LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Situation De Communication D'une élève Aide Soignante

Dissertation : Situation De Communication D'une élève Aide Soignante. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  24 Janvier 2013  •  1 054 Mots (5 Pages)  •  4 057 Vues

Page 1 sur 5

INTRODUCTION

Le patient que j’ai choisi pour ma situation de communication, est un homme, âgé de 92 ans, qui vit seul et qui a une fille présente. Ce dernier a été admis pour syndrome coronarien aigu (thrombose d’une artère cardiaque qui peut amener vers un infarctus). Je l’appellerais Monsieur X. C’est un patient très agréable, cohérent, qui aime beaucoup parler et qui ne pose aucuns soucis particuliers. Celui-ci est scopé en permanence, et le tracé, la saturation en oxygène ainsi que le pouls sont retranscrits sur un ordinateur dans le bureau des infirmières. De plus, ce patient est plutôt autonome, veuf, il vit seul, et il bénéficie d’une aide ménagère une à deux fois par semaine. Ensuite, durant son séjour, monsieur X nécessite d’une aide partielle à la toilette. En effet, l’hospitalisation et ses examens médicaux ont été la cause d’une incapacité partielle et temporaire à effectuer certaines tâches de la vie quotidienne. Pour finir, ce patient est diabétique.

En vue de son motif d’entrée, ce patient a subi une coronarographie par voix fémorale (examen ayant pour but d’explorer les artères du myocarde en vue de desceller une éventuelle thrombose). Cette exploration médicale nécessite une anesthésie locale. Donc le matin l’aide soignante et moi-même l’avons préparé pour cet examen, tout s’est bien passé. Monsieur X ne faisait preuve d’aucunes angoisses, il semblait très confiant et se disait rassurer de savoir qu’il était entre de bonnes mains. L’intervention a permis de diagnostiquer une thrombose d’une des coronaires cardiaques et d’y remédier à l’aide d’un stent (petit ressort visant à dilater le diamètre du vaisseau sanguin altéré. L’ensemble de l’intervention s’est bien passée.

Dès son retour dans la chambre, monsieur X sonnait régulièrement et ce n’était pas dans son habitude. A partir de ce moment, Monsieur X s’est montré très agité et faisait preuve de trouble de la compréhension. En effet, il se plaignait en disant qu’il voulait aller aux toilettes uriner mais il était sondé. Ceci dû au fait que lors de la coronarographie, le cardiologue est passé par l’artère fémorale, afin d’atteindre les vaisseaux du cœur. Par conséquent, à ce jour, monsieur X avait pour consigne infirmière un repos strict au lit, sans plier sa jambe concernée par l’intervention. Cependant, après de multiples explications de l’infirmière à ce patient sur l’intérêt de la sonde urinaire, nous l’avons surpris à plusieurs reprises en train de glisser vers le bas du lit (les deux barrières étant étaient mises préalablement). Ce patient a commencé à parler très fort, puis les minutes passaient et il ne parlait plus fort il criait et demandait de l’aide.

Face à ses troubles de comportements, l’infirmière, préoccupée de cette situation qui empire, décide d’appeler un neurologue.

Le neurologue arrive donc dans le service, se dirige vers le bureau de l’infirmière qui lui présente brièvement le patient et la situation. Le médecin se rend vers la chambre du patient et son expression du visage

nous a fait comprendre instantanément à l’ensemble de l’équipe et moi-même que quelque chose d’anormal s’était passé dans cette chambre. L’infirmière qui s’occupait de ce secteur, l’aide soignante, le médecin et moi-même

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (81.8 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com