LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir de sophrologie

Dissertation : Devoir de sophrologie. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  18 Septembre 2022  •  Dissertation  •  1 122 Mots (5 Pages)  •  314 Vues

Page 1 sur 5

[pic 1][pic 2]

  1. Qui est le précurseur de la psychanalyse ?

Le précurseur de la psychanalyse est Sigmund Freud. Psychiatre autrichien né à Freiberg (Moravie en 1856) et mort à Londres en 1939.

  1. Quel est l’objectif de la psychanalyse ?

La psychanalyse est une méthode d’investigation des mécanismes psychiques.

Cette méthode de psychothérapie peut permettre de traiter certains troubles d’ordre psychique en faisant émerger les conflits inconscients vers la conscience.

  1. Donnez des exemples de souvenir consciemment oubliés par des  patients dont l’état nécessiterait d’envisager une psychanalyse :

Un événement marquant, traumatisant ou perturbant survenu durant l’enfance peut être la base de l’angoisse ou de la névrose qui apparait plus tard dans la vie d’adulte.

Ces événements vont être refoulés mais peuvent être à nouveau ressenti plus tard. Par exemple la peur d’un animal (chien, chat …) peut provenir d’un événement vécu durant l’enfance : une morsure ou une griffure….

  1. Que peuvent révéler les lapsus et autres actes manqués ?

Le lapsus est une faute que l’on fait par inadvertance lorsque l’on parle ou écrit à son insu.

Pour Freud, les actes manqués (manifestation d’un désir inconscient dans une action) lui on révélé le complexe d’oedipe.

  1. Définissez, en les comparant, le sadisme et le masochisme :  

Le masochisme est une perversion dans laquelle le malade éprouve de la volupté à s’humiliez et à  souffrir.

Le masochisme intervient en premier dans l’association entre la douleur et le plaisir déléguant ensuite au sadisme la charge de retrouver par le biais du fantasme la jouissance éprouvée de façon masochiste.

Le sadisme  est une perversion dans laquelle la jouissance  ne peut peut-être obtenue qu’en infligeant des souffrances aux autres.

Le sadisme est une composante de la vie pulsionnelle liée de façon irréversible à son contraire, le masochisme.

  1. Définissez les instances des deux topiques psychiques :

 La première topique élaboré en 1900 comprend trois systèmes :

 le conscient : il est en contact direct avec la réalité et le monde extérieur. Il enregistre les stimulis extérieurs (perceptions sensorielles) mais également la vie psychique intérieure, c’est-à-dire les pensées. Il est dirigé par le principe de réalité.

 l’inconscient : il est le pôle pulsionnel, le contenant de tout ce qui a été refoulé y compris les désirs infantiles. Il est motivé par la recherche exclusive de plaisir en dépit des interdits et du principe de réalité.

 le préconscient : il est l’intermédiaire : il renferme les contenus qui ne sont pas accessibles à la conscience sans effort (sensations de déjà vu, prémonitions).

 La seconde topique élaborée à partir de 1920 divise l’appareil psychique en trois instances :

 le ça : il correspond et est situé dans l’inconscient. C’est le réservoir pulsionnel de toute l’énergie psychique où cohabitent l’ensemble des pulsions refoulées. Il ne répond à aucune logique car il est dirigé par le principe du plaisir. Il constitue la matière brute, en partie innée de l’esprit avant que le Moi ne le structure.

 Le Moi : Il constitue la personnalité du sujet et doit élaborer un compromis permanent entre les exigences contradictoires du ça et du Surmoi ; entre principe de plaisir et principe de réalité.

 Le Surmoi : Il est issu du complexe d’Œdipe : il émerge par l’intériorisation des interdits parentaux, des lois et normes sociales. Il peut être sadique et protecteur, il fait office de juge permanent du Moi et refuse la satisfaction de certaines pulsions.

  1. Comment appelle-t-on, selon Freud, la barrière entre l’inconscient et le préconscient ?

Selon Freud, la barrière entre l’inconscient et le préconscient s’appelle la censure.

  1. Quel est le rôle de cette barrière ?

C’est une barrière qui ne laisse passer le contenu inconscient au préconscient qu’après les avoir transformé. Elle peut aussi le refouler.

  1. Comment se manifeste celui  qui souffre d’un complexe d’exclusion ?

Celui qui souffre d’un complexe d’exclusion se raidit à la moindre marque de froideur et tire argument de ce qu’on n’apprécie pas son isolement boudeur pour s’isoler davantage encore. Cette personne pense ne pas pouvoir être aimée, appréciée et s’interroge sur ce que son entourage pense d’elle par peur de déplaire ou de ne pas être acceptée.

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (66.4 Kb)   docx (317.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com