LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Vieillissement physique, psychologique et social

Analyse sectorielle : Vieillissement physique, psychologique et social. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  13 Juin 2014  •  Analyse sectorielle  •  11 868 Mots (48 Pages)  •  880 Vues

Page 1 sur 48

Sorpa Timilo

Institut de Formation en

Soins Infirmiers

Travail de Fin d’Etudes

Le toucher chez la personne âgée

Promotion 2005-2008

Sommaire

Introduction page 1 Situations interpellantes et constat page 2

Question de départ page 9

Phase exploratoire

Personne âgée

1. Introduction page 10 2. Définitions page 10 3. Données chiffrées page 10 4. Vieillissement physique, psychologique et social page 11

5. Les institutions a. Chiffres page 11 b. Les causes d’entrées en structures page 12 c. Autonomie page 12

La toilette

1. Quelques définitions page 13

2. Historique de l’hygiène et de la toilette page 13

3. Les différents types de toilettes en institutions a. Deux types de toilette page 14

b. Analyse des 14 besoins fondamentaux avec la toilette page 14

4. Législation et collaboration AS/IDE page 15

5. Pudeur et intimité lors de la toilette page 16

6. Toilette : temps d’échange autant verbal que non verbal a. La communication verbale page 17 b. La communication non verbale page 18

Le toucher-massage

1. Introduction page 19

2. Les différents types de toucher page 19

3. Le toucher et la relation soignant/soigné page 20

4. Le toucher relationnel chez la personne âgée page 21

Problématique page 22

Question de recherche page 22

Conclusion page 23

Annexes

Annexe n°1 : Grille AGGIR

Annexe n°2 : Charte de la personne hospitalisée

Annexe n°3 : Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante

Annexe n°4 : Les différents types de toilette

Annexe n°5 : Analyse des 14 besoins fondamentaux avec la toilette

Annexe n°6 : Message réponse (feed back)

Bibliographie

Introduction

J’ignore quelles sont les raisons qui m’ont attirée plus particulièrement vers les personnes

âgées. Ce que je peux expliquer, c’est qu’elles me touchent tant par leur vécu et la façon surtout

qu’elles ont de s’exprimer sur le milieu qui les entoure, tant par leur spontanéité que leur réalisme.

Elles ont toujours des choses à raconter sur leur passé, « de mon temps, c’était comme ceci, de mon

temps on n’aurait pas fait cela ». En tout cas j’éprouve beaucoup de tendresse à leur égard.

Comme vous pourrez le constater dans l’analyse qui va suivre, je me suis plus spécifiquement

intéressée aux soins de nursing, parce qu’alliant à la fois soins techniques et soins relationnels. J’ai

fait du refus de la toilette chez ce type de patients une de mes situations de départ. Au cours de

cette étude, je vais m’efforcer de comprendre les motivations d’une telle relation et chercher à

savoir qu’elles sont les alternatives proposées, afin que ce soin se passe dans les meilleures

conditions possibles.

Situations interpellantes et constat

Tout au long de ma formation professionnelle et de mes emplois d’été, j’ai rencontré

différentes catégories de patients. Les personnes âgées est celle sur laquelle je me suis intéressée. Notamment lors de mon passage dans une MAPAD 1 avec trois services de 90 patients l’été de ma

première année où j’ai pu côtoyer diverses personnalités.

Etant en service le plus souvent en coupure, j’ai fait quelques observations en travaillant avec les

résidents le matin lors des toilettes et les après midi lors des activités au sein du service. Quelques

situations de soins m’ont interpellée.

Une 1 ère situation, pendant mon stage de 3 ème année en psychiatrie, une dame de 82 ans, ancienne IDE 2-assistante sociale, y avait été adressée en HDTU 3 en service de crise, suite à des

troubles du comportement qui évoluaient depuis plusieurs mois.

En effet, Mme G habitait seule dans une petite maison à la campagne en compagnie de 30 chats à

l’intérieur et autant à l’extérieur. Elle nous avait expliqué que les chats la protégeaient d’une

centaine de serpents (vipères et aspics nous disait-elle) qui selon elle, vivaient sous la maison.

A son arrivée, l’hygiène corporelle et vestimentaire de cette dame était très médiocre (odeur fétide

d’urine de chat). Elle ne critiquait pas son vécu persécutoire et adhérait complètement au délire.

Après l’entretien avec le psychiatre et l’assistante sociale, l’équipe soignante lui proposa de prendre

un bain. Dans cette situation, l’odeur corporelle

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (481.6 Kb)   docx (40.6 Kb)  
Voir 47 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com