, cette définition traditionnelle de la famille ne semble aujourd’hui plus aller de soi. Dans un monde moderne en pleine mutation, jamais les liens qui unissent les parents à leurs enfants et vice-versa n’ont paru aussi délicats à appréhender. La famille subit de profonde transformations et se diversifie résultant des facteurs sociaux-démographiques et économiques. Nous distinguons des lors plusieurs types de familles. Si certains auteurs ont vu dans les transformations de la famille les symptômes d'une crise, d'un effondrement de l'institution, d'autres ont plutôt mis en lumière le fait que les familles évoluent à l’instar de la societé et se sont adaptées.

Quelles sont les divers types de famille ? La famille est-elle en crise ou bien en totale transformation ? quels sont les differents facteurs qui contribuent à ces typologies familiale ? En quoi s’inscrivent ces typologies familiales dans la dynamique des changements sociaux ?

  1. Clarification des concepts
  1. La famille

On peut définir la famille de différentes façons et par différents points de vue. Une famille est, par exemple, une communauté de personnes réunies par des liens de parenté. Elle est dotée d'une personnalité juridique, d'un nom, d'un domicile et d'un patrimoine commun, et créée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle, censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et affectif.

La définition de la famille varie en fonction de l’approche retenue. Pour l’anthropologue Claude Lévi-Strauss, c’est une communauté de personnes réunies par des liens de parenté existant dans toutes les sociétés humaines et dotée d’un nom, d’un domicile, et qui crée entre ses membres une obligation de solidarité morale et matérielle (notamment entre époux et parents-enfants), censée les protéger et favoriser leur développement social, physique et aectif.

La définition que G.P. Murdock donne de la famille : «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération et la procréation. Elle inclut des adultes des deux sexes, dont deux au moins entretiennent des relations sexuelles socialement approuvées, ainsi qu’un ou plusieurs enfants – enfantés ou adoptés – issus de cette union».

Pour l’INSEE, c’est la partie d’un ménage comprenant au moins deux personnes. Elle est constituée d’un couple vivant au sein du ménage, avec le cas échéant son ou ses enfant(s) ou d’un adulte avec son ou ses enfant(s) (les enfants appartenant au même ménage). Le code civil ne la définit pas mais organise les relations conjugales et parentales.

La famille constitue une unité élémentaire fondamentale de la vie en société dans le sens où elle permet une large part de la reproduction sociale. Il s'agit souvent du premier groupe dans lequel les individus se socialisent et apprennent à vivre en société: la sociolisation primaire.

La famille peut prendre plusieurs formes. Il peut y avoir des familles nucléaires, qui sont une forme de structure familiale correspondant à un ménage regroupant deux parents mariés ou non ainsi que leurs enfants, à l'opposé de la famille élargie qui peut compter plusieurs générations ; Des familles monoparentales, qui sont des familles composées d’un des deux parents vivant avec ses enfants, et les familles recomposées, ménage regroupant deux familles dont les parents sont soit divorcés soit séparés, et s’étant remariés ou non et vivant dans un même foyer.

Le terme famille est également utilisé par analogie symbolique pour désigner des regroupements dont les liens ne sont pas fondés sur la parenté. De même, des individus partageant des pratiques ou des idéologies communes peuvent parler de famille, alors qu'aucun lien de sang ne les lie : on parle ainsi de famille politique, de frères d'armes, etc. Il existe par exemple la famille religieuse dans les couvents et les communautés : ainsi les religieux s'appellent-ils entre eux frère, sœur, père, mère. Des entreprises ont également ce type de politique : mettre les employés dans une atmosphère et des relations telles qu'ils se sentent appartenir à la même famille que les autres employés et que leurs dirigeants. On utilise alors parfois le terme de gestion paternaliste du personnel.

  1. Mutations sociales

Dans son acception étroite, l'expression de mutation sociale (ou changement social) signifie "l'ensemble des changements intervenus dans la structure d'une société dans un laps de temps" (Peter Heintz).

La mutation sociale renvoie donc aux modifications qui se produisent dans les structures et les comportements sociaux (changements dans la hiérarchie et la position sociale, dans les rôles et les comportements qui leur sont inhérents, dans les modèles d'organisation et les conditions de vie). Le terme n'est pas circonscrit au caractère historique des systèmes et des comportements sociaux; il désigne aussi les bouleversements qui entraînent une nouvelle qualité du social. Pareille conception postule un contexte social de référence caractérisé par l'ordre et la régularité, de sorte que la mutation peut être comprise comme une déviation par rapport à une situation relativement stable et un remodelage de cette dernière.

...

Télécharger au format  txt (49.7 Kb)   pdf (533.2 Kb)   docx (30.5 Kb)  
Voir 29 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com