LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'Hystérie De Conversion

Rapports de Stage : L'Hystérie De Conversion. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  19 Décembre 2012  •  390 Mots (2 Pages)  •  1 120 Vues

Page 1 sur 2

L’HYSTERIE DE CONVERSION est une classe de névrose présentant des tableaux clinique variés. Les deux formes symptomatiques les mieux isolés sont:

- l'hystérie de conversion où le conflit psychique vient se symboliser dans les symptômes corporels les plus divers, tels une crise émotionnelle avec théâtralisme ou plus durables comme les anesthésies, paralysie hystériques, sensation de boule dans la gorge.

- l'hystérie d'angoisse, l'angoisse est fixée de façon plus ou moins stable à tel ou tel objet extérieur. Ce terme est aujourd'hui remplacé par névrose phobique.

Personnalité de l'hystérique

oL'hystérique déplace la valeur du réel qu'il dramatise, majore ou ignore. Il falsifie son existence en investissant des fantasmes et rêveries plutôt que la réalité. = histrionimie (la personne vit dans ses fantasmes car la réalité ne la satisfait pas). EX : mythomanie.

oSuggestibilité : personnalité influençable, souvent dépendante et qui a toujours besoin d'être rassurée. Cette dépendance peut générer un fond dépressif par peur de l'abandon, de la séparation.

o Inconsistance du Moi : (moi = médiateur entre désir et interdit). Le sujet ne parvient pas à se fixer dans l'authenticité d'une identité personnelle fermement établie, il se construit une fausse identité et une fausse existence.

oAu niveau sexuel et relations amoureuses : les émotions relationnelles et passionnelles ont quelque chose de théâtral, qui contrastent avec de fortes inhibitions sexuelles (impuissance, frigidité .). Il existe une indifférence aux symptômes de conversion que Charcot nommait la « belle indifférence ».

Signes de conversion hystérique

Grande attaque hystérique ou à la Charcot :

crises qui restent exceptionnelles de nos jours, se déclenchent en plusieurs étapes.

- Phase de prodrome : boule dans la gorge, troubles visuels, douleurs ovariennes, palpitations.

- Phase épileptoïde : phase tonique avec arrête respiratoire et immobilisation tétanique de tout le corps. Il se produit alors des convulsions à type de petites secousses et grimaces qui peuvent aller jusqu'à des grandes secousses généralisées. Puis disparition dans un calme complet.

- Phase de contorsion clownesque : souvent accompagnée de cris et qui font penser à une lutte du sujet contre un être imaginaire.

- Phase de transe ou attitude passionnelle : sorte d'imagerie vécue avec à peu près toujours le même thème, pénible, érotique ou violent.

- Phase terminale ou de résolution verbale : retour à la conscience où le sujet verbalise des paroles inspirées du thème délirant.

Cette grande attaque peut durer ¼ d'heure ou plusieurs heures.

La conduite à tenir est d'éloigner les gens.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (55.1 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com