LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

ANALYSE DE STAGE

Rapport de stage : ANALYSE DE STAGE. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  17 Novembre 2020  •  Rapport de stage  •  606 Mots (3 Pages)  •  112 Vues

Page 1 sur 3

La situation que j’ai choisi d’analyser se déroule dans un établissement de santé public situé en région parisienne. Cette structure est composée de quatre catégories professionnelles prenant en charge les pathologies du vieillissement dont : la géronto-psychiatrie ; l’orthopédie ; l’oncogériatrie et l’Unité Cognitivo-Comportementale (UCC). Nous sommes le jeudi 20 octobre 2017 au troisième étage du service soins de suite et de réadaptation (SSR). Cet étage est dédié plus précisément pour l’orthopédie. En effet, la majorité des patients présents à cet étage ont subi une opération suite à une ou plusieurs fractures. Le service SSR peut donc être considéré comme un service post-opératoire.

Les patients pris en charge en soins de suite et de réadaptation sont des personnes pour qui les séances de rééducation sont nécessaires. Ces séances, à long terme, permettent au patient de retrouver un peu plus d’autonomie. Certains patients pourront donc retourner chez eux, tandis que d’autres iront dans divers structures adaptées.

DESCRIPTION DE LA SITUATION :

La situation se déroule durant l’après-midi. Je viens d’accompagner madame B au toilette à l’aide de son fauteuil. Après l’avoir nettoyé et désinfecté mes mains j’ai fais le transfert des sanitaires (WC) au fauteuil. Au moment où je m’apprête à lui rattacher sa ceinture de contention, celle-ci exprime son refus concernant la contention. Elle me demande pourquoi est-ce je souhaite l’attacher, je lui réponds alors que cela lui permet d’être en sécurité et d’éviter tout risques de chutes.

Madame B refuse tout de même que je l’attache. De plus, elle se met à s’agiter en disant des choses parfois incohérente. En voyant l’état de la patiente, j’appuie sur la sonnette des WC afin que certains professionnels tels que les aide-soignants ou l’infirmière puisse venir prendre le relais. Quelques minutes plus tard, une aide-soignante vient me voir et je lui explique la situation. Celle-ci tente de gentiment de raisonner madame B : en vain. Au contraire, la patiente devient agressive et se met à crier à l’aide sous prétexte que nous voulons la maltraiter. L’aide-soignant me demande faire appel à l’infirmière, je m’exécute.

L’infirmière arrive et évalue la situation. Elle m’explique que ça n’est pas la première fois que cela arrive et qu’elle va avancer l’heure du médicament neuroleptique ( risperdal) afin que la patiente puisse se calmer. Lorsque l’infirmière tends le verre qui contient le calmant à madame B, celle-ci le refuse. L’infirmière insiste et essaye de lui faire boire elle-même. Cela provoque davantage la colère de la patiente qui tente de mordre l’infirmière et d’asséner des coups de poing à l’aide-soignante.

Plusieurs aide-soignants sont donc appelés afin de pouvoir mettre madame B au lit pour sa sécurité. Malgré que la patiente soit agressive, l’équipe parvient tout de même à la mettre au lit. Tout de suite après l’infirmière a appelé le médecin afin de lui demander une prescription du calmant sous forme de piqûre sous-cutanée. Lorsque le médecin a prescrit cela, en revenant dans la chambre de la patiente, sa voisine nous a informé que madame B avait bu son médicament grâce à son aide. L’infirmière a donc décidé de laisser

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (34.9 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com