LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Michel-Ange et la fresque de la Chapelle Sixtine

Cours : Michel-Ange et la fresque de la Chapelle Sixtine. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  14 Avril 2024  •  Cours  •  664 Mots (3 Pages)  •  61 Vues

Page 1 sur 3

Michel-Ange et la fresque de la Chapelle Sixtine (1508)[pic 1]

FIN DE LA CORRECTION

3. Révélateur des mutations artistiques de la Renaissance…

Michel-Ange est un artiste révélateur des mutations artistiques de la Renaissance car d’une part, il s’affirme comme un artiste et un érudit qui bénéficie d’une certaine notoriété. « Dans sa passion pour les travaux de l’art, Michel Ange triomphait quelles que soient les difficultés ». Son talent et sonœuvre lui permettent d’être sollicitepar les plus grands princes et, dans le cas de la chapelle Sixtine, « il est appelé par le pape Jules II pour décorer le plafond de la chapelle Sixtine ».

D’autre part, quoiqu’il soit relativement âgé au moment de la réalisation de ces fresques, Michel-Ange fait preuve d’audace en proposant une interprétation de l’idéal humaniste par l’intermédiaire de la figure d’Adam représentéau même niveau et a la même taille que Dieu (voir N° 2 dans le détail de la fresque du plafond de la chapelle Sixtine). Il met donc l’Homme au centre de l’univers, comme dans le travail des humanistes. La religion n’est plus le centre de tout.

Et enfin, il utilise les nouvelles techniques picturales, telle que la maîtrise de la perspective.

4. Au cœur du projet humaniste…

Une nouvelle place pour l’Homme. Sur la fresque qui orne la voûte de la chapelle Sixtine, Michel-Ange interprète le texte delaGenèse commeunmythe surl’origine del’homme. L’épisode dela création d’Adam est enposition centrale, avec une fresque organisée autour d’Adam et Dieu le père. L’artiste utilise un « effet-miroir » qui renvoie au passage de la Genèse : « Dieu créa l’homme a son image ». L’attentionduspectateurest attirée parlecontactentre leursdeux doigts.

L’œuvre met aussi particulièrement en valeur les corps : Adam est représenté dans sa nudité « tant de figures nues », avec un respect des proportions et une certaine harmonie. C’est le cas pour tous les autres personnages également. Cela renvoie à un certain idéal qui veut qu’un beau corps est le reflet d’une belle âme. Beauté de l’Homme et foi chrétienne sont ici mêlées, exprimant l’idéal humaniste des hommes de la Renaissance.

Michel-Ange concrétiseici le thème au cœur de toute sa création artistique,et important au moment de la Renaissance : le corps humainenmouvement.C’estl’occasionpourluidemobilisersesconnaissancesenanatomie,nourriesparles «dissections » qu’il a pu pratiquer. A traversla torsiondes corps, les couleurs et expressions, la technique du trompe-l’œil (N°4 sur la fresque), les personnages semblent être en vie.

De multiples références antiques. L’Antiquité est présente dans les éléments d’architecture et les statues qui formentles colonnes, ainsi qu’atraversla représentation de la nuditéetle mouvementdes corps. De plus, il représente des scènesrévélatricesdel’héritagedelatraditioniconographiquemédiévale.Ainsi,Michel-AngereprésenteLaCréation d’AdametLeJugementdernier afinde répondreaunecommandereligieuse. Enfin, l’artiste intègreégalementdansson œuvre des références littéraires humanistes. Sa représentation « de l’enfer et du purgatoire » s’inspire en effet de la « Divine Comédie de Dante » composée au début du XIVe siècle.

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (50.6 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com