LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

A la gloire du grand architecte de l‘univers

TD : A la gloire du grand architecte de l‘univers. Recherche parmi 238 000+ dissertations

Par   •  9 Mars 2016  •  TD  •  865 Mots (4 Pages)  •  941 Vues

Page 1 sur 4

A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L‘UNIVERS

V.°.M.°. ,

Dignitaires qui décorez l’Orient,

Et Vous tous mes FF.°. en vos grades et qualités,

Le morceau d’architecture pour lequel je sollicite votre fraternelle attention ce midi s’intitule « Etes-vous Franc-maçon ? ». A cette question, il est convenu de répondre « Mes FF.°. me reconnaissent pour tel ».

Qu’est-ce qu’en fait un Franc-maçon ?

A quoi les FF.°. le reconnaitront-ils ?

Suffit-il de recevoir la lumière pour mériter de cette reconnaissance ?

Tant de questions auxquelles j’essaierai d’apporter ma modeste réflexion, suivant le plan ci-après :

I – Définitions

II – Portée maçonnique

III – Vécu personnel

IV – Conclusion

I – Définitions

a) Définition profane

Selon le Petit Larousse illustré Edition 2011 :

- Franc-maçon signifie membre de la Franc-maçonnerie et a pour synonyme maçon.

- Franc-maçonnerie : nom féminin, 1. Ordre initiatique universel fondé sur la fraternité et visant à réunir les hommes par-delà leurs différences ; synonyme : Maçonnerie 2. Groupe à l’intérieur duquel se manifeste une solidarité agissante entre membres.

- Frère : n.m. garçon né du même père et de la même mère qu’un autre enfant. C’est aussi celui avec qui on est uni par des liens quasi fraternels.

- Reconnaître : verbe transitif. Juger, déterminer comme déjà connu ; découvrir que l’on connaissait déjà quelqu’un. Reconnaitre quelqu’un, quelque chose à, l’identifier en fonction d’un caractère donné. Admettre comme vrai, réel, légitime, confesser ...

- Tel adjectif du latin tulis, marque de similitude ; semblable, pareil, marque de comparaison.

b) Définitions maçonniques

Le mémento du 1er DT.°. définit le Franc-maçon comme étant un homme libre et de bonnes mœurs, également ami du riche et du pauvre, s’ils sont vertueux. La FM.°. est définit dans le même mémento comme une alliance d’hommes éclairés groupés pour travailler en commun au perfectionnement intellectuel et moral de l’humanité.

- Le Franc-maçon est donc un homme qui, grâce à la lumière et aux enseignements reçus, essaye de pratiquer désormais l’amour, pour le bonheur de l’humanité.

- Frère en maçonnerie, est un terme employé par les maçons entre eux pour se désigner mutuellement. Il s’agit des FF.°. unis par un lien du secret maçonnique, enfants de la veuve.

II – Portée maçonnique

L’initiation confère la qualité de Franc-maçon au néophyte. Après les trois voyages initiatiques, et l’engament formel du néophyte, le VM.°. dit au F.°. Expert de le faire gravir les marches de l’Ori.°., là où il recevra la lumière et être consacré App.°. FM.°..

Mais faudrait-il être uniquement initié pour être FM.°. ?

Après l’initiation, l’App.°. doit travailler à dégrossir la pierre brute. Ce travail réside dans l’assimilation des enseignements reçus et le comportement de tous les jours tant à l’intérieur du Temple qu’à l’extérieur. Le Temple étant non seulement physique mais surtout à l’intérieur de l’homme.

Pour mériter

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (74.5 Kb)   docx (11 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com