LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Herméneutique - Études sur les viandes sacrifiées aux idoles dans 1 Corinthiens

Dissertation : Herméneutique - Études sur les viandes sacrifiées aux idoles dans 1 Corinthiens. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  30 Septembre 2015  •  Dissertation  •  2 521 Mots (11 Pages)  •  1 417 Vues

Page 1 sur 11

Étude sur les viandes sacrifiées aux idoles dans 1 Corinthiens

Travail présenté à

Par

Dans le cadre du cours

Herméneutique


TABLE DES MATIÈRES

Introduction        

Développement        

Le problème des Corinthiens lié viandes sacrifiées aux idoles  (8.1-7)        

La solution de Paul au problème des viandes sacrifiées aux idoles (8.8-13)        

1er principe : Les aliments n’influencent pas la relation avec Dieu        

2e principe : L’amour pour mon frère est plus important que ma liberté en Christ        

Un exemple à imiter 8.13 à 9.27        

3e principe : L’idolâtrie est incompatible avec la foi chrétienne        

Actualisation        

Conclusion        

Bibliographie        

        


Introduction

Est-ce que la Bible répond à toutes les questions ?   À cette question, tout étudiant sérieux de la Bible doit répondre que non.  Que ce soit par désir de poursuivre un agissement douteux, ou mieux par désir de plaire à Dieu, les chrétiens de toutes époques ont dû se poser maintes et maintes questions relatives au contexte dans lequel ils vivaient.  Les chrétiens de l’église de Corinthe n’y font pas exception.  

Ce travail a pour but de présenter une interprétation claire du sujet des viandes sacrifiées aux idoles dans la première épître de Paul aux Corinthiens.  

Pour ce faire, nous tenterons premièrement de comprendre le problème auquel les Corinthiens devaient faire face en ce qui a trait aux viandes sacrifiées aux idoles.  Nous étudierons ensuite les principes que Paul présente dans sa réponse à la question des Corinthiens sur le sujet et nous terminerons par appliquer ces principes à notre contexte.

Développement

Le problème des Corinthiens lié viandes sacrifiées aux idoles  (8.1-7)

Voici quelques détails qui pourront nous aider à bien cerner les problèmes que vivaient les Corinthiens en ce qui a trait aux viandes sacrifiées aux idoles, mais mentionnons tout d’abord que si Paul aborde ce sujet, c’est parce qu’il en avait reçu la demande précédemment par le biais d’une lettre de la part des Corinthiens.   Nous voyons cela entres autres par l’expression « pour ce qui concerne les choses dont vous m’avez écrit » (7.1), qui fait référence à des questions écrites sur divers sujets et que Paul répond dans les chapitres suivants[1].  L’expression « pour ce qui concerne » revient au premier verset du chapitre 8, qui marque en fait le début d’une nouvelle section qui se poursuivra jusqu’à 11.1 et qui traite de la question qui nous intéresse : les viandes sacrifiées aux idoles.  

Un élément essentiel à connaître pour bien saisir le passage est qu’au « 1er siècle ap. J.C., les sacrifices faisaient partie de la vie domestique comme de la vie religieuse païenne. Seule une partie du sacrifice était offerte au dieu dans le temple; le reste était consommé, soit dans l’enceinte du temple, soit à la maison, et parfois les restes étaient vendus au marché. (1Co 10.25)[2]  La plupart des viandes que l’on achetait au marché provenaient donc de restant d’animaux offerts en sacrifice à des idoles païennes.  Il devenait alors très difficile de différencier la viande qui n’avait pas servi à un sacrifice de celle qui l’avait été.  Cette réalité provoqua probablement une polémique au sein des chrétiens qui vivaient à Corinthe.

Que faire alors lorsqu’un chrétien était invité à un repas?  La viande servie à ce repas risquait fort bien de provenir de viandes sacrifiées aux idoles.  Devait-il aller au repas et manger ce qu’on lui sert?  Et que penser des chrétiens moins fortunés qui pouvaient profiter des festins publics offerts en l’honneur des dieux païens?  Mêlé à tout cela, il faut mentionner que la majorité des chrétiens de l’église de Corinthe était issue du paganisme et avait probablement pratiqué ce genre de sacrifices dans son ancienne vie.  « Quelques-uns, d’après la manière dont ils envisagent encore l’idole, mangent de ces viandes comme étant sacrifiées aux idoles, et leur conscience, qui est faible, en est souillée. » (1 Co. 8.7)

Le problème selon Paul est que certains croyants qui ont compris, à juste titre, qu’il n’y a point d’idole dans le monde, et qu’il n’y a qu’un seul Dieu (8.4) se permettent librement de consommer cette viande, mais ils sont une occasion de chute pour ceux qui n’ont pas cette même connaissance en les influençant à agir à l’encontre de leur conscience (8.7).  

« Probablement ces anciens païens, tout en adhérant à la croyance en un seul Dieu, envisageaient encore leurs divinités d'autrefois, sinon comme des dieux, du moins comme des puissances redoutables. L'apôtre ajoute que cette conscience sera souillée, si la personne mange de cette viande dans cet état. En effet, cet acte demeure sur elle comme une tache qui sépare du Dieu saint celui qui l'a commis en se désapprouvant lui-même » (F. Godet 1 Cor. II p. 21)[3].  

Les conséquences de ce problème pour ces chrétiens sont donc très graves;  en péchant de la sorte contre les frères, et en blessant leur conscience faible, vous péchez contre Christ (v.12). Ceux qui avaient la connaissance mettaient trop d’emphase sur celle-ci en omettant le plus important : la connaissance enfle, mais l’amour édifie (8.1).  

La solution de Paul au problème des viandes sacrifiées aux idoles (8.8-13)

1er principe : Les aliments n’influencent pas la relation avec Dieu

Le premier principe que nous remarquons est très simple et se trouve au verset 8.  « Ce n’est pas un aliment qui nous rapproche de Dieu » (8.8).  Ce principe s’applique directement à la question des viandes sacrifiées aux idoles.  

...

Télécharger au format  txt (15 Kb)   pdf (278 Kb)   docx (17 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com