LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ethique Déontologie

Cours : Ethique Déontologie. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  20 Juin 2016  •  Cours  •  623 Mots (3 Pages)  •  302 Vues

Page 1 sur 3

Introduction :

Dès l'antiquité, le problème de l'éthique professionnelle du médecin fut posé, avec le serment d'hypocrate. Il introduit les principes du secret professionnel, du respect de la vie, du bien de l'humanité, de la transmission des connaissances, dans le but de contrôler les dérives. Beaucoup de professions se sont dotées d'un code de déontologie engageant chaque membre de la profession. C'est le cas des psychologues.

Le mot éthique constitue avec le mot morale un couple de synonymes que l’usage a tendance à différencier. L’éthique renvoie à la philosophie grecque pour désigner les actions d’un être doué de raison. La morale renvoie à la philosophie dites latine ou bien à l’idéologie chrétienne pour désigner les savoir-vivre fixés par les règles et les normes. Cela nous conduit à dire qu’auprès du grand public, le terme d’éthique passe mieux que celui de morale.

L’éthique et la déontologie sont des principes fondamentaux qui structurent la profession d’infirmier. Ce sont des caractéristiques qui structurent, imposent des règles dans l’acte du soin que l’infirmier doit exécuter, peu importe si c’est un soin de confort ou de bien-être.

L’éthique :

- vient du grec qui signifie « la science morale ». C’est à dire régit par des règles. Le soin quant à lui est le fait de rétablir la santé à un malade. L’étique établit des règles et des valeurs qui permettent de savoir ce que l’on est en mesure de pouvoir faire ou non, et jusqu'à quelles limites pouvons nous nous confronter.

plusieurs philosophes se sont intéresser à l’éthique. ( socrate platon). pour eux personne n’est méchant volontairement

Socrate : « Fonder la morale, c’est montrer que ce qui est bien en soi, est aussi bien pour moi » ou encore « La loi morale n’est pas extérieure à nous, elle est à nous ». Il avait pour ambition d’améliorer la connaissance de l’homme dans ce domaine, même si il en venait à confondre « éthique et morale »@

Platon : « celui qui connaît vraiment  le bien ne peut pas faire le mal »

Pendant la renaissance carolingienne, la pensée de Platon a été reprise par les humanistes

La pensée de Socrate était proche de la conception chrétienne (l’homme est volontairement pêcheur)

Un grand vent de scepticisme s'ouvre dans cette période, sur la valeur de l'éthique que proposait l'Église dans la période antérieure

Déontologie :

Ce terme a été très rapidement lié à l’expérience des professions libérales.

Le mot déontologie désigne les règles qui sont des devoirs, des obligations, donc de ce qu’il faut faire. La déontologie est donc synonyme de morale voire d’éthique, étant donné que ces derniers sont synonymes. le philosophe Kant a illustré tout cela.

composé à partir du grec ancien δέον, déon (« ce qui convient, ce qui est convenable ») avec le suffixe -logy (« -logie »).

La déontologie

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (68.4 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com