LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Medecine En mésopotamie

Rapports de Stage : La Medecine En mésopotamie. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  31 Janvier 2012  •  541 Mots (3 Pages)  •  757 Vues

Page 1 sur 3

La médecine en Mésopotamie

Introduction générale

La Mésopotamie est l'actuel Irak, entre le Tigre et l'Euphrate.

L'art de soigner existe dans toutes sociétés. À un stade précoce, la médecine se pratique toujours dans un contexte magico-religieux (d'où sa précarité). Ce n'est que lorsque la médecine s'affranchit de la religion qu'une pensé médicale organisée peut se construire.

Toutes les civilisations évoquées (dans ce cours) st toutes placées sous le signe de ce lien entre religion et médecine (Mésopotamie, Égypte, Grèce archaïque c.-à-d. avant Hippocrate, avant Vème siècle av JC).

Ce lien : si l'homme est malade, c'est qu'il a offensé les Dieux, d'une façon ou d'une autre, du coup, ceux-ci se vengent à coup d'ulcères, de grippe...

La tâche du médecin consiste à retrouver la faute, l'affront, qui a provoqué la colère des Dieux. Il questionne le patient, analyse ses rêves et parfois se sert d'augure (vol d'oiseaux, foie d'un animal...). Il se livre à un examen clinique (en dernier lieu). Tout malade est présumé coupable et la guérison ne s'obtient que lorsque le Dieu irrité se réconcilie avec sa victime. Jusqu'à Hippocrate (Vème s. av JC), c'est donc cet arrière-plan religieux qui prévaut et le médecin se confond bien svt avec le prêtre. Cela dit, au quotidien, les soigneurs essaient de soulager les gens par des potions, des emplâtres... ces soigneurs ne sont pas concernés par la religion.

I-Introduction

La civilisation méso a été active entre le VIème et le Ier millénaire av JC. Les plus anciens textes médicaux connus remontent au IIIème millénaire, ils sont attribués aux Sumériens. La Mésopotamie était constituée de différents peuples et royaumes :

-Sumériens

-Assyriens

-Babyloniens...

II- Sources documentaires

• Cette civilisation est à l'origine de l'écriture. Les Méso ont imaginé les 1er de graver des lettres en formes de clous sur des tablettes d'argiles = "écriture cunéiforme"

• Le texte majeur est le "Code des Loi d'Hammourabi" datant de 1750 av JC, ce code de loi est à dominance juridique mais nous renseigne néanmoins sur les salaires et les responsabilités du médecin.

• On dispose aussi de traités médicaux datant des VIIIème et VIIème siècles av JC. Ex: 1 ensemble de traités ds la biblio du roi Assurbanipal (dernier grd roi assyrien) mais cette biblio a brulé => tablettes cuites (mieux conservées). Les Méso ont pu noter leurs connaissances médicales et bâtir un CORPUS transmissible.

• Les Méso avait la manie de dresser des catalogues, des listes (parfois très longues) de métiers, de plantes, d'animaux, de pierres, de parties du corps, d'instruments chir, de maladies, d'ingrédients médicaux...

• En ce qui concerne les Méso, hormis les tablettes, on ne dispose d'aucun document ou représentation imagée de la médecine. Les restes

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (142 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com