LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse pratique en EHPAD (Établissement d'Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes): une réfection de pansement

Documents Gratuits : Analyse pratique en EHPAD (Établissement d'Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes): une réfection de pansement. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  3 Mai 2012  •  405 Mots (2 Pages)  •  2 489 Vues

Page 1 sur 2

Analyse de pratique :

Lieu : EHPAD (Établissement d'Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes)

dans la chambre d'un résident

Situation : J'observe l'infirmière lors d'une réfection de pansement.

Père O. âgé de 89ans s'est fait opéré de la hanche gauche (pose de prothèse de hanche), la plaie s'est infectée, un écouvillonnage est fait révélant une infection au staphylocoque le médecin instaure alors une précaution contact pour ce résident et prescrit des antibiotiques. Le pansement est à refaire tous les jours.

L'infirmière refait le pansement sans gant en respectant le protocole suivant :

biseptine® (utilisation d'un antiseptique incolore pour une meilleure surveillance de la plaie)

pansement américain compressif (permettant l'écoulement de la plaie)

Elle jette les déchets du soin (compresses, …) dans une poubelle DASRI (Déchets d'Activités de Soins à Risque Infectieux). Puis ressort de la chambre après s'être lavé les mains.

Observation : Je suis étonnée de rencontrer une infirmière, récemment diplômée, ne pas utiliser de gants pour la réfection de pansement. Tout d'abord pour l'hygiène qu'il doit y avoir lors d'un soin mais aussi pour se protéger elle-même des micro-organismes. Une précaution complémentaire (contact) est mise en place (sac poubelle DASRI, sac de linge hydrosoluble, ..)

Elle m'explique que les gants la gêne lors du soin et qu'elle respecte tout de même des règles d'hygiène en se lavant les mains avant et après le soin, mais est-ce une assez bonne raison pour ne pas utiliser les gants ? qui sont un outil d'utilisation simple et efficace pour le respect de l'hygiène lors du soin pour le patient mais aussi pour se protéger nous même des germes. Les précautions complémentaires sont mises en place pour éviter les transmissions croisées, (les micro-organismes étant apporté d'un résident à un autre par le biais d'un soignant).

Le risque de transmission croisée est alors plus important sans l'utilisation des gants.

Difficultés : la difficulté pour moi lors de ce soin c'est d'être capable d'évaluer l'évolution de la plaie, L'UE2.5 .S3 « processus inflammatoire et infectieux » a été une aide pour effectuer se soin tout comme l'UE2.10 S1 qui m'a rappelé les règles d'hygiène ainsi que les précautions complémentaires tels que le port de gants, l'utilisation de DASRI, la désinfection de l'environnement du patient, … il faudrait également porter un tablier plastique pour tout risque de contact ou de projection mais la structure n'en ai pas équipé. Il faut alors s'adapter à chaque structure, mais le port de gants dans cette situation est obligatoire.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (54.5 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com