LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse De Pratique: Encadrement d’un étudiant lors de la réfection de pansement

Rapports de Stage : Analyse De Pratique: Encadrement d’un étudiant lors de la réfection de pansement. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  4 Juin 2012  •  1 557 Mots (7 Pages)  •  3 593 Vues

Page 1 sur 7

Encadrement d’un étudiant lors de la réfection de pansement

PHASE DESCRIPTIVE

Durant mon stage en chirurgie orthopédique, j’ai proposé à un élève infirmier de première année de l’encadrer durant la réfection d’un pansement. Celui-ci en avait fait en pratique qu’en cours et avait observé les infirmières en stage. Je lui ai donc proposé de l’accompagner dans la chambre de Mr P, opéré d’une prothèse totale de hanche afin de l’observer et de l’évaluer dans sa pratique pour qu’il puisse s’améliorer et être autonome pour ce soin.

Dans un premier temps je lui ai proposé de constituer son chariot avec tout le nécessaire (set à pansement, compresses, pansements, bétadines, sérum physiologique…). Ensuite nous sommes allés dans la chambre de Mr P et l’élève infirmier a demandé l’accord du patient pour le soin à lui prodiguer.

Après avoir un son approbation, l’élève a commencé son soin comme il avait appris à l’école. N’ayant pas regardé la fiche technique au préalable il a fait appel à sa mémoire et son sens de déduction pour faire le soin. Notre objectif était qu’il acquière ou perfectionne ses connaissances en termes de réfection de pansement et qu’il soit plus a l’aise lors de ce soin ; cela dans un but de le responsabiliser et de le rendre autonome une fois le savoir pleinement acquis.

Nous avons donc commencé par la théorie en me basant sur ses savoirs et en accentuant les connaissances qu’il lui manquait en termes de matériel, méthode, asepsie... Après cela nous sommes passés à la pratique. Je lui ai proposé de pratiquer seul et de le reprendre lorsque cela pouvait s’avérer nécessaire. Après avoir mis la présence et s’être lavée les mains avec la solution hydro-alcoolique, l’élève s’est muni de gants pour enlever le pansement après avoir mit un champ non stérile sous le membre opéré. Ensuite, il a jeté ses gants et a installé son matériel sur le champ stérile qu’il avait posé au préalable sur le chariot. J’ai bien sur vérifié tout ce qui avait attrait à ce soin c'est-à-dire l’hygiène (usage de solution hydro-alcoolique, respect du matériel stérile, du tri des déchets….), la dextérité et l’efficacité du soin. Tout au long du soin j’ai mesuré son analyse réflexive sur ses gestes effectuer en lui posant des questions : pourquoi fais-tu comme ça ? Pourquoi n’as-tu pas réutilisé cette pince ?….

Faire un soin c’est bien mais le comprendre c’est mieux.

Hypothèse : ma manière d‘encadrer est-elle adaptée et optimale ?

Durant cette formation, j’ai pu déjà me confronter à une situation d’encadrement de stagiaire qui avait été concluante. Je souhaitai par cette nouvelle pratique confirmer ou non mes méthodes d’apprentissage pour ce genre d’enseignement et améliorer ma façon de transmettre mon savoir.

PHASE EXPLICATIVE

Afin de mener à bien cette action, j’ai mobilisé quelques concepts indispensables :

- Encadrement : Forme d'intervention distante où l'intervenant observe et guide une activité structurée. Il permet un enrichissement professionnel mutuel et le développement de la professionnalité, aboutissant ainsi à une pratique qui s’appuie sur une base de connaissances rationnelles qui intègre des pratiques adaptées à des situations.

- Apprentissage : Période pendant laquelle quelqu’un apprend un savoir-faire nouveau et le processus par lequel ce nouveau savoir s’acquiert. Sept principes généraux : chaque apprenant a son rythme et sa façon d’apprendre, un apprenant actif apprend mieux qu’un passif, tout comportement renforcé positivement a tendance à se reproduire, la connaissance immédiate des résultats facilite l’apprentissage, il faut que la situation d’apprentissage ait un sens pour l’individu si on souhaite qu’il apprenne, un apprentissage distribué est plus efficace qu’un apprentissage massé, il faut diviser la difficulté en difficultés élémentaires. Les théorie de l’apprentissage se divisent en deux grands courants : le courant béhavioriste (Skinner) avec une théorie de l’apprentissage basée sur la modification du comportement liée à des stimuli issue de l’environnement et le courant cognitiviste (Piaget ou Rogers) avec une théorie davantage basée sur l’apprenant, sur la manière dont il conduit son apprentissage

- Accompagnement : Selon Paul (2004) l’accompagnement constitue une posture spécifique au centre d’actions déterminées par des pratiques définies. Il dépend d’une manière générale de nos facultés de communication et d’explication.

- Tutorat : Est une relation qui s’établit entre deux personnes dans une situation professionnelle formative et/ou normative.

- Collaboration : Action de collaborer, de coopérer.

- Coaching : Processus d’accompagnement destiné à favoriser un environnement de croissance et d’optimisation de potentiel d’un individu.

- Evaluation Formative : Evaluation ayant pour but d’informer l’apprenant puis l’enseignant du degré d’atteinte des objectifs. Elle permet à l’étudiant de se situer par rapport aux objectifs attendus.

PHASE ANALYTIQUE

L’encadrement fait partie intégrante du rôle infirmier.

En ce qui concerne l’enseignement, j’ai utilisé le style pédagogique associatif en me centrant à la fois sur le contenu et sur l’apprenant. Je me suis donc placée comme une personne ressource dans le but de faciliter son apprentissage et de le rendre acteur de la situation. Comme il est précisé dans la définition du mot apprentissage, « un apprenant actif apprend mieux qu’un passif. De plus, pour

...

Télécharger au format  txt (10.9 Kb)   pdf (118.7 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com