LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport de stage chez KPMG: Audit

Rapport de stage : Rapport de stage chez KPMG: Audit. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  1 Août 2017  •  Rapport de stage  •  5 112 Mots (21 Pages)  •  2 454 Vues

Page 1 sur 21

[pic 1][pic 2][pic 3][pic 4][pic 5]


[pic 6]

Je tiens tout d’abord à remercier l’ensemble des professeurs de l’UCL Mons pour l’excellente formation reçue tout au long du master. Je tiens particulièrement à témoigner ma reconnaissance à mon tuteur académique Madame Bénédicte Vessié, pour son aide, ses conseils ainsi que sa disponibilité envers l’ensemble des étudiants.

Je souhaite également remercier mon maître de stage, Monsieur Martin Simon, pour m’avoir donné l’opportunité de réaliser mon stage au sein du département audit de KPMG et qui, malgré un emploi du temps chargé, a toujours pris le temps de répondre à mes questions durant ces 12 semaines de stage.

Enfin, je remercie l’ensemble des membres de KPMG que j’ai pu rencontrer durant cette expérience pour leur soutien au quotidien et leur sympathie à mon égard.


Table des matières

Introduction        5

Le contexte        6

« Cutting through complexity »        6

Mon rôle au sein de l’organisation        7

Les tâches effectuées        8

Cycle des achats        10

Search for Unrecorded liabilities        10

Tie-in-subledger and Account Payable debit        11

Vouching du compte 61 : services et biens divers        12

Cycle des ventes        13

Cut-off        13

Trade account receivables : Confirmation procédures        14

Cycle de trésorerie        15

Les autres tâches effectuées        15

Lecture des « Minutes »        16

Traduction d’une « Proposal »        16

Recul critique        16

Conclusion        18


Introduction

Dans le cadre de ma dernière année de master à la Louvain School of Management, j’ai eu l’opportunité de réaliser un stage durant une période de 12 semaines.  

Passionnée des chiffres et ayant déjà effectué un Bachelier en comptabilité de gestion, un master en révisorat et expertise comptable m’a toujours paru comme la suite logique de mon parcours académique. C’est ainsi que mon choix s’est naturellement porté sur l’UCL Mons pour y suivre une année de module complémentaire qui m’a permis d’accéder à ce master de science de gestion.

Ayant déjà eu l’opportunité de réaliser un stage en tant que comptable dans une fiduciaire et voulant découvrir le métier d’audit dans la pratique, je me suis principalement focalisée sur la recherche d’un cabinet de révisorat pour effectuer ce deuxième stage.

J’ai voulu réaliser cette expérience dans un des « Big Four » car ces grands cabinets d’audit permettent de travailler pour de nombreux secteurs d’activité et d’avoir ainsi une vue d’ensemble du fonctionnement des entreprises. Ensuite, lors de la Job Fair organisé  à l’UCL Mons, j’ai eu l’opportunité de m’entretenir avec des employés de ces cabinets, leur motivation m’ont convaincue et donné l’envie de découvrir comment ces grandes structures pouvaient m’apprendre le métier d’auditeur. Ce sont les raisons pour lesquelles j’ai choisi de prester mon stage dans le département audit de KPMG Mont-Saint-Guibert, du 6 février au 5 mai 2017.

En vue de rapporter au mieux ces trois mois passés au sein de cette entreprise, je commencerai par décrire KPMG tant au niveau historique qu’organisationnel. Ensuite, j’énoncerai les tâches qui m’ont été confiées, en faisant des liens avec mes cours d’option. Etant donné la limitation imposée du nombre de pages pour ce rapport, je ne saurai malheureusement pas décrire l’entièreté des tâches qui m’ont été demandées, de ce fait, j’en ai sélectionné quelques-unes d’entre elles que j’ai effectuées le plus souvent. Finalement, je conclurai ce rapport avec un recul critique et les apports que j’ai pu retirer de cette expérience professionnelle.

Bonne lecture !

Le contexte

« Cutting through complexity »

L’objectif de cette section est de vous donner un bref aperçu du milieu dans lequel j’ai travaillé et mis en pratique les notions d’audit vues dans différents cours, durant ces 12 semaines de stage chez KPMG.

KPMG est membre d’un réseau international et est notamment l’un des « Big Four ». Avec PwC, Deloitte et EY, ils sont connus pour être les quatre plus grands groupes d’audit financier à travers le monde. KPMG est le résultat de la fusion de quatre cabinets d’expertise-comptable en 1986, c’est ainsi que KPMG reprend les initiales de Klynveld, Peat, Marwick et Goerdeler. A l’heure actuelle, KPMG emploie environ 189.000 collaborateurs dans plus de 150 pays à travers le monde.

En Belgique, le cabinet emploie approximativement 1.200 professionnels et possède 7 bureaux répartis dans plusieurs grandes villes du pays : Bruxelles, Liège, Mont-Saint-Guibert, Antwerpen, Gent, Oevel et Kortrijk. Chaque bureau est détenu par des associés et travaille de manière indépendante. Cependant, une structure globale est intégrée au sein de chaque bureau afin de garantir le même niveau de qualité et ce partout dans le monde.  L’aspect clé de KPMG est de fournir à ses clients la qualité et l’excellence à travers 4 types de services : Audit, Tax (conseils fiscaux), Advisory (consultance et conseils en stratégie) et Middle Market (expertise-comptable). L’audit représente environ 40% du total des activités, ce qui représente donc la part la plus importante du chiffre d’affaires de KPMG Belgique.

[pic 7]

Mon rôle au sein de l’organisation

D’un point de vue global, les objectifs de ce stage en audit étaient de pouvoir mettre en pratique les notions théoriques vues en cours en gardant un esprit critique, ainsi que d’apprendre le métier d’auditeur au sein d’une équipe performante et professionnelle.

Pour la réalisation de mon stage, j’ai intégré le département audit du bureau de Mont-Saint-Guibert (Axis Parc). La moyenne d’âge des employés de ce bureau ne dépasse pas 35 ans, l’ambiance y est jeune, dynamique et chaleureuse. Néanmoins,  le taux de rotation du personnel reste assez élevé. Ce bureau n’audite que les entreprises industrielles et commerciales, cela a donc été très intéressant et bénéfique pour ma formation étant donné que durant les cours d’option en révisorat à la LSM, nous travaillions principalement sur des cas réels d’entreprise commerciales et non avec des banques, compagnies d’assurances ou encore des gestionnaires de portefeuille.

...

Télécharger au format  txt (34 Kb)   pdf (304.6 Kb)   docx (32.8 Kb)  
Voir 20 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com