LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche Lecture: La notion de culture dans les sciences sociales de Denys Cuche

Compte Rendu : Fiche Lecture: La notion de culture dans les sciences sociales de Denys Cuche. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2014  •  5 981 Mots (24 Pages)  •  996 Vues

Page 1 sur 24

Fiche de lecture :

La notion de culture dans les sciences sociales : Denys cuche

Genèse sociale du mot et de l'idée de culture

Le mot « culture » est issue du latin « cultura » qui signifie le soin apporté aux champs ou au bétail, il apparaît vers la fin du XIII siècle pour désigner une parcelle de terre cultivé.

Au milieu, du XVI s il signifie une action, le fait de cultiver la terre. Ce n'est qu'au milieu du XVI siècle que se forme le sens figuré de la culture qui est perçut comme une faculté, c'est à dire le fait de travailler à la développer. Cette définition reste tout de même peu courante et peu utilisé.

Au XVIII s la notion de « culture » commence à s'imposer, ell fait son entrée dans le dictionnaire de l'académie française mais elle est souvent suivie d'un complément d’objet( culture des « arts » etc).

Petit à petit, le mot « culture » s’emploie seul pour désigner la « formation », « l'éducation » de l'esprit. C'est désormais un état ( état de l'individu qui a de la culture).

Pour les philosophes des lumières, la culture est un caractère distinct de l’espèce humaine. C'est la sommes de savoirs accumulés et transmis par l'humanité, considéré comme totalité au cours de son histoire.

Au XVIII s, le terme « culture » est utilisé seul, la culture est définit comme le propre de l'homme. Elle s'inscrit dans l'idéologie des lumières à cette époque. La culture est associé à l'idée de progrès, d'évolution, d'éducation. Ce sont des réflexions qui sont au cœur de la pensée de l'époque.

Durant le XVIII, la culture est très proche du concept de civilisation( même champs sémantique, même concept fondamental)mais les deux thèmes ne sont pas similaires. Culture est synonyme de progrès individuelle alors que civilisation de progrès collectif.

La notion de civilisation date du 18 ème siècle. Elle est définie comme un processus d'amélioration des institutions, elle s'étend à tout les peuples. L'utilisation des notions de culture et de civilisation fait apparaître la possibilité de « sciences de l'homme » En 1787, A de Chavannes crée le terme « d'ethnologie » qui étudie l'histoire des progrès, des peuples vers la civilisation.

Le débat Franco-allemand sur la culture :

« Kultur » apparaît en Allemagne au XVIII s, il va être beaucoup développé, plus qu'en France d'ailleurs car le terme va être adopté par la bourgeoisie et à l'usage qu'elle en fait qui est de l’opposé à l'aristocratie de cours. Deux mots vont être utilisés pour opposé le système de valeur entre bourgeois et aristocrate. La notion de culture qui est perçut comme un enrichissement spirituel et intellectuel et la notion de civilisation qui est d'apparence brillante, qui est synonyme de légèreté et de raffinement. C'est à cette période la que naît l'antithèse entre culture et civilisation( p 13). Petit à petit, le terme civilisation s'applique aux pays occidentaux et plus seulement à l'aristocratie allemande. Le terme de culture sera appliqué à la nation allemande au XIX S.

Selon Elias, l'idée de culture se cache derrière un mécanisme psychologique lié à un sentiment d’infériorité. D'une classe moyenne qui doute d'elle même, qui se cherche une autre forme de légitimité.

Face à la puissance des états voisins, France et Allemagne cherche à s'affirmer en glorifiant sa culture. C'est pour cela que la notion de « Kultur » va au XIX se délimiter aux différences nationales. La  « Kultur » va alors s'opposer à la notion de civilisation dont l'unité nationale apparaît comme acquise.

Pour Johan Goffried Herder, chaque peuple à travers sa culture propre à un destin spécifique à accomplir car chaque culture exprime à ça façon un aspect de l'humanité.

L'idée de culture pour l'Allemagne est de plus en plus lié à la notion de « nation » au XIX s. La culture apparaît comme une ensemble de conquête artistiques, intellectuelles et morales qui constituent le patrimoine d'une nation, qui fonde son unité.

Au cours du XIX, les auteurs romantiques opposent la culture qui signifie « âme profonde d'un peuple » à civilisation définis par le progrès matériel lié au développement économique et des techniques.

En France, c'est différent, la culture a une notion collective et non pas seulement de développement intellectuel de l'individu. Elle désigne le caractère propre à une communauté. La notion française de la culture reste marqué par l'unité du genre humain( pensée universaliste).

Au XX s, il existe une forte rivalité entre nationaliste allemand et Français qui l'un défend l'idée de civilisation et l'autre de culture. (p 14)

=> Le débat franco allemand oppose une culture particulariste et l'autre universaliste.

L'intervention du concept scientifique de culture

Au cours du 19 ème siècle, il y a l'apparition de la sociologie et plus particulièrement de l'ethnologie( origine de la diversité humaines).

Le but des recherches dans ce domaines est d'expliquer la diversité humaine au delà de l'existence de races différentes. Ces recherches peuvent se faire par 2 voies distinctes : l’unité et la minimisation de la diversité en s'attachant à la diversité tout en démontrant qu'elle n'est pas contradictoire à l'unité fondamentale de l'humanité.

Le concept de culture va se développer dans cette science. Dans un premier temps, le contenu fait par les ethnologues sera purement descriptif. Les ethnologues n'ont pas pris en compte le débat franco allemand.

Edward Burnett Tylor, ethnologue britannique donne une définition du concept ethnologique de la culture : «  culture et civilisation pris dans son sens ethnologique le plus étendu, est ce tout complexe qui comprend la connaissance, les croyances, l'art, la morale, le droit, les coutumes, et les autres capacités ou habitudes acquises par l'homme en tant que membres de la société »

Pour Tylor, la culture est l'expression de la totalité de la vie sociale de l'homme=> dimension collective. La culture est acquise et non héréditaire avec une origine

...

Télécharger au format  txt (40.2 Kb)   pdf (340.5 Kb)   docx (25.9 Kb)  
Voir 23 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com