LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Extraction de l'ADN.

TD : Extraction de l'ADN.. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2016  •  TD  •  548 Mots (3 Pages)  •  550 Vues

Page 1 sur 3

Tyra Kappler

Antoine Weber

3C

Extraction d’ADN

1. Objectif

Nous avons essayé d’extraire de l’ADN d’un kiwi par un procédé avec plusieurs étapes.

Nous avons mélangé le kiwi avec plusieurs produits qui nous ont facilité l’extraction de l’ADN.

1.2.

Nous avons eu besoin de :

  • 2,5 mL de liquide vaisselle
  • ½ cuillère à café de NaCl (3g)
  • 25 mL d’eau froide
  • 20 g de kiwi
  • Couteau
  • Cylindre gradué
  • Bécher étroit (50mL)
  • Tube à essais
  • Bain-marie à 60°
  • Mortier et pilon
  • Entonnoir
  • Gaze
  • Pipette
  • Poudre à lessiver
  • Ethanol (98%) réfrigéré
  • Baguette de ver

-En premier on a mélangé l’eau, le liquide vaisselle et le sel dans un bécher. Puis nous avons coupé le kiwi en très petits bouts et les avons rajouté au mélange préalablement obtenu.[pic 1]

-Après nous avons mis le bécher dans le bain-marie que nous avions déjà laissé

chauffer et nous avons attendu pendant 15 minutes pour que le mélange se chauffe.

-Une fois qu’il était chaud nous avons pris le bécher avec le mélange et nous l’avons

placé dans de l’eau froide pendant deux à trois minutes, le temps qu’il redescende à température normale.[pic 2][pic 3]

-Une fois ceci fait nous avons broyé les morceaux de kiwi, dans le mortier avec le pilon jusqu’à ce que nous ayons obtenu un mélange pâteux homogène, sans y aller trop fort, sinon on aurait dissocié l’ADN trop fortement.[pic 4]

-Après nous avons filtré le mélange pâteux à travers un entonnoir sur lequel on                 avait placé une gaze.

-Nous avons recueilli un peu du filtrat et y avons ajouté de la poudre à lessiver et            nous avons mélangé le tout doucement pendant +/- deux minutes.

-Après ces deux minutes nous avons ajouté un volume et demi dans le tube à essais en le laissant couler doucement le long du bord pour ne pas mélanger tout.

-Finalement nous avons attendu et observé le processus de précipitation. Cette précipitation que nous avons recueillie est l’ADN.

[pic 5]

2. Résultats

Par le procédé décrit ci-dessus, nous avons extrait de l’ADN d’un kiwi, qui est le précipité blanc. Nous avons après pris l’ADN et l’avons mis dans un récipient clos avec de l’éthanol pour qu’elle ne pourrisse pas.

3. Discussion

-Les sels comme le NaCl permettent de libérer l’ADN des protéines qui y sont fixées.

-Les détergents détruisent les membranes cellulaires se trouvant autour de la cellule et autour du noyau cellulaire.

-Le bain marie à 60°C sert à libérer la protéinase qui coupe les liaisons peptidiques.

-La poudre à lessiver attaque la graisse.

-L’ADN n’est soluble ni dans l’eau salée ni dans l’éthanol car à la fin on peut voir l’ADN car si elle avait été dissoute, on ne la verrait plus. En plus nous avons, pour pouvoir la ramener à la maison, posée dans de l’éthanol.

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (191.9 Kb)   docx (79.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com