LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire des faits marquants en matière économique et sociale

Cours : Histoire des faits marquants en matière économique et sociale. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par eden chibani  •  17 Décembre 2019  •  Cours  •  10 293 Mots (42 Pages)  •  56 Vues

Page 1 sur 42
  1.  Chapitre 1 : Histoire des faits marquants en matière économique et sociale

 

Thème 1 : La crise de 1929, la montée du protectionnisme et le New Deal

  • fin de la WW1 : production européenne doit se reconvertir

→ passer de la fabrication de matériel militaire à la fabrication de biens de consommation

=> l'offre se multiplie => surproduction (=excès d'offre) => baisse des prix

=> ralentissement de l'activité + chute des échanges internationaux

=> augmentation du chômage en Europe et aux USA

''=> crise de 1929 :

* surproduction

+ * baisse des prix

+ * baisse de la demande mondiale

  • crise de 1929

→ débute aux USA

→ crise boursière => crise bancaire => crise économique

→ crise durable (+ de 10 ans)

* 1er temps : politiques erronées (rigueur budgétaire)

=> renforce déflation

* 2e temps : mesures sociales + stimulation de la demande → New Deal (cf. KEYNES)

  1. La crise de 1929 aux USA

  • datée à la crise boursière → « jeudi noir » le 24 octobre 1929

Mais les indicateurs économiques montraient pendant les 20' un essoufflement de la demande + baisse des prix et des bénéfices (cf. baromètre de Harvard)

  • krach de la bourse de New York

=> effondrement de tous les cours boursiers

→ propagation mondiale car les économies des différents pays sont liées à travers les banques

A) De la crise boursière à la crise bancaire

 

Processus de la crise :

faibles taux d'intérêt => augmentation des crédits => bulle spéculative

Il existe 3 différents prix en économie :

  • prix des biens (P)
  • taux d'intérêt (i)
  • salaire (W)

Aux USA, les taux d'intérêt sont faibles depuis le début du XX e siècle

=> développement du crédit bancaire + développement du marché des capitaux

  • politique de crédit :

=> hausse de la consommation => hausse des profits des entreprises => hausse des dividendes => hausse de l'achat de titres ''=> spéculation boursière (= hausse demande de titres => hausse du prix du titre)

→ le cours des titres est multiplié par 20 entre 1920 et 1929

''=> l'augmentation => augmentation => bulle spéculative (= la différence entre la valeur boursière d'une entreprise et sa valeur comptable)

=> l'éclatement de la bulle est provoqué par le krach du 24 octobre

→ panique boursière => vente massive de titres => chute brutale des prix des titres (100$ puis 1$/titre en 3 jours)

=> les détenteurs de titres sont ruinés, ils deviennent insolvables (= plus en mesure de rembourser leur prêt)

=> la crise bancaire découle de la crise boursière

→ les épargnants multiplient les retraits de billets au guichet => faillite de plusieurs établissements bancaires incapables de satisfaire cette demande importante de billets

→ les banques restantes refusent d'accorder des prêts après le krach

=> les agents économiques n'ont plus de possibilité de financement

=> la consommation s'effondre (elle reposait sur le crédit)

=> chute des débouchés des entreprises

=> baisse de la production

=> baisse de l'investissement

=> hausse du chômage

''=> très nombreuses faillites (entreprises, commerçants)

B) Les causes de la crise économique

  • indicateur économique majeur : le PIB

*USA :

→ entre 1929 et 1933, le PIB passe de 104 milliards à 56 (presque divisé par 2)

→ le nombre de chômeurs est multiplié par 10 (1,5 millions à 15)

'→  ¼ de la population active est au chômage (sans indemnisation)

=> mise en place de soupes populaires pour les chômeurs (ou alors ils mendient ou volent)

  • R. HEILBRONER, The making of economic society (1962) :

* 4 causes pour expliquer cette crise :

  • la spéculation : entre 1921 et 1929 la production industrielle augmente de 50% // la valeur des titres augmente de 300% (la différence entre les 50% et les 300% = la bulle)
  • le progrès dans les secteurs agricoles : mécanisation importante (2e révolution agricole)

=> augmentation de la productivité agricole => baisse du nombre de travailleurs

+ => augmentation de la production

''=> excès d'offre face aux débouchés → surproduction

=> baisse des prix => baisse des revenus des fermiers => conséquences sur l'industrie

  • la différente répartition des gains de productivité : les secteurs issus de la révolution industrielle subissent un ralentissement
  • l'absence de hausse des salaires : les entreprises conscientes de la stagnation de la demande n'ont pas augmenté les salaires

  1. La contagion de la crise dans le monde

  • la crise née aux USA se répercute dans le monde + la dépression mondiale aggrave la crise américaine (sorte de cercle vicieux)

A) La propagation de la crise américaine

  • début du XX e siècle : les banques américaines prêtent massivement aux banques européennes avec des taux d'intérêt faibles
  • après le krach, les banques américaines décident de rapatrier leurs capitaux Mais les banques européennes ne peuvent pas rembourser car elles ont prêté cet argent aux industriels

=> début de la crise bancaire en Europe (d'abord banque autrichienne Kredit Ansalt)

...

Télécharger au format  txt (66 Kb)   pdf (210.3 Kb)   docx (588.6 Kb)  
Voir 41 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com