LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport De Stage M1 Psychologie Hopital De Jour

Mémoire : Rapport De Stage M1 Psychologie Hopital De Jour. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  22 Avril 2013  •  4 175 Mots (17 Pages)  •  5 711 Vues

Page 1 sur 17

Introduction :

Dans le cadre de notre première année de master 1 en psychologie « clinique et pathologie », nous avons choisi d’effectuer notre stage dans le domaine de la prise en charge des pathologies psychiques infantiles. De plus, passionnée par l’autisme, nous avons voulu nous intéresser à un type de prise en charge spécifique, celui de l’accueil en hôpital de jour. Nous avons ainsi découvert le milieu de la pédopsychiatrie où le travail en équipe pluridisciplinaire est une base de la psychothérapie institutionnelle sur laquelle sont fondés les ateliers thérapeutiques proposés à l’enfant. Pour mieux comprendre le fonctionnement, nous présenterons tout d’abord la structure puis nous développerons le rôle de la psychologue, nos missions en tant que stagiaire et nous développerons une étude de cas sur un sujet qui nous a interpelé.

I. Présentation de la structure :

A. L’Hôpital de jour :

Le cadre institutionnel de notre stage est un hôpital de jour accueillant un public d’enfants. Il s’inscrit dans une structure de soin dépendante du secteur de psychiatrie infanto-juvénile du Centre Hospitalier de Mont de Marsan.

Cet établissement offrant un accueil de jour permet à des enfants, âgés de 2 à 12 ans, présentant des troubles graves de la relation ou des troubles envahissants du développement, de bénéficier d’un suivi thérapeutique. Basé sur des activités individuelles et groupales, cet accompagnement amène l’enfant à s’ouvrir à l’autre, à la pensée et plus globalement au monde extérieur.

C’est au sein d’une équipe pluridisciplinaire que le patient évolue. En effet, la présence d’une pédopsychiatre, d’une psychologue, d’une psychomotricienne, de trois infirmières, et de trois éducateurs spécialisés, permet de créer des projets de soin avec des ateliers thérapeutiques complémentaires et ainsi avoir une vision globale de l’enfant. L’objectif vise à faire évoluer l’enfant dans son fonctionnement mental, relationnel et social.

L’accueil se fait au rythme de une à quatre demi-journées par semaine. L’enfant profite de divers temps de prise en charge individuelle (telles que la pataugeoire, l’atelier sensoriel, la psychomotricité, le packing ou la thérapie) ainsi que de temps d’activités en groupe (conte, comptines, marionnettes, musique, jeux musicaux, photos…). Ces moments sont ponctués de temps de vie institutionnelle (informel, repas, transition entre les ateliers).

B. Population accueillie :

Les enfants, accueillis au sein de l’hôpital de jour, présentent des troubles précoces et graves de la personnalité, tels que l’autisme et la psychose précoce (3/4 des sujets suivis), des dysharmonies d’évolution de la structure psychotique ou bien des défauts d’organisation de la personnalité. Actuellement, la structure prend en charge vingt enfants âgés de 4 à 12 ans. L’admission à l’hôpital de jour se fait suite à une orientation prescrite par la pédopsychiatre du CMP (centre médico-psychologique) rattaché au centre hospitalier de Mont de Marsan. Les enfants sont répartis en deux groupes les « petits » et les « grands » permettant de créer des temps de prise en charge avec des ateliers adaptés aux tranches d’âges. Chaque sujet est suivi par un binôme référent : la psychologue ou la pédopsychiatre avec un membre de l’équipe (éducateur, psychomotricienne, infirmière). Ces professionnels permettent de faire le lien entre l’hôpital de jour et la vie de famille, la vie scolaire ou pour certains avec d’autres institutions dans lesquels ils sont accueillis.

II. Déroulement du stage :

A. Projet de l’établissement :

Dans les secteurs de psychiatrie infantile, la psychothérapie institutionnelle est la base du fonctionnement de l’équipe soignante. Nous pouvons définir la psychothérapie institutionnelle comme une "méthode permettant de créer une aire de vie avec un tissu inter-relationnel, où apparaissent les notions de champ social, de champ de signification, de rapport complémentaire, permettant la création de champs transférentiels multi-focaux" (Jean Oury 1993). Le projet institutionnel repose sur deux principes : celui de l’accueil à temps partiel aidant l’enfant à garder un lien avec l’environnement extérieur et celui de la permanence en créant des repères au niveau des personnes et des activités.

B. Projets des différents ateliers proposés :

• Ateliers de groupe :

Atelier marionnettes : Le but de cet atelier est d’initier l’activité fantasmatique, de tenter d’ouvrir les enfants au monde, de les sensibiliser dans l’espoir de traverser grâce aux différents supports « leur carapace ». Il existe quatre fonctions principales : l’aménagement du lien : entre l’enfant et le soignant et entre l’enfant et ses pairs. Puis, rendre possible le jeu : en favorisant la distanciation qui permet l’accès au symbolique par recours au jeu. La découverte du monde extérieur : c’est par les sens que l’enfant absorbe le monde l’entourant par des manipulations d’objets, par des expériences diverses. Pour finir, l’agir en favorisant la découverte du corps dans l’action, en osant réaliser des actions en toute sécurité. En multipliant, diversifiant les conduites motrices.

Atelier comptines : Il vise l’acquisition de l’aisance corporelle ainsi que la construction du schéma corporel. Les comptines englobent aussi la fonction symbolique, la structuration temporo-spaciale ainsi que la latéralité et le sensori-moteur.

Atelier piscine : L’eau est un élément régressif qui favorise l’éveil des systèmes sensoriels, tactiles et kinesthésiques favorisant une prise de conscience du corps et entrainant une réassurance et un effet relaxant. Ce type de prise en charge est accès sur le travail corporel avec la prise de conscience du dedans et du dehors, du schéma corporel et il permet une approche du corps en tant que réalité vécue. Il favorise l’échange, la rencontre, le lien, l’acceptation du regard de l’autre et sur l’autre. Cela rend possible une action anxiolytique, myorelaxant pour un apaisement psychique.

Atelier conte : C’est un outil inter-communicationnel qui facilite la communication avec les enfants autistes et psychotiques. Il peut aider à mieux vivre leurs angoisses, de sortir de l’errance et de la confusion. Il offre un espace transitionnel. La fonction organisatrice du conte permet à l’enfant d’utiliser

...

Télécharger au format  txt (27.1 Kb)   pdf (234.4 Kb)   docx (18 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com