LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Modéles De Stress

Mémoires Gratuits : Modéles De Stress. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  16 Janvier 2014  •  803 Mots (4 Pages)  •  1 322 Vues

Page 1 sur 4

1. Les modèles du stress

1.1 Le modèle transactionnel de Lazarus et Folkman (1984)

La pluparts des recherches menées sur le stress parental des parents des enfants autistes avait pour le cadre le modèle transactionnel de Lazarus et Folkman.

Un des premiers travaux où on a donné une approche théorétique à l’état de stress a été menée par Selye (1956). Il a défini le stress comme la réponse d’organisme aux exigences de l’environnement. Cependant ce model était insuffisant parce que il enfermé l’individu dans le schéma stimuli – réponse sans prendre en compte son individualité et personnalité ainsi que le laissant dans une passivité envers la situation.

D’autres travaux réalisé dans les années 70s du XX siècle, bien que plus sophistiqués non pas sortie de ce schéma stimuli-réponse ( par exemple modèle de Kagan et Levi,1975)

C’est au début des années 80s du vingtième siècle que Lazarus et ces collaborateurs ont mis en place leur modèle de stress pour mieux comprendre le phénomène du stress. Le stress est défini comme « le résultat d'une relation dynamique entre l'individu et les exigences de l'environnement, les ressources individuelles et sociales pour faire face à ces demandes, et la perception par l'individu de cette relation. C'est un processus par lequel des événements menaçants provoquent des comportements d'ajustement face à cette menace. Les événements environnementaux entraînant ces processus sont appelés "stress" ou "agents de stress". Les réactions qu'ils suscitent sont désignées comme "réponse de stress". Le stress est défini comme le résultat de l'appréhension individuelle de la situation et de la réaction à celle-ci »

Vu que ce modèle met l’accent sur la relation entre l’individu et l’environnement cela permet de sortir d’une approche linéaire. Selon l’étude de Folkman (2006) cité par Irena Herszen la transaction du stress a une c’est un processus suivant. Un enveniment est jugé par individu soit comme dommage ou perte (perte ses objets considérés comme valeureux par exemple la vie , la santé etc), soit comme un risque (il n’ya pas encore de perte mais les valeurs sont menacées), soit comme un défi (une anticipation d’une éventuelle perte). Avec chaque de ces réaction sont liés des émotions positives ou négatives appropriées à chaque situation. La personne, qui est à la frontières de ses capacités d’adaptation cherche rétablir son équilibre. Dans ce cas-là on parle des stratégies de coping. Herszyn cite la définition de Lazarus et Folkman de coping comme « les comportementals et cognitives efforts constamment changeants dont le but c’est ménager les intérieures et extérieurs exigences bien déterminés, jugés par l’individu comme aggravant son état ou dépassant leurs recoures d’adaptation » . Dans ce cas-là le coping est comprise comme une chaîne des comportements et efforts causés par un évènement stressant. Le coping dure jusqu’au le moment où la personne trouve la solution à la situation stressante. La transaction du stress englobe alors trois processus liés entre eux : le processus de la reconnaissance cognitive ensuite la réaction émotionnelle pour finir par les stratégies de coping.

1.2

...

Télécharger au format  txt (5.1 Kb)   pdf (73.1 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com